Publicité

Élections régionales 2021 : les intentions de vote région par région

Par
Les élections régionales se tiendront les 20 et 27 juin 2021.
Les élections régionales se tiendront les 20 et 27 juin 2021.
© Maxppp - Christophe Archambault

Le Rassemblement national figure en tête lors du premier tour des régionales dans six régions. Les derniers sondages Ipsos Sopra Steria place le RN au second tour dans le Grand Est et en PACA.

Il y a des régions où les résultats restent indécis, où jusqu’au second tour, l’issue est incertaine. C'est le cas par exemple dans le Centre-Val de Loire. Dans six régions, le Rassemblement national est en tête au premier tour, mais le report de voix leur est ensuite défavorable, mise à part en Grand Est et en PACA. La droite pourrait perdre trois régions. L'institut Sopra Steria Ipsos dévoile une nouvelle vague de sondage pour les élections du 20 et 27 juin. Des scores à prendre avec précaution.

Pays de la Loire : les écologistes peuvent espérer

Rien n’est encore joué dans cette région. Christelle Morançais, la présidente sortante, soutenue par Les Républicains et l'UDI se place en tête lors du premier tour selon un sondage, avec 25% des suffrages. En revanche, le report de voix au second tour ne lui est pas favorable, elle plafonne, montre le sondage Ipsos pour France 3 et France Bleu. Il pourrait bénéficier au socialiste Guillaume Garot, ou à Mathieu Orphelin, l’ancien député marcheur soutenu par les écologistes. Cette région pourrait basculer.

Publicité

Grand-Est : et si le RN s'imposait ?

Jean Rottner, le président sortant, est au coude-à-coude avec la liste RN de Laurent Jacobelli, avec respectivement 27% et 25% des intentions de vote. Europe-Ecologie-les-Verts et La République en marche sont loin derrière, avec 14% des voix selon l'Institut Ipsos pour France 3. Le Rassemblement national peut espérer s’emparer de la région. Selon un sondage, dans l’hypothèse d’une quadrangulaire au second tour, Laurent Jacobelli s’imposerait. Il a pour l’instant trois points d’avance sur le candidat de droite. 

Bourgogne-Franche-Comté : le RN doublé par la gauche au second tour

La Rassemblement national arriverait largement en tête du premier tour selon un sondage Ipsos pour France 3. Julien Odoul obtiendrait au premier tour 28% des votes, contre 21% pour la liste de gauche de Marie-Guite Dufay, la présidente sortante socialiste. Au second tour, Julien Odoul stagne et Marie-Guite Dufay repasse devant, créditée de 32% des intentions de vote.

Normandie : Hervé Morin serein

La marge n’est pas très grande pour le président sortant Hervé Morin selon le sondage Ipsos pour France 3. Mais le centriste figure en tête au premier et au second tour. La liste du Rassemblement national conduite par Nicolas Bay le suit. Trois autres candidats sont en mesure de se qualifier pour le second tour : Sébastien Jumel, de la France insoumise, Mélanie Boulanger (PS et EELV) et Laurent Bonnaterre de La République en marche. L’addition des voix de la gauche et des écologistes ne suffirait pas pour l’emporter.

Corse : Gilles Simeoni en favori

L’écart est mince en tête des intentions de vote d'après le sondage Ipsos pour France 3. La liste portée par le leader nationaliste Gilles Simeoni recueillerait 25% des suffrages, suivie de près par celle du candidat LR Laurent Marcangeli (23%). Ce sondage révèle aussi les attentes des électeurs. 57% des électeurs estiment que la gestion des déchets est une priorité. Nous avons d’ailleurs interrogé les candidats sur cette question.

Centre-Val de Loire : brouillard complet

L’incertitude plane. Le Rassemblement national avec Aleksandar Nicolic, arriverait en tête le 20 juin, avec 28% d'intentions de vote, contre 21% pour la liste MoDem-LREM de Marc Fesneau le ministre chargé des Relations avec le Parlement, et 19% pour le président sortant socialiste François Bonneau. Si les résultats du premier tour dessinent une large victoire du RN, les sondages du second tour sont très incertains selon l'institut Ipsos. Une triangulaire pourrait bénéficier au candidat socialiste.

Nouvelle-Aquitaine : le RN reprend du terrain

Edwige Diaz gagne du terrain. Selon le sondage Ipsos pour France 3 et France Bleu, la candidate du RN est créditée de 27% des intentions de vote, contre 25% pour le président sortant Alain Rousset. Au second tour, le socialiste serait élu avec 36% des voix et Edwige Diaz obtiendrait 28% des suffrages, si aucun des quatre candidats ne se retire après le 20 juin..

Occitanie : Carole Delga a la main

Une nouvelle fois, le Rassemblement national prendrait la tête lors du premier tour en Nouvelle-Aquitaine affirme un sondage Ipsos pour France 3. Jean-Paul Garraud devance de trois points la présidente sortante. La République en marche et Les Républicains sont en mesure de se qualifier pour le second tour. Dans l’hypothèse d’une quadrangulaire, la liste conduite par Carole Delga pourrait recueillir 41% des suffrages. 90 % des électeurs qui comptent voter EELV au premier tour, assurent qu'ils voteront pour la liste socialiste au second.

Bretagne : le RN en tête au premier tour

C’est une surprise dans cette région. Au premier tour, le Rassemblement national est crédité de 20% des intentions et se place en tête du sondage Ipsos pour France 3. Le candidat Gilles Pennelle est talonné par La République en marche et le président sortant socialiste. Avec 14% des intentions de vote, la candidate LR Isabelle Le Callennec est en mesure de se qualifier. Au second tour, en cas de quadrangulaire, Loïg Chesnais-Girard pourrait conserver son poste.