Publicité

Il y a 40 ans, le premier article révélant le virus du Sida était publié

Par
Il y a 40 ans étaient découverts des cas d'une maladie inconnue, qui deviendra le Sida
Il y a 40 ans étaient découverts des cas d'une maladie inconnue, qui deviendra le Sida
© Getty - Thana Prasongsin

Le 5 juin 1981, un article scientifique américain décrit des cas de jeunes hommes atteints d'une maladie inconnue en Californie. Ils sont homosexuels. Un jeune médecin français est intrigué : le Virus l'immunodéficience humaine (VIH) sera bientôt découvert.

Le 5 juin 1981, un article du bulletin médical des CDC, les centres de santé américains, évoque cinq cas de malades californiens atteints de symptômes similaires : pneumonie et syndrome de Kaposi. Le Morbidity and Mortality Weekly Report (MMWR) rapporte que ces personnes sont atteintes d'une maladie inconnue. Deux d'entre elles sont mortes, et ils ont plusieurs points communs : ces hommes étaient tous en bonne santé, sont jeunes et homosexuels.

Un jeune médecin parisien, Willy Rozenbaum, est abonné à la revue. L'après-midi même de la lecture de cet article, il voit un patient présentant les mêmes symptômes. Il s'étonne et alerte. Le 3 juillet 1981, le New York Times écrit son premier article sur cette maladie mystérieuse. Le premier cas sur le sol français, lui, apparaîtra fin 1981. Un groupe de travail est créé en France, autour du professeur Luc Montagnier. Willy Rozembaum, Françoise Barré-Sinoussi, Jean-Claude Chermann en font partie.

Publicité
2 min

40 ans de combat 

Michel Bourrelly, docteur en pharmacie, consultant en santé publique et santé communautaire, a effectué toute sa carrière dans la lutte contre le Sida, notamment au sein de l'association Aides. Il publie, avec Olivier Maurel, "Une histoire de la lutte contre le Sida". Ce livre retrace 40 ans, non pas de Sida, mais de combat contre le Sida, l'histoire d'une mobilisation qui a bouleversé de nombreuses vies et plus largement la société. À l'heure d'une autre pandémie, celle de la Covid-19, cet ouvrage permet de revenir sur l'histoire d'une mobilisation des communautés contre une pandémie.  

Pour Michel Bourrelly, interrogé par Danielle Messager, on ne peut que constater avec la Covid-19 que :

Il s'est passé en 15 mois pour la Covid-19 ce qui ne s'est jamais passé en 40 ans pour le VIH.

"On a eu un vaccin pour la Covid-19 alors que, pour le VIH, il n'en existe toujours pas. Ces virus sont différents, le VIH s'attaque aux cellules de l'immunité elles-mêmes et mute énormément, d'où les difficultés. Mais les vaccins à ARN messager laissent entrevoir des pistes possibles contre le VIH", ajoute-t-il. Il aura fallu attendre également plusieurs années avoir d'avoir des thérapies efficaces contre le VIH. Une quinzaine d'années avant l'arrivée des trithérapies, qui certes soignent mais n'éliminent pas le virus.

36 min

Le rôle des communautés dans la lutte contre l'épidémie

Pour le Sida, les communautés se sont emparées de la lutte contre l'épidémie, des personnalités se sont mobilisées (comme le sociologue Daniel Defert, qui a fondé Aides quand son compagnon l'écrivain Michel Foucault est mort du Sida) pour apporter une réponse adaptée à l'épidémie, raconte l'ouvrage de Michel Bourrelly. "Il s'est agi de la lutte de tout le monde, des communautés comme celle des homosexuels mais aussi des malades, des soignants, des familles, pour trouver les réponses les plus adaptées possibles. Et ce n'était d'autant pas facile que les malades étaient issus de groupes invisibilisés (usagers de drogues, homosexuels)."

Cette lutte s'est construite "dans les larmes, la sueur et le sang" car des malades mouraient tous les jours poursuit-il. "Mais on a pu mettre en place une politique alors qu'il y a avait toujours des attaques (l'extrême droite, l'Église qui s'était prononcée contre le préservatif etc.) et on est arrivés à mener tous ensemble ce combat." Pour la Covid, les gouvernements ont tout pris en charge et n'ont pas laissé la place aux "communautés", estime Michel Bourrelly.