Publicité

Covid-19 : la sédentarité augmente les risques de décès

Par
Les personnes sédentaires sont deux fois plus susceptibles d'être hospitalisés si elles attrapent le Covid-19
Les personnes sédentaires sont deux fois plus susceptibles d'être hospitalisés si elles attrapent le Covid-19
© Getty - Oscar Wong

La sédentarité augmente les risques de mourir du Covid-19 si on l'attrape. C'est ce qu'affirme une étude du British Journal of Sports Medicine publiée ce mercredi et qui, pour la première fois, s'intéresse à ce facteur de risque. Et d'après les résultats obtenus, ce facteur de sédentarité est à prendre au sérieux.

Parmi les facteurs de risque on connaissait la vieillesse, le diabète, le fait d'être un homme, l'obésité ou encore les maladies cardiovasculaires... Mais la sédentarité - elle - n'en faisait pas partie. Avec cette étude menée par le British Journal of Sports Medicine, c'est désormais le cas. Selon les chercheurs, l'inactivité physique est un facteur de risque à ne pas prendre à la légère. En fait, il se place juste derrière le facteur de l'âge et celui de transplantation d'organe. Pour le professeur Jean-François Toussaint, médecin à l'Hôtel-Dieu à Paris, le message est simple : il faut pratiquer une activité physique : "On constate que l'activité physique ou sportive régulière va améliorer les défenses immunitaires et donc contribuer à une meilleure capacité de résistance sur l'agression virale."

Les résultats de l'étude ont été obtenus sur un échantillon de 50 000 patients américains, dont deux tiers de femmes, entre janvier et octobre 2020. Des patients âgés en moyenne de 47 ans, avec un IMC - un indice de masse corporelle - en moyenne juste au-dessus du seuil d'obésité (31). La moitié de ces personnes avaient au moins un facteur de risque (20% avaient un facteur de risque et 32% deux facteurs de risque ou plus). 

Publicité

"L'activité physique est la meilleure prévention que l'on puisse avoir contre le Covid"

Concernant la pratique du sport, 15% des personnes se sont déclarées complètement inactives (0 à 10 minutes d'activité physique par semaine), 7% ont assuré respecter les directives sanitaires (au moins 150 minutes hebdomadaires). Le reste a signalé une "certaine activité" (entre 11 et 149 minutes par semaine). Résultat : les sédentaires atteints de Covid-19 sont deux fois plus susceptibles d'être hospitalisés. 73% ont plus de risque d'aller en réanimation. Elles ont également 2,5 fois plus de risque de mourir de l'infection.

Selon les chercheurs de l'étude, il faut - en l'absence de vaccination et tout en respectant les gestes barrières - "s'engager dans une activité physique régulière car c'est "peut-être l'action la plus importante que les individus peuvent accomplir pour prévenir des formes sévères de Covid-19 et ses complications, y compris la mort." Et ce même en période de confinement et de télétravail qui poussent, justement, à réduire ses activités et qui conduisent à la sédentarisation.