La campagne présidentielle s'annonce violente

Publicité

La campagne présidentielle s'annonce violente

Par

S campagne violente

1 min

Après la polémique « Sale mec », le président de l'assemblée nationale Bernard Accoyer a comparé les conséquences de l'arrivée de la gauche au pouvoir à celles d'une guerre. Pour Roland Cayrol, directeur de recherche au CEVIPOF, c'est incontestablement une campagne dure qui s'annonce Cyril Graziani