Publicité

En Ouganda, Bobi Wine, star du reggae devenu opposant n°1

Par
Une affiche de campagne représentant Robert Kyagulanyi, alias Bobi Wine, star du reggae et candidat malheureux à la présidentielle ougandaise de 2021
Une affiche de campagne représentant Robert Kyagulanyi, alias Bobi Wine, star du reggae et candidat malheureux à la présidentielle ougandaise de 2021
© AFP - SUMY SADURNI

PROTEST SONGS 4/8 - Tout l’été, France Inter part à la découverte de la bande-son des mouvements de contestation à travers le monde. Direction l’Ouganda où le principal opposant au pouvoir en place est un chanteur de reggae, Bobi Wine, arrivé en deuxième position à la présidentielle qui s’est tenue début 2021.

Quelques mois après son échec à la présidentielle, Bobi Wine est de retour dans l’arène musicale. Le chanteur reggae devenu politicien avait mis sa carrière d’artiste entre parenthèses, le temps d’une campagne particulièrement tendue en Ouganda. Battu en janvier par le président sortant Museveni, qui a rempilé pour un sixième mandat, Bobi Wine a néanmoins marqué des points, et renforcé sa stature d’opposant numéro 1. Il entend désormais capitaliser sur cette image. Pour son nouveau single "Katengo", le chanteur apparaît d’ailleurs coiffé de son célèbre béret rouge, adopté par ses partisans en guise de clin d’œil à d’autres mouvements contestataires comme les Black Panthers. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Appel au vote

Soucieux de s’adresser à la jeunesse de son pays, où les trois quarts de la population a moins de 35 ans, Bobi Wine s’est toujours appuyé sur sa renommée musicale pour faire avancer son combat, depuis ses débuts en politique, d’abord comme député puis à l’échelon national. Dans l’un de ses titres les plus connus "Ballot or Bullet", en duo avec le chanteur jamaïcain Buju Banton, il appelle les jeunes Ougandais à faire entendre leur voix par leur bulletin de vote.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Bobi Wine a retenu les leçons de son héros Bob Marley, qui appelait les Africains à l’unité à la fin des années 70. Le message de Bob Marley a fait des émules en Afrique, où le reggae véhicule depuis longtemps un discours politisé. En témoignent des artistes africains devenus célèbres et influents comme les Ivoiriens Alpha Blondy et Tiken Jah Fakoly. Mais aucun n’est allé aussi loin que Bobi Wine dans l’engagement. Avec la montée en puissance de son parti d’opposition et grâce à ses réseaux à l’international, celui que l’on surnomme "le président du ghetto" peut caresser l’espoir de devenir un jour président tout court.