Publicité

Elizabeth II : une semaine de deuil en 20 photos

Par
Le Commonwealth rend hommage à la reine depuis sa mort, jeudi 8 septembre.
Le Commonwealth rend hommage à la reine depuis sa mort, jeudi 8 septembre.
© AFP - Daniel LEAL / RAJESH JANTILAL / Narinder NANU / SEBASTIEN BOZON

Une semaine après la mort de la reine Elizabeth II, retour sur huit jours de deuil au sein du Commonwealth.

Avant les funérailles prévues lundi, où sont attendus des dirigeants du monde entier, la foule se presse à Londres pour voir le cercueil de la reine Elizabeth, décédée jeudi 8 septembre à 96 ans. Au total, 750 000 personnes sont attendues. Ce vendredi matin, la file d'attente s'étalait sur plus de 8 kilomètres, soit un temps d'attente d'au moins 14h heures. À tel point que l'accès à Westminster Hall a dû être interrompu.

La mort la monarque, après 70 ans de règne, a provoqué un grand émoi dans un pays en pleines turbulences, et pour lequel Elizabeth II incarnait une forme de stabilité. Retour en images sur une semaine de deuil.

Publicité

8 septembre

À 19h30 jeudi 8 septembre, le Palais de Buckingham annonce la mort de la reine Elizabeth II. La monarque la plus célèbre de la planète est décédée "paisiblement" à 96 ans dans sa résidence écossaise de Balmoral. La nouvelle se répand instantanément et le monde entier lui rend hommage. Des Écossais, avertis depuis plusieurs heures de l'état de santé "inquiétant" de la reine, se rendent devant le château pour déposer des fleurs.

Des Écossais déposent des fleurs devant le château de Balmoral, où vient de s'éteindre la reine, le 8 septembre.
Des Écossais déposent des fleurs devant le château de Balmoral, où vient de s'éteindre la reine, le 8 septembre.
© AFP - Rasid Necati Aslim / ANADOLU AGENCY

Les chefs d'État saluent tour à tour le rôle de la reine dans la stabilité de son pays et son courage. La foule se rassemble devant le palais de Buckingham et des images des hommages parviennent du monde entier, et particulièrement des pays du Commonwealth.

Des fleurs sont déposées en nombre devant le palais de Buckingham à l'annonce de la mort de la reine, le 8 septembre.
Des fleurs sont déposées en nombre devant le palais de Buckingham à l'annonce de la mort de la reine, le 8 septembre.
© AFP - Wiktor Szymanowicz / ANADOLU AGENCY
Des élèves d'une école d'art de Mumbai, en Inde, rendent hommage en dessins à la Elizabeth II, le soir de sa mort.
Des élèves d'une école d'art de Mumbai, en Inde, rendent hommage en dessins à la Elizabeth II, le soir de sa mort.
© AFP - Indranil Aditya / NurPhoto

9 septembre

Le lendemain de la mort de la reine, son visage s'affiche en Une des journaux du monde entier. "We loved you Ma'am", titre le journal britannique The Sun. "Thank you", écrit sobrement The Mirror.

Les journaux du monde entier annoncent le décès de la reine en Une, le 9 septembre.
Les journaux du monde entier annoncent le décès de la reine en Une, le 9 septembre.
© AFP - STRINGER / ANADOLU AGENCY
4 min

L'émotion est grande pour les Britanniques, qui continuent de défiler devant le palais de Buckingham pour saluer celle que beaucoup considéraient comme un membre de la famille. Dans tout le Commonwealth, les sujets de la reine lui rendent hommage à travers des peintures, des dessins, des sculptures en papier ou sur le sable.

Des Britanniques rendent hommage à la reine en déposant des fleurs devant le Palais de Buckingham à Londres, le 9 septembre.
Des Britanniques rendent hommage à la reine en déposant des fleurs devant le Palais de Buckingham à Londres, le 9 septembre.
© AFP - Daniel LEAL
Un homme sculpte un message d'hommage à la reine dans le sable de la plage du Cap, en Afrique du Sud, le 9 septembre.
Un homme sculpte un message d'hommage à la reine dans le sable de la plage du Cap, en Afrique du Sud, le 9 septembre.
© AFP - RAJESH JANTILAL
Un artiste indien confectionne en papiers Elizabeth II sur le London's Tower Bridge, au lendemain de la mort de la reine.
Un artiste indien confectionne en papiers Elizabeth II sur le London's Tower Bridge, au lendemain de la mort de la reine.
© AFP - Narinder NANU
Un homme se recueille devant la statue d'Elizabeth II à Ottawa, au Canada, le 9 septembre.
Un homme se recueille devant la statue d'Elizabeth II à Ottawa, au Canada, le 9 septembre.
© AFP - Dave Chan
4 min

10 septembre

Deux jours après le décès de la reine, son fils Charles est officiellement proclamé roi, samedi. Il devient alors Charles III, lors d'une réunion du Conseil d'accession à Londres. "Je suis profondément conscient de ce grand héritage, des devoirs et des lourdes responsabilités de la souveraineté, qui me sont désormais transmis", dit-il en rendant hommage au "règne inégalé" de sa mère "dans sa durée, son dévouement et sa dévotion".

Un portrait de la reine dans le métro londonien, à la station King Cross.
Un portrait de la reine dans le métro londonien, à la station King Cross.
© AFP - ISABEL INFANTES

11 septembre

Trois jours après son décès dans son château écossais de Balmoral, la reine Elizabeth II entame dimanche son dernier voyage : son cercueil quitte Balmoral pour Edimbourg. Durant ce voyage de six heures, des milliers de personnes se recueillent en silence pour rendre un dernier hommage à la reine.

Un large public salue le corbillard transportant le cercueil de la reine Elizabeth II, alors qu'il traverse Edimbourg, le 11 septembre.
Un large public salue le corbillard transportant le cercueil de la reine Elizabeth II, alors qu'il traverse Edimbourg, le 11 septembre.
© AFP - Oli SCARFF
Des monceaux de fleurs s'accumulent près de Buckingham Palace, en hommage à la reine, le 11 septembre.
Des monceaux de fleurs s'accumulent près de Buckingham Palace, en hommage à la reine, le 11 septembre.
© AFP - SEBASTIEN BOZON
Des Pakistanais allument des bougies en mémoire de la reine Elizabeth à Hyderabad, le 11 septembre.
Des Pakistanais allument des bougies en mémoire de la reine Elizabeth à Hyderabad, le 11 septembre.
© AFP - FARHAN KHAN / ANADOLU AGENCY

12 septembre

Lundi, le cercueil rejoint la cathédrale Saint-Gilles d'Edimbourg. Charles III est en tête de la procession. La dépouille, dans son cercueil clos recouvert de l'étendard royal écossais, va rester 24 heures dans la capitale écossaise avant de rejoindre Londres en avion mardi soir.

Devant une foule dense, le cercueil de la défunte reine est conduit jusqu'à la cathédrale Saint-Giles, à Edimbourg, le 12 septembre.
Devant une foule dense, le cercueil de la défunte reine est conduit jusqu'à la cathédrale Saint-Giles, à Edimbourg, le 12 septembre.
© AFP - OLI SCARFF
Veillée à la cathédrale Saint-Giles d'Edimbourg, en présence du roi Charles III, le 12 septembre.
Veillée à la cathédrale Saint-Giles d'Edimbourg, en présence du roi Charles III, le 12 septembre.
© AFP - Jane Barlow / POOL

13 septembre

Cinq jours après son décès en Écosse, la dépouille de la reine Elizabeth II arrive mardi soir au palais de Buckingham, à Londres, sous les applaudissements de la foule. Tout au long du trajet, le cercueil royal a été escorté par une haie d'honneur quasi continue, formée par des milliers d'anonymes le long de la route entre l'aéroport londonien et le palais de Buckingham, où il va passer la nuit avant de rejoindre Westminster Hall mercredi.

Le corbillard royal transportant le corps de la reine se dirige vers Buckingham Palace, le 13 septembre.
Le corbillard royal transportant le corps de la reine se dirige vers Buckingham Palace, le 13 septembre.
© AFP - MARCO BERTORELLO / POOL

14 septembre

Au terme d'une émouvante procession menée par ses enfants à partir du palais de Buckingham, le cercueil d'Elizabeth II arrive mercredi au palais de Westminster. Dès 18 heures, le public commence à se recueillir devant le cercueil, dans la plus vieille salle du Parlement de Westminster, qui restera ouverte jusqu'aux obsèques lundi.

Dans le même temps, les hommages se poursuivent dans tout le royaume, et notamment lors des évènements sportifs.

Lors du match entre Naples et les Rangers écossais, les joueurs observent une minute de silence, devant un immense portrait de la reine, le 14 septembre.
Lors du match entre Naples et les Rangers écossais, les joueurs observent une minute de silence, devant un immense portrait de la reine, le 14 septembre.
© AFP - ANDY BUCHANAN

15 septembre

Bravant des kilomètres de queue, les Britanniques se recueillent par milliers jeudi à Londres devant le cercueil de leur reine. À quatre jours des funérailles grandioses de la souveraine, le flux de visiteurs est ininterrompu à Westminster Hall. La queue dépasse sept kilomètres, soit une attente de huit heures, pour accéder à la plus vieille salle du Parlement.

Sur le pont Lambeth, à Londres, la file d'attente pour rendre un dernier hommage à la reine, le 15 septembre.
Sur le pont Lambeth, à Londres, la file d'attente pour rendre un dernier hommage à la reine, le 15 septembre.
© AFP - WIKTOR SZYMANOWICZ / ANADOLU AGENCY
Un portrait de la reine est affiché sur un écran, dans la file d'attente pour rejoindre le cercueil royal à Londres, le 15 septembre.
Un portrait de la reine est affiché sur un écran, dans la file d'attente pour rejoindre le cercueil royal à Londres, le 15 septembre.
© AFP - ALAIN JOCARD
Hommages à la reine à Belfast, en Irlande du Nord, le 15 septembre.
Hommages à la reine à Belfast, en Irlande du Nord, le 15 septembre.
© AFP - Conor Mcccaughley / ANADOLU AGENCY

16 septembre

Vendredi, huit jours après la mort de la reine, l'accès à la file d'attente pour voir son cercueil est suspendu en raison de la forte affluence, indique le gouvernement. Il est suspendu "pour au moins six heures", précise-t-il. Le temps d'attente avant cette suspension était monté à 14 heures et la file d'attente serpentant dans le centre de Londres faisait plus de 8 kilomètres.

La foule se masse pour saluer le cercueil de la reine, exposé à l'abbaye de Westminster, le 16 septembre.
La foule se masse pour saluer le cercueil de la reine, exposé à l'abbaye de Westminster, le 16 septembre.
© AFP - LORENA SOPENA / ANADOLU AGENCY