Publicité

L'obésité continue de progresser de façon inquiétante en Europe, s'alarme l'OMS

Par
Près de 6 adultes européens sur 10 sont obèses ou en surpoids, selon l'OMS
Près de 6 adultes européens sur 10 sont obèses ou en surpoids, selon l'OMS
- Picture alliance

En Europe, six adultes sur 10 et près d'un enfant sur trois sont en surpoids ou obèses, selon un rapport de l'Organisation mondiale de la Santé dévoilé ce mardi.

Responsables de plus de 1,2 million de morts chaque année, les taux d'obésité et de surcharge pondérale ont atteint en Europe "des proportions épidémiques" et "continuent de progresser", s'inquiète l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), dans un rapport publié ce mardi 3 mai.

Ainsi, au sein de la population européenne, 59% des adultes et près d'un enfant sur trois (29% chez les garçons, 27% chez les filles) sont aujourd'hui obèses ou en surpoids. Des chiffres supérieurs à ceux enregistrés dans les autres régions du monde, exception faite du continent américain. Et avec des conséquences sur la mortalité : l'obésité et la surcharge pondérale représentent en Europe plus de 13% des décès, selon l'OMS.

Publicité

L'une des causes d'au moins 13 types de cancer

De fait, l'obésité accroît le risque de pathologies cardiovasculaires, de diabète, et de maladies respiratoires. Elle est aussi considérée comme l'une des causes d'au moins 13 types de cancer, et directement responsables de 200 000 nouveaux cas de cancer chaque année.

En 1975, à peine 40% des adultes européens étaient en surpoids. La prévalence de l'obésité chez les adultes s'est envolée de 138% depuis cette date, avec une progression de 21% entre 2006 et 2016. Les personnes en surpoids ont par ailleurs davantage souffert de la pandémie de Covid-19 et des confinements : mauvaises habitudes alimentaires, moins d'activité physique. "Des efforts significatifs seront nécessaires pour inverser les effets négatifs dans les années à venir de la pandémie sur la santé de la population", note l'OMS.

Le rapport explore enfin les facteurs environnementaux qui favorisent obésité et surcharge pondérale, et plaide pour la mise en place de taxes sur les produits sucrés, ou encore pour la réduction de la publicité à destination des enfants concernant des aliments trop gras ou trop sucrés.