Publicité

Découvrez le tome 6 de "Les cahiers d'Esther. Histoires de mes 15 ans" par Riad Sattouf

Détail de la couverture des "Cahiers d'Esther, Tome 6 : Histoires de mes 15 ans"
Détail de la couverture des "Cahiers d'Esther, Tome 6 : Histoires de mes 15 ans"
- Allary Editions

Confinement, vie de classe, amours et copains... Le dessinateur qui suit la jeune fille depuis ses 11 ans publie le sixième volume de la série. Et Esther a désormais 15 ans !

Esther entre en troisième ! C’est l’année de ses 15 ans. 

Esther est en couple avec Abdelkrim (c’est privé, désolé), se paie des délires de ouf avec ses meufs Éva et Léa, se prend la tête avec des redoublantes trop féminines, organise sa première grande soirée d’anniversaire (avec de l’alcool, oui, de l’alcool), expérimente la cigarette et crée (enfin) son profil Instagram, qui attire immanquablement les psychopathes. 

Puis tout est chamboulé par l’arrivée du coronavirus, censé être une grippette... C’est le confinement. Entre ses cours en visio, son père stressé par la pénurie de masques et de gel hydroalcoolique, sa mère en télétravail et son frère complotiste fan de Didier Raoult, le quotidien d’Esther est bouleversé... 

Publicité

Mais pleine d’optimisme, elle imagine son "monde d’après". 

Riad Sattouf : "La vraie Esther est peut être un peu moins volubile que lorsqu’elle était petite, mais ce qu’elle raconte est toujours très précis et drôle, et j’essaie de mettre en scène cette mollesse adolescente qui l’envahit parfois."

Découvrez quelques planches :

Genèse de la série

"Ni pauvre ni riche, assez bonne élève, faisant partie d’une famille sans problèmes, plutôt populaire à l’école, mais pas trop non plus, Esther est une jeune fille 'sans histoire'. Cela m’intéressait d’autant plus de retranscrire comment elle voyait le monde et comment ses valeurs morales allaient évoluer avec les années !"

Un soir de 2014, Riad Sattouf reçoit un couple d’amis à dîner. Leur fille, âgée de 9 ans, lui raconte sa vie de tous les jours. L’école, ses copines, ses parents, ses rêves, ses amours, son regard sur la société… Elle est drôle et volubile, au point de donner envie à Riad de transformer son récit en bande dessinée. Par une heureuse coïncidence, Matthieu Croissandeau, qui dirige alors L’Obs, lui propose de dessiner chaque semaine une page dans son magazine.

Riad, qui a publié durant huit ans La Vie secrète des jeunes dans Charlie Hebdo, a quitté le journal pour en finir avec le rythme, épuisant, d’un hebdomadaire. Mais il a toutes les raisons de changer d’avis. D’abord, c’est dans les pages de L’Obs – qui s’appelait encore Le Nouvel Observateur – que Claire Bretécher a créé ses célèbres Frustrés, en 1973. Ensuite, il a envie de mettre en perspective l’enfance d’Esther avec la sienne, qu’il relate dans L’Arabe du futur. La première planche des Cahiers d’Esther paraît dans le magazine en 2015. Une star est née !

Portrait d'une époque

"Esther change, elle s’intéresse de plus en plus aux autres, elle est outrée par les injustices, les inégalités… Elle commence à se poser des grandes questions qui, bien que parfois naïves et innocentes, n’en sont pas moins fondamentales".

Les Cahiers d’Esther ne relèvent pas du journal intime.

Certes, chaque page s’inspire d’une histoire véridique racontée par Esther (laquelle, dans la "vraie vie", porte un autre prénom). Tout comme dans L’Arabe du futur, La Vie secrète des jeunes et Retour au collège, Riad Sattouf s’appuie sur des faits réels. Mais il cherche avant tout à évoquer notre époque, vue par les yeux de son héroïne. Il se fait le porte-parole d’une jeune fille d’aujourd’hui.

A travers l’évolution personnelle d’Esther, il raconte l’évolution d’une société tout entière.

Cette histoire d’enfants – qui n’est pas destinée qu’aux enfants – est un reflet du monde comme il va. La jeunesse est l’un des thèmes de prédilection de Riad Sattouf, qui aime confronter son point de vue sur les jeunes à celui des jeunes eux-mêmes. On pourrait établir un parallèle entre Les Cahiers d’Esther et "Que deviendront-ils ?", une série télévisée documentaire, diffusée de 1984 à 1996, qui suivait un groupe de garçons et de filles depuis la sixième jusqu’à l’âge adulte.

Secrets de fabrication

Tout commence par un coup de téléphone ou un échange sur WhatsApp. Riad Sattouf demande à Esther si elle a envie de rebondir sur un fait d’actualité. Au cours de la conversation, elle peut partir dans une direction différente, d’où surgira une piste inattendue. Elle raconte une anecdote, confesse un état d’âme, évoque une chanson ou un film. 

Elle ouvre à l’auteur les portes de son quotidien et de son monde intérieur. Puis le scénariste et dessinateur entre en scène. 

À partir de ce matériau brut, il façonne ce qui va devenir sa planche hebdomadaire. Il modifie des détails, afin qu’Esther ne puisse pas être reconnue par des lecteurs. Il écoute ses chanteurs préférés, curieux de connaître, au-delà de leur musique, leur propre vision du monde.

Il ne lui donne jamais de conseil. S’il la trouve méchante ou injuste envers ceux qu’elle fréquente, il ne lui fait pas la leçon. Au contraire, il adopte son point de vue pour mieux la comprendre.

Riad Sattouf se glisse ainsi dans la peau d’Esther. Mais il conserve toujours sa liberté d’auteur, quitte à la décevoir en ne racontant pas l’histoire à laquelle elle s’attendait.

Un phénomène éditorial 

Les cinq premiers tomes se sont vendus en tout à 900 000 exemplaires ! Traduits en anglais, allemand, coréen, espagnol, grec, italien, portugais, les albums ont été auréolés du superbe Prix Max und Moritz 2018, prix de bande dessinée le plus ancien et le plus prestigieux du monde germanophone et les trois premiers albums ont été adaptés en série animée sur Canal+. À voir et à revoir sur MyCanal et YouTube.

Mot d'encouragement pour la rentrée par "Esther", l'héroïne de Riad Sattouf
Mot d'encouragement pour la rentrée par "Esther", l'héroïne de Riad Sattouf
© Radio France - France Inter

=> La BD sur le site des Editions Radiofrance

ALLER PLUS LOIN 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.