Publicité

Comment la confirmation tardive de la mort de Luc Montagnier a enflammé les réseaux sociaux

Par
Luc Montagnier, lors d'une conférence de presse en novembre 2017 à Paris.
Luc Montagnier, lors d'une conférence de presse en novembre 2017 à Paris.
© AFP - STEPHANE DE SAKUTIN

Le virologue et prix Nobel de médecine est décédé mardi à l'âge de 89 ans. Sa mort, annoncée mercredi par le site France Soir, n'a été reprise que jeudi après-midi par la plupart des médias. Un délai plutôt inhabituel qui, sur les réseaux sociaux, a alimenté les spéculations, certains internautes criant au complot.

Twitter s'est emballé, ces dernières heures, au sujet de la mort du professeur Luc Montagnier, prix Nobel de médecine pour la codécouverte du virus du sida en 1983, mais dont certaines prises de positions controversées, ces dernières années, lui ont valu des critiques de ses pairs. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, Luc Montagnier a notamment affirmé que le virus SARS-CoV-2 avait été manipulé en laboratoire avec l'ajout de "séquences, notamment, du VIH" et que les vaccins sont responsables de l'apparition des variants. Ses différentes sorties l'ont notamment fait devenir populaire auprès de la sphère anti-vaccin et complotiste.

L'annonce de son décès a été faite mercredi en fin de matinée par le site France Soir, avant d'être confirmée seulement jeudi après-midi par la mairie de la ville et diffusée dans la plupart des médias. L'Agence France Presse (AFP), référence au sein de la presse, explique dans une dépêche avoir eu "d'importantes difficultés à se faire confirmer cette information." "La famille proche de M. Montagnier n'a pas communiqué sur son décès auprès des principaux médias. Quant aux institutions dont il avait été membre, comme l'Institut Pasteur ou le CNRS, elles n'ont pu être en mesure de vérifier l'annonce."

Publicité

Le temps pris par les médias avant de se faire confirmer l'information et la publier a été abondamment commenté sur les réseaux sociaux, certains complotistes criant au scandale. Retour sur le déroulé des faits. 

Mercredi, en fin de matinée : France Soir annonce la nouvelle 

Tout commence ce mercredi 9 février, en fin de matinée. Il est précisément 11h42 quand le site France Soir, régulièrement critiqué pour ses informations proches de la sphère complotiste, publie un tweet annonçant la mort du professeur Montagnier. Il est précisé qu'il "s'est éteint paisiblement le 8 février en présence de ses enfants". 

Ce post sera ensuite accompagné d'un article, citant comme source "le docteur Gérard Guillaume, un de ses plus fidèles collaborateurs". Après quelques lignes de biographie, France Soir écrit que Luc Montagnier_, "malgré son grand âge et en dépit de toutes les critiques qu'il a subies à l'automne de sa vie",_ s'est "toujours battu pour la science libre". L'article se termine par ces mots : "Nous avons eu la chance de pouvoir l'accueillir à plusieurs reprises chez France Soir, et tenons à lui rendre tous les honneurs qui lui sont dus."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Mercredi après midi : aucune source officielle ne confirme, Twitter s'emballe

Comme souvent lorsqu'une personnalité décède, on aurait pu s'attendre un flot d'articles dans les minutes qui suivent le post Twitter de l'annonce de sa disparition par France Soir. Mais rien ne se passe. En l'absence de confirmation officielle, aucune dépêche de l'AFP n'est publiée et aucun média, y compris France Inter, ne diffuse l'information. 

Il n'en faut pas plus pour enflammer la sphère complotiste. Tout au long de l'après-midi de mercredi, des dizaines de posts Twitter sont publiés, critiquant ainsi les médias et le gouvernement pour leur "silence". "Les médias sont muselés", "Le simple fait de ne pas informer de la mort du professeur Luc Montagnier est un signal fort de la corruption du système", "Stupéfiant silence médiatique", peut-on notamment lire. Les tweets, et dans une moindre mesure les posts Facebook, se sont également enchainés tout au long de la journée de jeudi. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

De nombreux messages ont ainsi attaqué les médias "mainstream", appelés également "médias de propagande" par certains internautes, accusés de cacher l'information. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Certains journalistes ont malgré tout tenté d'expliquer pourquoi les médias n'informaient pas encore sur l'annonce de son décès. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Jeudi matin : Didier Raoult l'annonce à son tour 

Jeudi matin, voilà près de 24 heures que l'annonce de la mort du chercheur a été diffusée et toujours aucune confirmation officielle. À 10h33, le professeur Didier Raoult tweete à son tour. "Luc Montagnier est décédé. On perd un homme dont l'originalité, l'indépendance et les découvertes sur l'ARN ont permis la création du laboratoire qui a isolé et identifié le virus du SIDA. Ceci lui a valu la gloire, le prix Nobel, et l'hostilité inouïe de ses collègues. L'attention portée à ses dernières hypothèses était disproportionnée." 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pendant ce temps-là, les messages d'incompréhension continuent d'affluer sur Twitter, y compris de personnalités politiques comme Sylvianne Noël, sénatrice de Haute-Savoie, le candidat à la présidentielle Florian Philippot, ou encore l'eurodéputé Gilbert Collard

Jeudi midi : Sud Radio lui rend hommage

Jeudi à la mi-journée, Sud Radio rend hommage au prix Nobel de Médecine dans l'émission d'André Bercoff, qui évoque "un silence assez troublant depuis 48h". Le professeur Didier Raoult intervient d'ailleurs dans l'émission ainsi que Xavier Azalbert, directeur de publication de France Soir. "_Nous étions au courant depuis quelques jours qu'il était hospitalisé à Neuilly mais par respect pour le secret médical nous n'en avons pas parl_é", détaille-t-il. 

"Et hier matin, il faut aussi rendre hommage aux lanceurs d’alerte, il y a Silvano Trotta sur un de ses fils Telegram, qui a mentionné qu’une personne est décédée. Nous avons fait le travail et j’ai été en contact avec un de ses proches collaborateurs, le docteur Gérard Guillaume que nous avons reçu et qui m’a confirmé ces informations."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Jeudi après-midi : Libération puis d'autres médias confirment son décès

16h34 ce jeudi : Libération, via son service de fact-checking "Checknews", publie à son tour un article et confirme le décès de Luc Montangier. "Le certificat de décès a été déposé à la mairie", annonce le journal. "Selon deux sources différentes, l’une médicale, l’autre politique, Luc Montagnier est bien décédé, mardi, à l’âge de 89 ans, à l’hôpital américain de Neuilly." Libération s'appuie également sur une de ses collègues. "Contactée par CheckNews, la docteure Béatrice Milbert (avec qui il avait été question qu’il organise un colloque à Genève en janvier 2021) nous a également confirmé son décès."

Dans la foulée, ce jeudi après-midi, de nombreux médias dont Le Parisien et Le Monde, ont à leur tour annoncé l'information, citant ainsi l'article de Libération. Malgré la diffusion partout dans la presse de l'annonce de sa mort, des messages criant au complot ont continué d'affluer sur Twitter. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.