Publicité

L’Ukraine confirme sa participation à l’Eurovision (et fait déjà partie des favoris)

Par
Extrait du clip de "Stefania", la chanson qui représentera l'Ukraine à l'Eurovision
Extrait du clip de "Stefania", la chanson qui représentera l'Ukraine à l'Eurovision
- Capture d'écran

La télévision italienne, organisatrice du Concours Eurovision de la chanson 2022, a confirmé que l'Ukraine avait rempli toutes les conditions administratives pour participer au concours cette année. Le groupe Kalush Orchestra, avec sa chanson mixant rap et airs traditionnels, fait partie des favoris.

Un moment culturel en plein climat de guerre. Le 16 mai prochain, l’Ukraine prendra part au Concours Eurovision de la chanson, ont confirmé mardi les organisateurs italiens de l’événement, qui se déroule cette année à Turin. Les Ukrainiens ont envoyé à temps tous les documents administratifs requis pour acter la participation. "C’est tout à fait admirable vis-à-vis de la situation" de la guerre en Ukraine, a déclaré Simona Martonelli, productrice exécutive du programme cette année. 

Le groupe Kalush Orchestra - version "améliorée" du groupe de rap Kalush - pourra donc se produire sur la scène de l’Eurovision, avec sa chanson "Stefania". Ce "groupe hip-hop avec un penchant pour la folk", comme le présente le site officiel du concours, interprète une berceuse dédiée à la mère du leader du groupe, Oleh Psiuk. Même si la chanson ne parle pas de la guerre, certaines paroles font clairement écho à la situation actuelle :  

Publicité

Je retrouverai toujours mon chemin vers la maison même si toutes les routes sont détruites. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En attendant le concours au mois de mai, le groupe s'est engagé dans la guerre : selon le compte Instagram du groupe, l'un des membres du groupe "combat au sein de la Force de défense territoriale à Kiev". Et le leader Oleh Psiuk explique avoir "monté une organisation bénévole pour aider les gens à trouver un abri, à bouger, à trouver des médicaments". 

Kalush Orchestra utilise ses réseaux sociaux pour appeler à "sortir et parler haut et fort de ce qu'il se passe (...). Nous avons vraiment besoin que vous diffusiez l'information et que vous nous aidiez à fermer l'espace aérien", écrit le rappeur. 

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Largement en tête chez les bookmakers

Ce n'était pas Kalush Orchestra qui devait se produire à l'Eurovision initialement. Mais la chanteuse sélectionnée dans un premier temps, Alina Pash, a dû se retirer après une polémique sur un voyage effectué en Crimée, voyage non autorisé pour lequel l'un des membres de son équipe avait falsifié un document. 

La recette mélangeant musique traditionnelle et rythmes contemporains - souvent utilisée et parfois trop usée à l’Eurovision - fonctionne cette fois-ci auprès des fans de l’Eurovision et des bookmakers, les parieurs étrangers : à l’heure actuelle, selon le site EurovisionWorld qui centralise les chiffres des parieurs, l’Ukraine est grande favorite, avec une chance de victoire estimée à 37%, loin devant l’Italie et son chanteur Mahmood, à 15% seulement. A titre de comparaison, la France, avec sa chanson en breton "Fulenn" interprétée par le groupe Alvan & Ahez, n’est que 11e dans le classement des bookmakers.  

Et la Russie ? Le 25 février dernier, l’Union européenne de radiodiffusion (UER), qui supervise le concours Eurovision de la chanson, avait pris la décision d’exclure la Russie totalement du concours - il n’y aura pas de candidat russe, et la Russie ne pourra pas voter.  

L'Eurovision, terrain d'affrontement musical entre Russie et Ukraine

Ce n’est pas la première fois que les tensions entre la Russie et l’Ukraine viennent bousculer le concours : en 2015, l’année de l’annexion de la Crimée par la Russie, l’Ukraine ne participe pas - et la Russie, malgré tout arrivée deuxième, est copieusement huée au moment du passage sur scène de la chanteuse Polina Gagarina.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L’année suivante, l’Ukraine fait son retour dans le concours. La chanson "1944", interprétée par Jamala, fait écho à la déportation des Tatars de Crimée en 1944 par la Russie. Elle remporte le concours, suivie de près par l’Australie et… la Russie, qui estime cette année-là que la victoire lui a été volée.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En 2007 déjà, la prestation ukrainienne avait fait polémique : la chanson "Dancing Lasha Tumbai" de la drag-queen Verka Serduchka avait été accusée de renfermer un message subliminal sous la forme d’une hallucination auditive, le public pouvant entendre "Russia Goodbye" au lieu de "Lasha Tumbai".  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.