Borne, première ministre : combien de femmes au Parlement et à la tête des grandes villes, régions ?

Publicité

Borne, première ministre : combien de femmes au Parlement et à la tête des grandes villes, régions ?

Par
28,6% de femmes sont à la tête des communes de plus de 100.000 habitants.
28,6% de femmes sont à la tête des communes de plus de 100.000 habitants.
© AFP - ADRIEN FILLON / NURPHOTO

Élisabeth Borne est devenue lundi la deuxième femme française à occuper le poste de Première ministre, après Édith Cresson il y a 30 ans. Mais au-delà de cette nomination symbolique, quelle place occupent les femmes aux postes de pouvoir ? Radiographie en infographies.

Une seconde femme première ministre, 30 ans après la première. La symbolique est forte, et même l'opposition salue le geste tout en désapprouvant le profil d'Élisabeth Borne. Depuis 2012 et le gouvernement de Jean-Marc Ayrault (sous Français Hollande), les gouvernements sont paritaires. Mais derrière ces nominations, combien de femmes occupent des postes de pouvoir politique ? Combien sont-elles à l'Assemblée nationale, au Sénat, à la tête des mairies ? France Inter s'est plongé dans les chiffres.

Moins de 20% des maires

Depuis les élections municipales de 2020, 19,8% des maires en France sont des femmes, soit 1.000 de plus qu'en 2014, où elles n'étaient que 16%. Elles représentent toutefois toujours moins d'un maire sur cinq. L'évolution la plus notable concerne les villes de plus de 100.000 habitants, où elles sont désormais 26,2% d'édiles, contre seulement 16,7% en 2014, selon la Direction générale des collectivités locales.

Publicité

Au poste de maire, on leur préfère toujours celui d'adjointe, et plus la compétence baisse, plus elles sont nombreuses : 33,3% parmi les premiers adjoints, 42,2% parmi les deuxièmes adjoints, 44,6% parmi les autres adjoints. Selon le dernier rapport du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (2022), la parité se rapproche dans les conseils municipaux des communes de plus de 1.000 habitants : 48,5% des postes de conseillers sont occupés par des femmes, même si les hommes continuent d'occuper les postes contenant le plus de pouvoir local.

Une présidente de département sur cinq

Aux dernières élections départementales (2021), le nombre de femmes présidentes d'un conseil a explosé : elles sont désormais 20,2% à occuper ce poste, selon la Direction générale des collectivités locales, après une stagnation entre 2011 (6,1%) et 2015 (8,2%). Depuis 2015, les binômes qui se présentent à ces élections doivent être mixtes, ce qui a également fait grimper le nombre de vice-présidentes à 49,6%. Grâce à ces dispositifs sur la parité, les femmes représentent également depuis sept ans 50% des membres des conseils départementaux.

Une région sur trois dirigée par une femme

Il y a actuellement six femmes à la tête des 18 conseils régionaux, en Corse, à la Réunion, en Bourgogne-Franche Comté, en Pays de Loire, en l'Occitanie, et en Ile-de-France, soit un tiers des titulaires de ce poste. Elles sont en revanche 47,9% de vice-présidentes depuis 2015, grâce là aussi à une loi de 2007 visant à promouvoir l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et aux fonctions électives. Depuis cette date, les présidents et vice-présidents de conseils régionaux doivent être de sexe différent, et la liste doit présenter une stricte alternance entre hommes et femmes. Les conseils régionaux se rapprochent de la parité : 48,6%.

38% de députées

Lors des dernières élections législatives de 2017, 224 femmes ont été élues députées sur 577 postes, soit 38% des postes, selon le Haut Conseil à l'Égalité entre les femmes et les hommes. Ce chiffre est en constante augmentation depuis les premières élections législatives où les femmes ont pu candidater en octobre 1945. 33 d'entre elles avaient alors décroché l'un des 586 sièges.

Depuis 2000, les partis qui ne présentent pas 50% de chaque sexe sur les listes aux élections législatives, doivent payer une amende, ce que certains partis préfèrent toujours faire. En 2017, les Républicains, la France Insoumise, Debout la France, la France qui ose, l'Alliance écologiste indépendante et le Parti animaliste en ont fait les frais, pour un total de 2 179 000 euros non perçus.

35% de sénatrices

Au 17 mai 2022, le Sénat français compte 123 sénatrices sur un total de 348 élus. Elles représentent donc 35,3% de cette assemblée. Elles n'étaient que 31,6% à l'issue du scrutin en 2017, 25% en 2014 et 22,1% en 2011, selon le Haut Conseil à l'Égalité entre les Femmes et les Hommes.

Le pouvoir exécutif s'exerce également dans les cabinets ministériels et les préfectures, où les fonctionnaires sont nommés et non élus. 38 femmes sont aujourd'hui préfètes sur 132 postes, soit 28,7% de la profession, selon les derniers chiffres communiqués en juin dernier par l'entourage du chef de l'État au journal Le Monde (et arrêtés à cette date). Une évolution importante depuis 2007, où le nombre de femmes préfètes stagnait autour de 5%, toujours selon Le Monde.