Publicité

La circulation du Covid repart en France après huit semaines de baisse

Par
Le nombre de tests positifs augmenté d'après Santé publique France
Le nombre de tests positifs augmenté d'après Santé publique France
© AFP - Aline Morcillo / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Le nombre de contaminations au Covid-19 et le taux d'incidence augmentent au niveau national selon le dernier bulletin hebdomadaire de Santé publique France. Il est encore trop tôt pour parler de reprise, mais la circulation des nouveaux variants d'Omicron peut la faire craindre.

Est-ce un rebond ou une légère dégradation passagère ? Lors de son point hebdomadaire jeudi 8 juin, Santé publique France fait état d'une hausse des indicateurs virologiques, après huit semaines de baisse. Entre le 30 mai et le 5 juin, le nombre de cas positifs a augmenté. Le taux d'incidence a augmenté de 13% en une semaine à 242 cas pour 100 000 habitants. Le taux de positivité des tests a lui aussi connu une petite hausse : +1,3 points à 15,7%.

A ce jour, les indicateurs hospitaliers, heureusement, continuent de baisser : -15% de nouvelles hospitalisations (autour de 2 000) et -15% d'admissions en soins critiques (sous la barre des 250). Sans être alarmiste, Santé publique France appelle à la vigilance. A cause des nouveaux variant d'Omicron plus contagieux, de la fin des mesures barrières comme le port du masque ou encore de la baisse des vaccinations, il demeure impératif d'appliquer les gestes barrières.

Publicité

Augmentation du nombre de nouveaux cas

Depuis le 1er avril, après un mois de mars marqué par une remontée, les courbes affichaient une baisse significative.  Depuis la fin mai, les nouveaux variants sont à l'oeuvre, la courbe remonte en dents de scie, avec en moyenne lissée autour de 17 000 nouveaux cas les derniers jours de mai, puis une augmentation progressive jusqu'à 23 000 cas le 5 juin.

D'après les dernières données de Santé publique France, la progression devrait se poursuivre entre le 6 et le 9 juin. On a notamment comptabilisé 40 151 nouvelles contaminations jeudi. Mais les chiffres ne sont pas encore définitifs.

Une incidence qui augmente

Mécaniquement, le taux d'incidence au niveau national augmente. Il est passé de 214 pour 100 000 habitants entre le 23 et 29 mai à 242 pour 100 000 habitants la semaine du 30 mai au 5 juin. Quasiment toutes les régions sont touchées par cette hausse, et particulierement en Ile-de-France (+29% à 269) avec un pic à 280 dans les Hauts-de-Seine. Dans une moindre mesure, on constate aussi cette augmentation et une incidence élevée en Bretagne (+6% à 260). D'autres départements ont une incidence particulièrement élevée, comme la Haute-Vienne (249,2) et la Corrèze (282, 9)