Gelée royale, mobylette et politique : sur Twitch, Yannick Jadot se prête au jeu des questions-réponses

Publicité

Gelée royale, mobylette et politique : sur Twitch, Yannick Jadot se prête au jeu des questions-réponses

Par
Yannick Jadot a répondu aux questions des viewers pendant un peu plus d'une heure.
Yannick Jadot a répondu aux questions des viewers pendant un peu plus d'une heure.
- Capture d'écran

Yannick Jadot a participé pour la première fois à une émission sur la chaîne Twitch des Verts vendredi soir. Pendant un peu plus d'une heure, il a répondu aux questions des internautes sur son programme mais aussi sur sa jeunesse et son parcours.

Pour se faire connaître et présenter leur programme, les candidats à la présidentielle testent de nouveaux outils et Yannick Jadot a fait sa grande première sur Twitch vendredi soir. Le candidat écologiste s'est prêté à une session de questions-réponses avec les utilisateurs de cette plateforme de directs vidéo. La chaîne Twitch des Verts a été lancée fin janvier pour tenter de parler à cette audience (et électorat potentiel) composé principalement de jeunes. Au moins trois émissions sont proposées chaque semaine et animées par des responsables de la campagne (Sandrine Rousseau, Cédric Villani, Sandra Regol, Benjamin Lucas, etc.) mais le candidat n'avait pas encore fait d'apparition. 

Vendredi soir, il a donc répondu aux questions des internautes pendant un peu plus d'une heure. Des questions posées dans le chat et sélectionnées en direct par les deux animatrices du soir : la chroniqueuse Dolores Bakèla et Alice Timsit, élue écolo à Paris.

Publicité

La cravate de la discorde

Sur leur chaîne Twitch, les Verts sont un peu comme à la maison, entre copains. Même si assis à une table, devant des caméras, et avec plus de 800 personnes connectées, ce n'est pas aussi fluide et dynamique que dans un salon. Alors ils misent sur la bonne humeur et les confidences. 

C'est ainsi qu'on apprend dès le début d'émission que dans sa chambre d'enfant, Yannick Jadot, fan de foot, avait des posters de Dominique Rocheteau, ailier droit de Saint-Étienne, et de Kevin Keegan, joueur de Liverpool. Adolescent, c'est à la mobylette qu'il s'adonnait, mais pas de n'importe quelle manière : "On nous a glissé dans l'oreillette que tu trafiquais des mobylettes quand tu étais jeune", s'amuse Alice Timsit. "J'avais un 103 Peugeot, une vieille mobylette, et c'est vrai que j'avais un peu augmenté la puissance", raconte le candidat.

Interrogé sur sa méthode pour garder de l'énergie pendant la campagne, Yannick Jadot livre son astuce : "La gelée royale bio avec un peu de propolis !" Le candidat n'échappe pas non plus au point cravate. Depuis la question d'un auditeur lors de la matinale spéciale sur France Inter, le sujet fait débat et le candidat a fini par en mettre une lors de son passage sur TF1 dimanche dernier.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Séduire les jeunes, avec un format "très cool"

La discussion revient rapidement au fond, au programme, sans perdre de vue l'électorat du soir : les jeunes. Face au bilan de l'action climatique des précédents gouvernements, Yannick Jadot estime qu'il peut y avoir "beaucoup de défiance qui s'installe vis-à-vis de la politique". 

"Nous, ce qu'on dit aux jeunes c'est 'Emparez-vous de cette élection, parce que votre présent et votre futur en dépendent, parce que c'est le climat, la biodiversité, le racisme, les violences faites aux femmes, les discriminations, le bien être animal qui vont se jouer dans cette élection, et parce que la société ce n'est pas simplement les plus vieux et les plus riches qui votent le plus'", explique le candidat.

En un peu plus d'une heure, Yannick Jadot a répondu à une dizaine de questions sur l'école, la politique de la ville, le nucléaire, les éoliennes, ou encore l'accès aux soins. Un exercice qu'il trouve finalement "très cool" et auquel il promet de se plier de nouveau.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour le moment, seuls Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot ont leur propre chaîne Twitch. D'autres, comme la candidate socialiste Anne Hidalgo, la candidate du parti animaliste Hélène Thouy ou encore le communiste Fabien Roussel se sont prêtés à l'exercice sur la chaîne du streamer politique Jean Massiet.