Publicité

L'écrivain britannique Salman Rushdie poignardé sur scène pendant une conférence aux États-Unis

Par
L'écrivain (ici à Vienne en 2019) a été pris pour cible alors qu'il participait à une conférence aux Etats-Unis.
L'écrivain (ici à Vienne en 2019) a été pris pour cible alors qu'il participait à une conférence aux Etats-Unis.
© AFP - HERBERT NEUBAUER

L'écrivain britannique Salman Rushdie a été "poignardé au cou", alors qu'il était sur scène et s'apprêtait à prendre la parole pendant une conférence aux États-Unis.

L'auteur britannique Salman Rushdie a été "poignardé au cou" alors qu'il était sur scène, aux États-Unis. Il s'apprêtait à prendre la parole lors d'une conférence dans l'État de New York, à la Chautauqua Institution. "Un suspect s'est précipité sur la scène et a attaqué Rushdie et un intervieweur. Rushdie souffrait d'une apparente blessure au cou après avoir été poignardé et a été transporté à l'hôpital par hélicoptère. Son état n'est pas encore connu" , a indiqué la police de l'Etat de New York, dans un communiqué en précisant que l'agresseur avait été immédiatement arrêté et placé en détention.

Présent sur place, un journaliste de l'agence américaine Associated Press assurait avoir vu un homme "frapper ou poignarder" l'écrivain, alors qu'il était en train d'être présenté au public.

Publicité

La cible de menaces de morts depuis des années

"L'événement le plus terrible vient d'arriver à la Chautauqua Institution - Salman Rushdie a été attaqué sur scène. L'amphithéâtre est évacué", écrit de son côté un témoin sur les réseaux sociaux. Des images vidéo diffusées sur les réseaux sociaux montrent des spectateurs d'une salle de spectacle se précipiter sur scène pour porter secours à quelqu'un qu'on aperçoit au sol. La personne qui devait donner la parole à l'écrivain a été également été "blessée légèrement à la tête", selon la police.

Salman Rushdie était la cible de menaces de mort depuis la publication des "Versets sataniques" en 1988. Quelques mois après la sortie de l'ouvrage, en février 1989, le roman publié en anglais avait embrasé le monde musulman, considéré par certains comme blasphématoire envers l’Islam et le 14 février 1989, l'ayatollah Khomeini, le Guide de la révolution islamique, condamne à mort l'écrivain britannique et appelle tout "bon musulman" à l'exécuter, créant une véritable chasse à l'homme contre Salman Rushdie.

54 min

Pendant dix années, Salman Rushdie a dû vivre caché et sous protection policière. Installé à New York depuis quelques années, Salman Rushdie avait repris une vie à peu près normale tout en continuant de défendre, dans ses livres, la satire et l'irrévérence.

Né en 1947 à Bombay, deux mois avant l'indépendance de l'Inde, essaie pourtant de ne pas être réduit au scandale provoqué par la publication des "Versets sataniques". "Mon problème, c'est que les gens continuent de me percevoir sous l'unique prisme de la fatwa", avait dit il y a quelques années ce libre-penseur qui se veut écrivain, pas symbole.