Publicité

Euro de football : bulle sanitaire mais pas de vaccination obligatoire pour les joueurs français

Par
Séance d'entraînement à Clairefontaine  le 12 novembre 2019, dans le cadre de la préparation des qualifications à l'Euro
Séance d'entraînement à Clairefontaine le 12 novembre 2019, dans le cadre de la préparation des qualifications à l'Euro
© AFP - Franck FIFE

À trois semaines du premier match des Bleus à l'Euro de football, les joueurs sont attendus à partir de la mi-journée, ce mercredi à Clairefontaine, le centre d’entraînement de l’équipe de France. Une préparation qui s'effectuera dans une "bulle sanitaire" qui prévoit de nombreux tests, mais pas de vaccination.

C’est le grand jour pour les Bleus. Les premiers joueurs sont attendus à 13h, ce mercredi, à Clairefontaine pour préparer l’Euro de football. Coup d’envoi le 11 juin. Premier match pour les champions du monde dans trois semaines, le 15, contre l’Allemagne à Munich. 

D’ici là, l’équipe de France va entrer dans sa bulle. Une bulle sportive mais aussi sanitaire, même si les joueurs vont être testés mais pas forcément vaccinés.

Publicité

En effet, il y a trois semaines, la Fédération française de football (FFF) a sollicité le ministère des Sports, mais la demande n’a pas été retenue. Contacté, le ministère explique avoir fait une exception pour les athlètes olympiques afin d’éviter tout cluster parmi les 10.000 appelés à être réunis dans le village olympique à Tokyo.

Les joueurs qui le souhaitaient ont pu être vaccinés

Dans cette liste élargie du ministère des Sports qui compte 1.400 athlètes potentiellement amenés à participer aux jeux, on retrouve des joueurs de l’équipe de France de foot comme Kylian Mbappé, vacciné mardi. Le joueur du PSG avait été testé positif au Covid-19 en septembre dernier, en plein rassemblement de l'équipe de France.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

D’autres joueurs ont pu se faire vacciner de leur côté, mais pas de campagne organisée par la FFF, comme ont pu le faire les Italiens par exemple. Trop compliqué : les joueurs français jouent aux quatre coins de l’Europe, et dans un délai trop court pour recevoir les deux doses. 

Comme pour les JO, l’UEFA et les organisateurs exigent le respect d'un protocole strict, mais qui ne comprend pas la vaccination. En revanche, d’un commun accord, l’ensemble du staff de l’équipe de France a pu être vacciné.

Les Bleus joueront deux matches amicaux contre le Pays de Galles le 2 juin à Nice et le 8 juin contre la Bulgarie au stade de France.