Publicité

Guerre en Ukraine : ces hommes qui ne veulent pas combattre et tentent de fuir le pays

Par
Un check-point à Kiev, en Ukraine
Un check-point à Kiev, en Ukraine
© AFP - Miguel Medina

En Ukraine les hommes âgés de 18 à 60 ans ne sont pas autorisés à quitter le pays. Pour contourner cette interdiction de nombreux ukrainiens en âge de combattre tentent de fuir en passant par la Russie. Parmi eux, Sergueï, 38 ans, cherche à rejoindre sa famille en Europe.

"Je cherche à quitter le territoire Ukrainien pour rejoindre Mélitopol, qui est contrôlée par la Fédération de Russie" : son sac sur le dos, Sergueï a parcouru les 500 kilomètres qui séparent sa ville d'Odessa à Zaporejia, aux portes des territoires ukrainiens occupés. "Et de Mélitopol, je compte me rendre en Crimée, avant de poursuivre en direction de la Lettonie".

"Mon objectif, c'est de retrouver ma famille en Europe. Je ne vois pas d'autre solution". A 38 ans, ce boulanger fait partie des hommes en âge de combattre. "Il y a un ordre du gouvernement qui interdit aux hommes de quitter le pays", explique-t-il. "Je ne vois pas pourquoi je devrais mourir dans cette guerre. Il est plus facile de trouver des raisons pour tuer un ennemi que de mourir pour ses idées".

Publicité

En effet, depuis le début de la guerre en Ukraine, il est interdit aux hommes de 18 à 60 ans de quitter le pays. Les seules exceptions concernent les hommes qui sont pères d'au moins trois enfants mineurs, ou pères célibataires d'au moins un mineur. En mai dernier, un conseiller du président a indiqué que cette interdiction pourrait être partiellement levée pour des séjours ponctuels, notamment pour des hommes d'affaires ou des scientifiques.

"Oui, j'ai peur"

Mais pour retrouver sa femme et ses deux enfants, Sergueï va devoir traverser des territoires contrôlés par les soldats russes : un véritable saut dans l'inconnu. Le père de famille reconnaît avoir peur, "parce que tout peut arriver". "Les Russes pratiquent une politique d'intimidation. Je dois rester en vie : c'est ce que me demandent mes enfants".

3 min

L'histoire de Sergueï illustre l'inquiétude des autorités ukrainiennes sur le moral des hommes en âge de combattre, alors que le bilan des pertes en vies humaines de cette guerre est extrêmement lourd : les autorités ukrainiennes considèrent qu'environ 100 soldats sont tués chaque jour. Au total, autour de 10 000 soldats ukrainiens ont perdu la vie depuis le début de la guerre.