Publicité

Elon Musk s'offre Twitter pour 44 milliards de dollars

Par
Elon Musk (ici en décembre 2020) est suivi sur Twitter par 83 millions d'abonnés
Elon Musk (ici en décembre 2020) est suivi sur Twitter par 83 millions d'abonnés
© AFP - Britta Pedersen

Le conseil d'administration de Twitter a donné son feu vert à l'offre de rachat émise par le milliardaire. Le réseau social sera donc détenu à 100% par Elon Musk, qui veut en faire une entreprise privée, non cotée en bourse.

Scénario encore très incertain la semaine dernière, le rachat de Twitter par Elon Musk est désormais officiel. Le patron de Tesla a conclu ce lundi un accord afin de racheter pour 44 milliards de dollars (41 milliards d'euros) le réseau social sur lequel il est l'une des personnalités les plus suivies, avec plus de 80 millions d'abonnés.

Le 14 avril dernier, soit dix jours après avoir annoncé être entré au capital à hauteur de 9,2%, l'homme le plus riche du monde faisait part de son intention de racheter Twitter dans son intégralité, proposant un prix unitaire de 54,20 dollars par action, soit une bonification de 54% par rapport au cours d’ouverture du titre le 28 janvier, date à laquelle il a commencé à investir dans Twitter. C'était, disait Elon Musk, "sa meilleure offre et son offre finale" de rachat.

Publicité
2 min

Accélération des discussions ce week-end

Après avoir tenté dans un premier temps de bloquer l'offre, le conseil d'administration de Twitter a finalement accepté d'engager des discussions. Celles-ci se sont accélérées au cours du week-end, après la présentation par Elon Musk des dispositions financières de son plan. Le milliardaire veut notamment suspendre la cotation de Twitter, introduite en bourse en 2013.

"La liberté d'expression est le fondement d'une démocratie qui fonctionne, et Twitter est la place publique numérique où sont débattues les questions vitales pour l'avenir de l'humanité", a déclaré Elon Musk dans un communiqué.

Canal d'expression favori

Elon Musk, dont la fortune est estimée à 269 milliards de dollars par Forbes, se sert presque tous les jours de son compte Twitter pour donner des nouvelles de ses entreprises, plaisanter ou lancer des polémiques. Il a critiqué Twitter à de nombreuses reprises, notamment au sujet de la liberté d'expression, et de la modération des contenus, qu'il juge trop sévère.

Ses provocations régulières et ses opinions libertariennes l'ont rendu antipathique aux yeux de nombreuses personnes dans la Silicon Valley. "Twitter a un but et un sens qui concernent le monde entier. Je suis très fier de nos équipes et inspiré par le travail qui n'a jamais été aussi important", a réagi Parag Agrawal, l'actuel dirigeant de Twitter, après l'annonce de l'acquisition.

"J'espère que même mes pires critiques resteront sur Twitter, c'est ce que signifie la liberté d'expression", a déclaré Elon Musk... sur Twitter.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.