Publicité

L'Ordre des médecins adresse un "blâme" à Didier Raoult pour sa promotion de l'hydroxychloroquine

Par
Le professeur Didier Raoult, lors d'une conférence de presse à l'été 2020
Le professeur Didier Raoult, lors d'une conférence de presse à l'été 2020
© Maxppp - VALLAURI Nicolas

L'Ordre des médecins a rendu sa décision ce vendredi après-midi à Bordeaux. Le professeur Didier Raoult, qui risquait pourtant la radiation, fait finalement l'objet d'un "blâme". Visé par deux plaintes, il lui est reproché d'avoir fait la promotion de l'hydroxychloroquine "sans donnés scientifiques établies".

Didier Raoult est fixé sur son sort. La chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine a annoncé ce vendredi à Bordeaux adresser un "blâme" au professeur et directeur de l'IHU à Marseille. Il risquait pourtant la radiation. Cette sanction est la deuxième en importance après le simple avertissement. Les motivations ne sont pas encore connues. 

Depuis fin 2020, l'infectiologue marseillais de 69 ans est visé par deux plaintes déposées par l'Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône et le conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom). Il lui est reproché d'avoir fait la promotion de l'hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19, "sans données scientifiques établies". La rapporteure de la chambre disciplinaire avait même, lors d'une audience le 5 novembre à Bordeaux, dénoncé du "charlatanisme".

Publicité

Accusé d'avoir enfreint le code de déontologie

Déposées sur la base de plusieurs signalements initialement effectués par la société de pathologie infectieuse de langue française (Spilf), les plaintes accusent également le Pr Raoult d**'avoir enfreint, par sa communication, l'article 56 du code de déontologie**, en "manquant à son devoir de confraternité" envers d'autres médecins. Ces plaintes ont été examinées par la Chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins de Nouvelle-Aquitaine, composée de huit médecins et présidée par un magistrat administratif.  

En plus de cette procédure, le professeur Raoult est également visé, avec l'IHU qu'il a créée en 2011, par plusieurs autres enquêtes sur les conditions dans lesquelles l'institut a conduit ses études autour du Covid-19. 

"Une belle victoire" pour l'avocat de Didier Raoult

Suite à cette décision de l'Ordre des médecins, les avocats ont réagi. "On s'y attendait" car "il était difficile de prononcer une interdiction étant donné que le professeur Raoult n'exerce plus", explique Maitre Philippe Carlini, avocat de l'Ordre des médecins, qui n'aura les motivations de la chambre qu'en début de semaine prochaine. Le conseil de l'ordre des Bouches-du-Rhône doit se réunir lundi pour analyser cette sanction. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

De son côté, Fabrice Di Vizio, l'avocat de Didier Raoult, indique sur Twitter qu'il s'agit d'"une belle victoire pour la défense et p_our la paix sociale. Aujourd'hui Didier Raoult a reçu une tape sur les doigts, on est loin du Didier Raoult dangereux, assassin et toutes ces autres conneries racontées depuis un an". _

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"Un signal fort" selon un des plaignants 

Alors qu'il risquait la radiation, Didier Raoult s'en sort finalement avec un blâme mais c'est déjà "un signal fort" a réagi ce vendredi sur France Info Pierre Tattevin, infectiologue au CHU de Rennes et à l'origine d'une des deux plaintes contre Didier Raoult auprès de l'Ordre des médecins. "C'est exceptionnel qu'un médecin reçoive un blâme". 

Il se dit satisfait même si "on ne cherchait pas des sanctions plus élevées, on voulait surtout arrêter ce comportement délétère pour les patients et les médecins. Ce n'est pas une querelle de spécialiste, c'est juste rappeler l'esprit même du métier de médecin qui n'a pas à faire la promotion des produits, on n'est pas des vendeurs de médicaments", a-t-il rappelé. "Son comportement était à côté de tout ce que la science nous a appris, je ne le comprends toujours pas."