Publicité

"La famille Asada" de Ryôta Nakano

Par
La famille Asada
La famille Asada
- Art house films

L’étonnante histoire de Masashi Asada, faite de moments de joie partagée, de solidarité et d’un optimisme à toute épreuve !

Résumé : Dans la famille Asada, chacun a un rêve secret : le père aurait aimé être pompier, le grand-frère pilote de formule 1 et la mère se serait bien imaginée en épouse de yakuza ! Masashi, lui, a réalisé le sien : devenir photographe. Grâce à son travail, il va permettre à chacun de réaliser que le bonheur est à portée de main.

La Famille Asada est inspiré d’une histoire vraie : celle du photographe japonais Masashi Asada. Plus exactement, il est inspiré de deux livres de photographies dont les thèmes respectifs pourraient être ainsi résumés : la nature des liens qui tissent une famille, et le pouvoir inégalé de la photographie.

Publicité

Le premier album dont il est question rassemble des photos de famille. Et pas n’importe laquelle : celle du photographe lui-même, qui s’est amusé à mettre en scène sa propre famille. Dans ces photographies qui transpirent la joie d’être ensemble, lui-même, son frère et leurs parents sont tantôt grimés en pompiers, membres d’un groupe de rock, employés d’un restaurant de ramen... Autant de vies qu’ils auraient pu, ou aimé avoir.

« Ce que j'ai ressenti en assistant aux shootings de Masashi Asada, c'est qu'il met un point d'honneur à déceler le charme et les qualités de chacun de ses sujets, et qu'il s'amuse avec eux pour réussir à les révéler à travers la séance. » Ryôta Nakano, réalisateur.

« À travers l'objectif, j'ai vraiment eu l'impression de voir ma famille à la place des acteurs, c'était fou, ils leur ressemblaient vraiment comme deux gouttes d'eau. » Masashi Asada

La famille Asada
La famille Asada
- Art house films

Dans le deuxième album à l’origine du film, Masashi Asada témoigne de son expérience dans un groupe de bénévoles à la suite du tsunami qui a touché l’Est du Japon en mars 2011. Face à une telle catastrophe, en quoi un photographe pouvait-il bien aider les gens ? C’est la question que s’est posée Masashi Asada, jusqu’à ce qu’il rencontre un jeune bénévole qui menait un travail pour le moins inattendu. Sa mission : “sauver” les photos et albums de famille perdus dans l’effondrement des maisons, en les récupérant, en les nettoyant, et en les restituant à leurs propriétaires.

« C'est très délicat de manipuler des clichés qui sont de véritables blocs d'informations personnelles, mais notre but à nous, les bénévoles, était de pouvoir restituer jusqu'au dernier tirage à leur propriétaire. » Masashi Asada

La famille Asada
La famille Asada
- Art house films

Ainsi, le photographe devenu lui aussi bénévole s’est arrêté de prendre des photos, et s’est mis à observer celles des autres : des photos de famille prises par des anonymes, des photos de classe, des photos de vacances… Seule trace laissée par les disparus, leur valeur était devenue inestimable, bien plus précieuse que tous les biens que l’on peut posséder. Grâce au travail des bénévoles, plus de 60 000 photos ont été rendues à leurs propriétaires en seulement quelques mois !

La famille Asada
La famille Asada
- Art house films

« Après avoir vécu, depuis Tokyo, le grand séisme du Tôhoku en 2011, je me suis dit qu'en tant que créateur, je devrai un jour le traiter à travers la fiction. Mais je ne savais pas comment m'en emparer, vu le style de mon travail. J'avais l’impression de ne pas être la bonne personne pour transformer un drame réel en fiction, et j'étais bloqué. C'est à ce moment-là que j'ai découvert le très original album de photos Asadake !, et en apprenant que Masashi Asada avait été bénévole en zone sinistrée au poste de nettoyage de photos, je me suis dit pour la première fois qu'à travers lui, je réussirais peut-être à parler des événements. » Ryôta Nakano, réalisateur

« Laver des photos souillées par la boue et les restituer à leurs propriétaires était un excellent moyen de se rendre utile et je me suis senti idiot de n'y avoir même pas pensé plus tôt. Alors que nous vivons entourés de nombreux objets qui nous sont chers, j'ai été surpris de voir que les photos étaient la première chose que les gens voulaient sauver. » Masashi Asada

La famille Asada
La famille Asada
- Art house films

La famille Asada, au cinéma le 25 janvier 2023