Publicité

Combien pèserait le groupe TF1-M6 face aux plateformes de vidéo en ligne ?

Par
TF1 et M6 bientôt rassemblées pour devenir un "champion" de l'audiovisuel français
TF1 et M6 bientôt rassemblées pour devenir un "champion" de l'audiovisuel français

Les deux groupes français de télévision (mais pas que) devraient prochainement fusionner suite à l'achat par Bouygues des parts de l'Allemand Bertelsmann dans le groupe M6. L'objectif est de créer un géant de l'audiovisuel français, capable de faire face à la concurrence féroce des plateformes de vidéo en ligne.

C'est une fusion qui va bouleverser le monde de la télévision en France. TF1 a engagé des négociations exclusives pour prendre le contrôle de son rival M6, autre gros groupe de chaînes françaises. Bouygues, la maison-mère de TF1, détiendrait 30 % de ce nouvel ensemble, avec un résultat opérationnel combiné annoncé de 461 millions d'euros. 

L'objectif est simple : faire face à l'émergence (voire au tsunami) des plateformes de vidéo à la demande, comme Netflix ou Disney+. Des concurrents plus gros financièrement, mais qui ne semblent pas couler la bonne vieille télé, en France en tout cas.

Publicité

Un chiffre d'affaires plus modeste que les concurrents américains

D'un point de vue économique, il n'y a pas photo : TF1 et M6, avec leurs chiffres d'affaires annuel respectifs de 2,2 et 1,3 millions d'euros, sont loin des géants américains

  • Netflix, 24 396 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2021 ;
  • Disney, 13 201 millions d'euros pour sa branche de production de films et de diffusion en streaming. 

Côté français, le groupe Canal+ est lui aussi loin devant TF1 et M6 réunis, avec un chiffre d'affaires de 5 166 millions d'euros l'an passé.

Des effectifs réduits à côté des autres

Une différence qui se retrouve aussi dans le nombre d'employés : TF1 en compte un peu plus de 3 200, M6 quasiment 2 500. C'est peu par rapport au groupe Canal+ (7 739 salariés), ou face à Netflix, qui gagne beaucoup d'argent avec finalement assez peu de main-d'œuvre pour une multinationale : 9 400 employés dans le monde.

La télévision encore très regardée

Cela n'empêche pas TF1 et M6 d'être historiquement plus regardés que leurs concurrents d'Internet. Les deux groupes fusionnés représentent une quinzaine de chaînes, pour un total de 39,6 % de part d'audience, une position de force au sein de la télévision française.

En termes de téléspectateurs, cela représente 17,5 millions de personnes quotidiennement présentes devant les chaînes des deux groupes, loin devant les 2,8 millions de téléspectateurs quotidiens des chaînes du groupe Canal+ (Canal+, C8, CNews...) À titre de comparaison, Netflix compte environ 8,6 millions d'abonnés en France, 5,5 millions pour le service Disney+ du géant aux grandes oreilles.

Notez que nous n'intégrons pas le nombre d'abonnements au service Amazon Prime Video, un peu particulier puisqu'il est une offre "bonus" au service de livraison premium d'Amazon.

Reste la question du temps passé devant les vieux et les nouveaux écrans. Un utilisateur de Netflix passe en moyenne 2 heures par jour devant ses programmes ; quand un téléspectateur français passe environ 3h58 devant le poste chaque jour, toutes chaînes comprises. C'est 18 minutes de plus qu'en 2019, confinement oblige. Un chiffre qui baisse évidemment avec l'âge : les 15-34 ans ne passent "que" 1h57 devant la télévision chaque jour, contre 5h46 pour les plus de 50 ans.