Publicité

Covid-19 : l'Inde devient le deuxième pays au monde le plus touché

Par
Une file d'attente devant un centre de dépistage de Covid-19 à Allahabad en Inde
Une file d'attente devant un centre de dépistage de Covid-19 à Allahabad en Inde
© AFP - SANJAY KANOJIA

Avec plus de 160.000 cas enregistrés pour la seule journée de lundi 12 avril, l'Inde semble submergée par cette nouvelle vague des contaminations de Covid-19. Le pays vient d'approuver le vaccin russe Spoutnik V.

Depuis une dizaine de jours, l'Inde enregistre plus de 100.000 nouveaux cas quotidiens de Covid-19. Le pays est confronté à une deuxième vague épidémique bien plus violente que la première en août et septembre 2020. Nouvelle démonstration de l'affolement des chiffres, lundi 12 avril, avec 161.736 cas enregistrés : un nouveau record mondial des contaminations journalières. C'est deux fois plus que lors du dernier pic à la fin de l'été. L'Inde est désormais le deuxième pays le plus touché dans le monde derrière le Brésil.

Des confinements partiels

Les hôpitaux du pays sont sous tension. "En temps normal, je vois un maximum de 20 patients, mais hier, j’ai dû en voir environ 60, dont 40 étaient positifs au Covid-19", raconte Souradipta Chandra. Ce médecin généraliste de la clinique Helvetia du sud de la capitale New Delhi se dit "épuisé". Face à la flambée des nouveaux cas de Covid-19, de nombreux États ont mis en place de nouvelles restrictions. C'est le cas de Maharashtra, au centre-ouest du pays, qui a imposé un confinement le week-end et un couvre-feu nocturne. La menace d'un confinement strict menace le territoire qui abrite la capitale économique Bombay, si la courbe des nouvelles contaminations continue sa folle ascension.  

Publicité
Les nouveaux cas de Covid-19 détectés en Inde depuis le début de la pandémie / Our World in data
Les nouveaux cas de Covid-19 détectés en Inde depuis le début de la pandémie / Our World in data

Le vaccin russe approuvé

Comme de nombreux pays dans le monde, l'Inde se tourne vers la campagne de vaccination pour tenter de se sortir de cette seconde vague épidémique. Le vaccin russe Spoutnik V contre le Covid-19 a été approuvé ce mardi. Il s'agit du troisième produit autorisé par les autorités indiennes aux côtés de Covashield, une version du vaccin Oxford-AstraZeneca produite localement, et de Covaxin, un vaccin indien. 

L'Inde a déjà administré au moins une dose du vaccin à plus de 95 millions de ses habitants au 12 avril 2021 / Our World in data
L'Inde a déjà administré au moins une dose du vaccin à plus de 95 millions de ses habitants au 12 avril 2021 / Our World in data

L'Inde vaccine depuis la mi-janvier à un rythme soutenu. Près de 100 millions d'habitants ont déjà reçu au moins une dose. Le gouvernement prévoit de vacciner 300 millions de personnes d'ici la fin juillet. Premier producteur mondial de doses, l'Inde a d'ailleurs stoppé ses exportations depuis le 18 mars. Le pays justifie cette suspension temporaire des exportations par l'urgence de favoriser sa campagne de vaccination nationale. Plusieurs milliers de vaccins avaient été offerts par l'Inde à ses voisins, notamment le Bhoutan