Publicité

Covid-19 : Costa relance ses croisières, symbole d'une reprise attendue dans ce secteur

Par
Le Costa Smeralda a pris la mer ce samedi.
Le Costa Smeralda a pris la mer ce samedi.
© AFP - Marco Bertorello

À l'approche de la saison estivale, les deux grandes compagnies italiennes MSC et Costa espèrent bien pouvoir faire naviguer leurs paquebots dans les prochains mois, au-delà des côtes italiennes auxquelles ils sont aujourd'hui cantonnés.

C'est un nouveau signal envoyé par l'Italie. Les croisières ont repris le large, le long des côtes, avec des escales uniquement dans les ports de la botte. MSC avait relancé ses activités en août 2020, interrompues seulement pendant les vacances de Noël en raison d'une interdiction en vigueur en Italie et a fait voyager plus de 60 000 passagers depuis. L'autre grande compagnie italienne, Costa Croisières, filiale du géant américain Carnival, avait repris la mer en septembre 2020 en faisant escale dans les seuls ports italiens, avant de suspendre à nouveau les voyages fin décembre.

Samedi, elle lançait ce samedi sur les eaux son navire amiral, le Costa Smeralda, doté de 11 restaurants, 19 bars, un spa, un théâtre et plusieurs piscines, est long comme trois terrains de football : 

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le Smeralda, premier paquebot Costa à naviguer de nouveau

Le paquebot géant, qui tourne au gaz naturel liquéfié, a largué samedi soir les amarres au port italien de Savone. Il s'agit du premier navire de la flotte Costa Croisières à retourner en mer après une longue pause forcée, due à la pandémie de coronavirus. Maintes fois reporté, son départ a eu finalement lieu, vers 18h15, avec à son bord environ 1 500 passagers, soit un quart de sa capacité d'accueil théorique. Le Smeralda doit effectuer un périple en Méditerranée de trois à sept jours, selon les formules, avec des escales sur la côte italienne à La Spezia, Civitavecchia, Naples, Messine et Cagliari. 

Dans le terminal d'embarquement qui les accueille dans le port de Savone, les passagers se sont fait prendre la température, ont subi un test antigénique et rempli un formulaire sanitaire. La totalité des 1.300 membres de l'équipage ont également subi des tests et ont observé une quarantaine de 14 jours avant le départ. Mais les deux compagnies ne naviguent donc qu'en mer italienne, tant que la France et l'Espagne n'autorisent pas de nouveau leurs ports à accueillir les croisières. 

Un secteur économique majeur dans la péninsule

En l'Italie ce secteur de la croisière fait travailler des milliers de personnes, à bord comme à terre, avec des emplois directs et indirects. Dans les villes où les bateaux font escale, l'impact est fort sur le tourisme. Mais en période de pandémie encore, les excursions se feront en bulle sanitaire pour éviter un maximum les contacts à terre. Les deux compagnies n'exigent pas d'être vacciné mais les passagers sont donc testés avant d'embarquer.