Publicité

ÉMOTIONS - Pourquoi faut-il apprendre à apprivoiser ses propres peurs ?

Pourquoi faut-il apprendre à maîtriser ses propres peurs ?
Pourquoi faut-il apprendre à maîtriser ses propres peurs ?
© Getty - RapidEye

Si la peur suscite en nous des émotions bien paradoxales, en particulier au cinéma, elle constitue toutefois un formidable moteur de création et d'épanouissement personnel au quotidien. Elle nous rappelle notre besoin d'altruisme. Véritable marqueur éthique et social, elle nous renvoie à nos propres contradictions.

Philippe Stephan, la philosophe Olivia Chevalier-Chandeigne, et la romancière spécialiste du genre Morgane Caussarieu expliquent pourquoi nous avons tout à gagner à ne pas se fermer complètement aux peurs ressenties, des angoisses liées aux responsabilités au quotidien, jusqu'aux séances de films ou de séries d'horreur, en passant par les sensations fortes. 

Vous verrez qu'avoir peur est sûrement le meilleur moyen de confirmer que vous êtes bien vivants. Simplement, on tend à la percevoir comme une émotion paradoxale du point de vue des représentations que l'on se fait d'elle. Pourtant, quand on la cultive et quand on apprend à la gérer, qu'elles que soient les conditions, elle recouvre un aussi grand pouvoir de création sociale, de vertu positive pour ce qui concerne notre vie en société : 

Publicité

Avoir peur, c'est avant tout se sentir en vie !

  • Accueillir la peur, au risque de s'exposer plus dangereusement à elle 

C'est d'ailleurs un petit peu la tendance ces dernières années, explique Morgane Caussarieu : "les gens ont de moins en moins envie d'avoir peur. D'autant plus avec la situation actuelle, la vie au temps de la pandémie incite les gens à ne plus avoir envie d'avoir peur du tout pour compenser. En réponse, on va plutôt s'orienter vers la fantaisie quand, autrefois, on osait plus se faire peur. Maintenant que la vie paraît plus horrifique, les gens s'éloignent bannissent l'idée de la peur de leur esprit. 

C'est justement en pensant s'affranchir de toute peur, qu'on s'y expose plus dangereusement car, pour la romancière, c'est avant tout "une excitation momentanée qui, après-coup, fait que l'on apprécie encore plus le sentiment que la peur a disparu, dès qu'on a retrouvé son état normal. 

On se rend compte qu'on est en vie ! 

Philippe Stéphan confirme qu'il y a vraiment "une nécessité, pour se structurer, de ressentir cette peur. Même si c'est un vrai paradoxe que de constater que l'on n'est jamais aussi vivant que quand on est confronté à la peur". 

Il faut savoir accueillir la peur.

D'ailleurs, une étude assez récente menée sur plus de 300 personnes, a montré que les adeptes de films d'horreur se portent nettement mieux en ce moment en pleine période de pandémie, du point de vue psychologique que les non-adeptes. Justement parce que, sur le plan émotionnel, la peur est créatrice de bienfaits. Olivia Chevalier-Chandeigne explique que "les adeptes de l'angoisse sont préparés, ils sont déjà désillusionnés grâce à un apprentissage entretenu de la gestion de leurs propres peurs".

  • Avoir peur permet d'accepter sa vulnérabilité, ses failles pour créer  du positif

Olivia Chevalier-Chandeigne précise que, par exemple, regarder un film d'horreur, c'est accepter de devoir éventuellement gérer sa propre peur, c'est aussi accepter au passage sa vulnérabilité, sa sensibilité.

Le "n'ayez pas peur" est une injonction à éviter, il faut pouvoir avoir peur.

Le film d'horreur nous rappelle d'éviter de se dispenser d'avoir peur. Au contraire, la peur est une preuve de sagesse. Quand on se croit invulnérable, on est souvent capable du pire… En cela, la peur incarne un formidable rempart contre ce type d'illusion complètement délirante qui est, malheureusement, de plus en plus prégnante, de nos jours".

La peur révèle notre besoin d'altruisme

Elle remplit une fonction éthique et sociale car cultiver ses peurs, c'est aussi, selon Philippe Stéphan, "les apprivoiser avec l'autre". 

Olivia Chevalier-Chandeigne ajoute "qu'on éprouve ce besoin de ressentir cette peur pour se rendre compte qu'on a besoin de la société. Ce qui explique ce besoin de souffrance psychique, c'est la coexistence perpétuelle de l'amour et de mépris que l'on ressent successivement pour autrui et que l'on décide de retourner contre soi-même. Le plaisir paradoxal éprouvé face à la peur nous permet de nous rappeler cette nécessité du contrat social entre le bien et le mal".

Philippe Stéphan : "La pulsion de la vie est constamment une forme d'agressivité. C'est pour ça qu'il faut cultiver ses propres peurs, en essayant d'échanger avec tout le monde, pour éviter que chacun soit victime de ses propres violences. Il faut apprendre à vivre avec sa propre peur". 

Attention cependant à adapter le schéma de gestion de la peur avec ses enfants. Chez les enfants, il y aura forcément des garde-fous à fixer, par exemple, quand on choisit de s'essayer aux histoires et films d'horreur, pour tester ses peurs. Vis-à-vis des enfants, Olivia Chevalier-Chandeigne et Philippe Stéphan conseillent "de rester dans une atmosphère assez féérique, cultiver une certaine peur mais dans le merveilleux". 

🎧  RÉÉCOUTER - Grand Bien Vous Fasse : Pourquoi aimons-nous tant nous faire peur ?

Aller plus loin 

  • Pour mieux cultiver ses peurs grâce au cinéma

🎧  RÉÉCOUTER - Ça va pas la tête ! Films d'horreur, thrillers : pourquoi prend-on plaisir à se faire peur ?

▶︎ En quoi le film d'horreur constitue un exutoire, autant qu'une mise à l'épreuve de nos propres peurs, dans sa fonction cinématographique, reconduisant des schémas de la vie quotidienne confrontée à une fiction souvent angoissante renvoyant au mal. Un cinéma qui suscite des pulsions mais qui nous veut plus de bien que de mal. Avec pour exemple, des extraits de Shining de Stanley Kubrick, de Ça et Il est revenu de Tommy Lee Wallace, œuvres de Stephen King ; de L'exorciste de William Friedkin ; de la série de films Saw ; Halloween… Pourquoi la peur nous intrigue tant ?

Avec l'écrivain, auteur de polars Franck Thilliez, la philosophe Olivia Chevalier-Chandeigne, le rédacteur en chef au Figaro Olivier Delcroix, et Laurent Aknin, journaliste, critique de cinéma

🎧  RÉÉCOUTER - Le Masque & la Plume : Ces classiques du suspense que "Le Masque et la Plume" vous conseille en temps de confinement

▶︎ Des "Dents de la Mer" de Steven Spielberg au "Silence des Agneaux" de Jonathan Demme, rien de mieux pour apprivoiser vos peurs aux moyens du cinéma du genre.

🎧  PODCAST - Blockbusters : George A. Romero, le père des zombies

Blockbusters : George A. Romero, le père des zombies

58 min

▶︎ Il est le père fondateur du cinéma cauchemardesque où seuls les zombies sont les personnages principaux de l'histoire. Les plus emblématiques de son œuvre étant La nuit des morts vivants, Le Crépuscule des morts-vivants, Le Jour des morts-vivants, Le Territoire des morts-vivants, ou encore Land of the dead. Frédérick Sigrist revisite l'œuvre intégrale du cinéaste qui aura inspiré tous les plus grands films de Zombie qui l'ont succédé. Des films d'horreurs légendaires.

🎧  PODCAST - Blockbusters : L'univers de "The Walking Dead" et son créateur Robert Kirkman : de la BD à la série TV

Dans l'univers "The Walking Dead" et de son créateur Robert Kirkman : de la BD à la série TV

57 min

▶︎ La postérité du cinéma zombiesque est actuellement portée par la série de livres et de films inventées par Robert Kirkman, et adaptés à l'écran par Frank Darabont. Bienvenue dans un monde apocalyptique où Frédérick Sigrist par tdébusquer les origines d'une série qui a véritablement redonné vie au concept du mort-vivant et à la peur d'un monde post-apocalyptique.

  • Quand la peur se transforme en anxiété : comment trouver les armes pour s'en libérer ?

🎧  RÉÉCOUTER - La Tête au Carré : Comment se libérer de notre anxiété et de nos phobies ?

▶︎ Souvent la peur devient si importante qu'elle devient pathologique. Elle se transforme en anxiété et peut entraîner un profond mal-être. Pour la prévenir et s'en débarrasser, nombreuses sont les thérapies les techniques de relaxation, pour rééduquer ces pensées anxieuses. Avec Dominique Servant, médecin-psychiatre. 

🎧  RÉÉCOUTER - L'été comme jamais : Anxiété, phobie : apprivoisons nos peurs irraisonnées

▶︎ Crises d'angoisses, diversité des formes d'anxiété, d'une simple peur à la peur pathologique : d'où ces peurs irraisonnées proviennent-elles ? Qu'est-ce qu'une phobie ? Une émission pour mieux comprendre les mécanismes de la peur et mieux l'apprivoiser. Avec Dominique Servant, médecin psychiatre et Théo Grosjean, auteur spécialiste du genre.