Publicité

Club mythique à Paris, le Bus Palladium ferme ses portes, remplacé par un hôtel

Par
L'entrée du club mythique Bus Palladium, en juillet 2020, à Paris.
L'entrée du club mythique Bus Palladium, en juillet 2020, à Paris.
© AFP - ALAIN JOCARD

Le directeur artistique du Bus Palladium a annoncé sur les réseaux sociaux vendredi la fermeture en mars du club mythique du quartier de Pigalle, à Paris. La discothèque qui fait aussi salle de concert va être remplacé par un hôtel. D'ici là, le Bus "restera ouvert à la programmation, également en semaine".

C'est un monument du quartier de Pigalle qui ferme ses portes. Le Bus Palladium, club mythique et salle de concert parisienne consacré au rock, va disparaitre en mars et sera remplacé par un hôtel, a annoncé son équipe vendredi sur les réseaux sociaux.  

"Le Bus Palladium fermera définitivement ses portes à la mi-mars 2022", affirme sur Facebook, son directeur artistique Cyril Bodin, qui évoque "12 ans de souvenirs, de rencontres, de soirées mémorables et de reformations improbables." Le message indique également que "l_'immeuble va être rasé pour faire place à un hôtel mais il n'est pas impossible que le club soit reconstitué à l'identique (...) mais il faudra compter 2 ans de travaux minimum_".

Publicité

Un projet pensé depuis 2018 

Contacté par France Inter, le directeur artistique donne des précisions. Selon lui, le "propriétaire des murs" a évoqué dès 2018 le projet d'un hôtel mais tout a été accéléré par la crise sanitaire. L'impact économique a été considérable sur la salle de spectacle. "On a perdu beaucoup d'argent (...) Le Bus, c'est une dent creuse", confesse Cyril Bodin. "Le Covid a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase". 

Cyril Bodin ajoute que le propriétaire a dit "envisager" d'intégrer au futur hôtel, d'ailleurs "plutôt de luxe", une discothèque mais rien n'est encore gravé dans le marbre. En tout cas, le Bus Palladium tel qu'on le connaît aujourd'hui va assurément disparaitre. Cyril Bodin avoue "vivre très mal" la situation et espérait au moins "finir la saison". "C'était mon bébé". 

"Je veux le bordel tous les soirs"

D'ici sa fermeture, ce haut lieu de la nuit et du rock, dans le quartier de Pigalle, qui appartient au groupe Moma (événementiel, restauration) restera "ouvert à la programmation également en semaine". "Ceux qui venaient, qui ne sont jamais venus ,qui ne sont jamais partis , ceux qui auraient aimé y jouer, y rejouer… Il nous reste un mois ! Je veux le bordel tous les soirs !!!" est-il ainsi écrit dans le post Facebook. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

De Dali à Mick Jagger en passant par Johnny

Ouvert en 1965, le "Bus" a été crée par un tandem, James Thibaut et James Arch, avec l'ambition d'en faire un lieu accessible aux jeunes sans dress code, pour danser sur de la musique live, résolument rock. Ils mettront en place un système de bus, à bas prix, pour faire le plein de fêtards dans Paris.  

A ses débuts, le "Bus" accueillit le peintre Dali et des amis qui organisèrent un banquet à l'eau plate, une séquence entrée dans la légende, tout comme une chanson de Gainsbourg (Qui est « in » qui est « out ») où il déclame "c'est au Bus Palladium, qu'ça s'écoute...rue Fontaine... il y a la foule, pour les petits gars de Liverpool".  La salle a aussi vu défiler des artistes comme Johnny Hallyday, Eddy Mitchell. Le leader des Stones, Mick Jagger, y fêta un anniversaire. Au début des années 80, le club a décerné des prix aux meilleurs rockers français, les Bus d'or. Parmi ses lauréats, Alain Bashung, Etienne Daho, Noir Désir, Indochine... Le club fut également à l'honneur dans un film portant son nom, de Christopher Thomson, sorti en 2010.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.