Publicité

Enseignement supérieur : plus de la moitié des examens devraient se dérouler en présentiel au second semestre

Par
Des étudiants passant leurs partiels à Angers, en janvier dernier
Des étudiants passant leurs partiels à Angers, en janvier dernier
© AFP - Jean-Michel Delage / Hans Lucas

Les universités se préparent, à compter de la semaine prochaine, à des épreuves se déroulant majoritairement dans leurs locaux. Une façon de garantir la qualité des diplômes délivrés. Mais cela risque d'occasionner des difficultés financières pour les étudiants retournés vivre chez leurs parents, loin de la fac.

Dans l'enseignement supérieur, les examens pourront avoir lieu à partir du 3 mai. Ceux qui étaient initialement prévus en avril avaient pour la plupart été reportés d'un mois en raison du confinement. Si chaque université définit ses modalités d'évaluation des connaissance, la plupart se préparent à des sessions majoritairement en présentiel. 

Au premier semestre, plus de 50% des examens s'étaient déroulés dans les locaux des facultés. Pour cette seconde session, la part de présentiel devrait encore augmenter. Une façon de ne pas donner l'impression de diplômes au rabais, explique Guillaume Gellé, vice président de la Conférence des présidents d'universités. "Bien souvent, dans les années qui clôturent les diplômes, à savoir la 3e année de licence ou la 2e année de master, les équipes pédagogiques privilégient le présentiel pour garantir la qualité des diplômes délivrés", souligne-t-il. "Quand nous avons affaire à de grandes cohortes d'étudiants, certaines épreuves sont aussi plus facile à organiser". 

Publicité
24 min

De possibles difficultés de logement pour les étudiants

Une organisation qui n'est pas sans problème pour les étudiants qui ont rendu leur logement. "La grande limite du présentiel, c'est que beaucoup de jeunes ont dû retourner chez leurs parents, du fait de la situation sociale, dégradée par la crise sanitaire", signale Paul Mayaux, président de la FAGE, la première fédération étudiante. "Ils se retrouvent donc géographiquement éloignés de leur lieu d'études. Et cela peut etre compliqué financièrement de revenir passer des examens sur le second semestre."

À noter que les étudiants rencontrant des difficultés pour revenir en présentiel peuvent demander de l'aide à leur Crous ou à leur université.