La carte des 50 sites industriels les plus polluants en France

Publicité

La carte des 50 sites industriels les plus polluants en France

Par
A eux seuls, les 50 sites visés représentent la moitié des émissions de gaz à effets de serre dans l'industrie
A eux seuls, les 50 sites visés représentent la moitié des émissions de gaz à effets de serre dans l'industrie
© Radio France

Les dirigeants des 50 sites industriels les plus polluants de France sont attendus ce mardi, à l'Elysée, autour d'Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat veut leur demander d'accélérer leur décarbonisation, sans risquer de délocalisations. Voici la carte des 50 sites les plus polluants en France.

Ils vont devoir accélérer leur décarbonisation, et c'est pour cette raison que le président les réunit, ce mardi, à l'Elysée. Emmanuel Macron a convié les représentants des 50 sites industriels les plus polluants à se rassembler pour les pousser à diminuer leurs émissions de gaz à effet de serre. Une rencontre inédite pour le chef de l'Etat, qui va devoir trouver un équilibre entre pression et séduction.

"A l'occasion de la COP 27 (conférence de l'ONU sur le climat), le président de la République a souhaité que la France marque encore un coup d'accélération sur les enjeux climatiques", a expliqué un conseiller du chef de l'Etat.

Publicité

Une rencontre inédite

Seront notamment présents le sidérurgiste ArcellorMittal, le cimentier Lafarge et le chimiste Solvay. L'industrie représente 20% des émissions de gaz à effet de serre en France, notamment dans les secteurs de la métallurgie, de la chimie, du verre et du ciment. Et à eux seuls, les 50 sites visés représentent la moitié de ces émissions, soit 10%. Voici la carte des 50 sites industriels les plus polluants recensés en France par l'exécutif :

Les deux régions qui concentrent la majorité de ces 50 sites industriels les plus polluants sont le Grand Est (13 sites) et les Hauts-de-France (9 sites). Du côté des industriels de la liste, c'est l'entreprise Ciment Calcia qui est la plus représentée avec sept entreprises parmi les 50 les plus polluantes. Et juste derrière, encore un cimentier, Lafarge, avec six sites.

"Si la France a au cours du quinquennat précédent (2017-2022) respecté l'ensemble de ses objectifs avec une réduction en cinq ans d'environ 10% des émissions de gaz à effet de serre, il est temps d'accélérer (...) et de doubler le rythme de réduction dans le quinquennat qui vient", précise l'Elysée.

Éviter à tout prix les délocalisations

L'Elysée l'assure : le président veut "des résultats très rapides et radicaux".  Surtout qu'un effort de leur part permettrait d'atteindre l'objectif européen : 55% d'émissions en moins d'ici 2030. Mais comment exiger de ces multinationales ultrapolluantes qu'elles fassent leur révolution écologique en France, sans se délocaliser ? Car c'est là que se trouve le risque, que ces entreprises qui pèsent 30.000 emplois directs s'en aillent dans des pays qui font tout pour attirer les industriels qui veulent se décarboner, à commencer par la Chine et les Etats-Unis.

Ça ne se fera pas sans contreparties. Le chef de l'Etat doit donc faire un certain nombre d'annonces pour les encourager à réaliser leur décarbonation dans l'hexagone*. "Ce qu'on cherche avant tout, c'est à la fois à décarboner les sites et aussi leur offrir un avenir industriel"*, souligne l'Elysée.

Sciences et Ecologie
22 min