EN IMAGES - Blindés, militaires par milliers, discours patriotique de Poutine : le défilé du 9-Mai à Moscou

Publicité

EN IMAGES - Blindés, militaires par milliers, discours patriotique de Poutine : le défilé du 9-Mai à Moscou

Par
Des chars russes sur la place Rouge de Moscou en Russie, le 9 mai 2022.
Des chars russes sur la place Rouge de Moscou en Russie, le 9 mai 2022.
© AFP - Alexander Nemenov

La grande fête patriotique russe du 9-Mai se déroule cette année en plein conflit avec l'Ukraine. Pour le chef du Kremlin Vladimir Poutine, l'invasion de son voisin est justifiée, car "une menace absolument inacceptable se constituait, directement à nos frontières".

Un défilé gigantesque, un discours triomphant. La Russie célèbre ce lundi le 9-Mai l’une de ses plus importantes fêtes nationales, pour commémorer sa victoire sur l’Allemagne nazie en 1945. Vladimir Poutine s’est exprimé ce lundi matin, sur la place Rouge de Moscou, face à des milliers de militaires. Si sa courte allocution (11 minutes)  n'a pas donné lieu à de grandes annonces, le chef du Kremlin a présenté l'invasion de l'Ukraine comme le moyen de défendre "la patrie", la Russie étant face à une "menace absolument inacceptable", selon lui.

Le président russe Vladimir Poutine regarde le défilé militaire du "Jour de la Victoire" sur la Place Rouge, à Moscou, le 9 mai 2022.
Le président russe Vladimir Poutine regarde le défilé militaire du "Jour de la Victoire" sur la Place Rouge, à Moscou, le 9 mai 2022.
© AFP - Mikhail Metzel
Des blindés roulent dans les rues de Kaliningrad, en Russie, à l'occasion du "Jour de la Victoire".
Des blindés roulent dans les rues de Kaliningrad, en Russie, à l'occasion du "Jour de la Victoire".
© AFP - Mikhail Golenkov

Pas de déclaration de guerre ni de mobilisation générale

Vladimir Poutine n’a ni déclaré la guerre, ni déclaré la mobilisation générale ce lundi matin dans son discours d'une dizaine de minutes. "Vous vous battez dans le Donbass pour la sécurité de notre patrie, pour son avenir", a lancé le président russe. "Le 9 mai 1945 est entré dans l’histoire de l’humanité comme un triomphe de notre peuple uni soviétique, de son unité, de son esprit, de son courage. Sur le front et à l’arrière". Poutine rend également hommage aux vétérans russes de la Seconde Guerre mondiale : "Cette journée de la victoire est très chère pour nous."

Publicité
Un lanceur de missiles balistiques intercontinentaux russes défile sur la Place Rouge à Moscou, le 9 mai 2022.
Un lanceur de missiles balistiques intercontinentaux russes défile sur la Place Rouge à Moscou, le 9 mai 2022.
© AFP - Kirill Kudryavtsev

Dans son discours mêlant passé et présent, Vladimir Poutine a justifié la guerre en Ukraine, lancée il y a un deux mois et demi : "Une menace absolument inacceptable se constituait, directement à nos frontières. La Russie a tout fait pour repousser à titre préventif son agresseur, c’était la seule décision et unique juste. La décision souveraine du pays indépendant." Tout doit être fait pour que "l'horreur d'une nouvelle guerre globale ne se répète", souligne le Président russe.

Des militaires russes lors du défilé militaire à l'occasion du "Jour de la Victoire", à Moscou, le 9 mai 2022.
Des militaires russes lors du défilé militaire à l'occasion du "Jour de la Victoire", à Moscou, le 9 mai 2022.
- Ramil Sitdikov
Des soldats défilent lors du 77e anniversaire du "Jour de la Victoire" à Moscou, le 9 mai 2022.
Des soldats défilent lors du 77e anniversaire du "Jour de la Victoire" à Moscou, le 9 mai 2022.
© AFP - Sefa Karacan

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Un décret pour aider les enfants de soldats russes morts

"Dans chaque famille en Russie, la guerre a laissé sa trace et la mémoire reste vive. Chaque officier qui périt est une tragédie pour nous tous." Le chef du Kremlin promet un décret pour aider les enfants de soldats russes morts en Ukraine : "L'État fera tout pour prendre soin de ces familles."

Le discours s’interrompt avec une minute de silence, avant de reprendre. Il se conclut avec un retentissent "Pour la Russie, pour la victoire, hourra !" crié par Vladimir Poutine. Le "hourra" est répété en cœur trois fois par les militaires rangés sur la grande place, avant des tirs de canons puis l’hymne russe joué par un orchestre. Aucun avion, aucun hélicoptère n'ont survolé Moscou à cause des conditions météo, a annoncé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Malgré les images, il est difficile d'estimer le nombre de militaires et de russes présents sur la place Rouge de Moscou.

Des militaires russes marchent sur la place Rouge lors du défilé militaire du "Jour de la Victoire".
Des militaires russes marchent sur la place Rouge lors du défilé militaire du "Jour de la Victoire".
© AFP - Kirill Kudryavtsev
Des femmes militaires participent au défilé militaire de Moscou, à Kalinigrad, en Russie.
Des femmes militaires participent au défilé militaire de Moscou, à Kalinigrad, en Russie.
© AFP - Mikhail Golenkov / Sputnik

Lundi, le Président russe a participé à "marche du Régiment immortel" instaurée en 1995. Comme le veut la tradition, Vladimir Poutine a défilé avec une photographie de son grand-père. Chaque participant vient avec le portrait d’un membre de la famille, qui a combattu pendant une guerre. D’abord apolitique, cette marche organisée dans tout le pays a pris une tournure nationaliste.

Le président russe Vladimir Poutine et d'autres participants portent des portraits de leurs proches, lors d'une grande marche.
Le président russe Vladimir Poutine et d'autres participants portent des portraits de leurs proches, lors d'une grande marche.
© AFP - Natalia Kolesnikova
Des manifestants participent à la "marche du Régiment immortel", à Simferopol, en Crimée, le 9 mai 2022.
Des manifestants participent à la "marche du Régiment immortel", à Simferopol, en Crimée, le 9 mai 2022.
© AFP - Stringer