Publicité

Covid-19 : quand le boom du vélo gène les "copros"

Par
Des vélos mal rangés, le 30 octobre 2014 à Pékin (photo d'illustration).
Des vélos mal rangés, le 30 octobre 2014 à Pékin (photo d'illustration).
© AFP - Greg Baker

Alors que la pratique du vélo a explosé pendant la crise sanitaire, les copropriétés ont du mal à leur faire de la place dans les cours d'immeubles ou halls d'entrée.

C'est un des effets de la crise sanitaire, l'usage de la bicyclette a bondi de 27% en 2020 par rapport à 2019. Près de deux millions de Français ont bénéficié du coup de pouce du gouvernement, un chèque de 50 euros pour remettre en état les vieux vélos qui doivent maintenant trouver une place de stationnement. Un véritable sujet de débat dans les copropriétés où la cohabitation devient difficile.

Avant, on avait deux ou trois vélos. On est passé à une trentaine !", un gardien d'immeuble dans le 18e arrondissement de Paris.  

Publicité

Au 52 rue des Poissonniers (Paris, 18e), dans un immeuble de 85 appartements, il n'y a par exemple pas de cour ou de local pour ranger son vélo. Dehors, le risque de vol est trop important, certains néo-cyclistes encombrent donc le parking automobile quand d'autres montent leurs bicyclettes dans les appartements ou les descendent à la cave, quitte à agacer Georges, le gardien d'immeuble : "Les gens ne font pas très attention aux murs… Ils salissent, dégradent les ascenseurs. Ce n'est pas bien !"  

5 min

"On est alerté par des usagers mais aussi par des syndics de copropriété", président de la FUB.  

La cohabitation est devenue si difficile que la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) est prête à s'en saisir. "Une aide financière" serait bienvenue "mais l'argent n'est pas le seul problème", estime le président de la FUB, Olivier Schneider. "Ce qu'il faudrait vraiment, c'est des consultants pour aider les copropriétés à imaginer comment accueillir ces douzaines de vélos qu'il faut maintenant stocker dans des immeubles qui n'ont absolument pas été conçus pour cela." 

Pour motiver les copropriétés à créer des espaces dédiés**,** la Fédération propose également que la loi Climat intègre le stationnement vélo dans les diagnostics de performance énergétique des bâtiments.