Publicité

L'oxygénothérapie à domicile, une bouffée d'air pour les hôpitaux

Par
Depuis le début de la crise, au moins 60 000 patients Covid ont bénéficié d'un concentrateur d'oxygène à domicile
Depuis le début de la crise, au moins 60 000 patients Covid ont bénéficié d'un concentrateur d'oxygène à domicile
© Radio France - Hélène Chevallier

Selon la fédération des prestataires de santé à domicile, au moins 60 000 patients atteints par la Covid-19 ont été pris en charge chez eux depuis le début de la crise. L'oxygénothérapie à domicile leur permet d'écourter leur hospitalisation, ou même de l'éviter. Reportage.

Batoul a pris l'habitude de prendre son taux d'oxygène dans le sang grâce au saturomètre qu'elle positionne au bout de son doigt. "Là, je suis à 97. Cela ne pourrait pas être mieux. Je vais peut-être bientôt quitter mon appareil", se rassure l'assistante maternelle. Depuis une semaine, la quinquagénaire vit avec deux petits embouts dans le nez, reliés par un tube transparent à un gros appareil blanc à roulette. Ce concentrateur d'oxygène lui apporte l'air dont elle a besoin. Batoul, a été testée positive à la Covid-19 le 28 mars, comme son mari et ses deux fils. Sa santé s'est dégradée cinq jours après. 

Opposée  à une hospitalisation

C'est sa fille, inquiète, qui a appelé un médecin en urgence : "Ce qui m'a alarmée, c'est que j'ai eu maman au téléphone et elle m'a dit : 'Raccroche!' Car elle n'arrivait pas à respirer, ni à parler". Lors de sa visite, le médecin souhaite l'hospitaliser mais Batoul refuse et lui demande d'être mise sous oxygénothérapie à domicile : "Il a hésité un petit peu, m'a examinée à nouveau et a fini par me faire l'ordonnance", relate la quinquagénaire encore très diminuée par le SARS-CoV-2. 

Publicité

Le concentrateur d'oxygène lui a été livré quelques heures plus tard par une société de prestation de santé à domicile. "L'oxygénothérapie à la maison a été possible ici car Madame rentre dans les critères des patients qui ne nécessitent pas une surveillance rapprochée avec des examens biologiques, etc..." explique Hicham Nejjari, infirmier/coordonnateur pour l'entreprise Homeperf. La Haute Autorité de Santé a en effet publié en novembre dernier des critères d'"éligibilité" sur l'oxygénothérapie à domicile pour les patients Covid. Parmi ces derniers, avoir une saturation supérieure à 92, être à moins de 30 minutes d'un établissement de santé, ou encore la présence permanente d'un tiers. 

Soulager la tension dans les hôpitaux

Moins anxiogène que l'hôpital pour le patient, à condition qu'il soit bien entouré, c'est aussi un moyen de délester les hôpitaux. "Nous, les prestataires de santé à domicile, nous sommes des acteurs indispensables du système sanitaire français", clame Hicham Nejjari. "On est là pour soulager la tension qu'il y a dans les  hôpitaux", ajoute cet ancien infirmier hospitalier. 

Selon la Fédération des prestataires de santé à domicile, la FEDEPSAD, au moins 60 000 patients atteints par la Covid-19 ont été pris en charge chez eux en oxygénothérapie depuis le début de la crise. Batoul doit normalement recevoir la visite d'un infirmier deux fois par semaine, mais ils sont débordés dans son quartier. "Certains infirmiers libéraux ont des patients immunodéprimés donc ils préfèrent ne pas prendre de patients Covid. D'autres n'ont plus de créneaux tellement ils ont justement de patients Covid en surveillance à domicile", constate Hicham Nejjari. En cas de besoin, Batoul peut appeler un numéro 7 jours sur 7 / 24h sur 24, inscrit en haut de son concentrateur d'oxygène. Elle peut aussi compter sur sa voisine, étudiante en soins infirmiers.