Publicité

La présidente du musée d'Orsay Laurence des Cars nommée à la tête du musée du Louvre

Par
Laurence des Cars, présidente du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie, va prendre la tête du Louvre
Laurence des Cars, présidente du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie, va prendre la tête du Louvre
© AFP - Alain Jocard

INFO FRANCE INTER - La présidente du musée d'Orsay et du musée de l'Orangerie est nommée présidente directrice du musée du Louvre. Laurence des Cars succède à Jean-Luc Martinez, en poste depuis huit ans.

C’est le président Emmanuel Macron qui a pris la décision, et il a choisi Laurence des Cars, 54 ans. La dirigeante du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie va prendre la tête du Louvre à partir du 1er septembre. C’est une première pour une femme. Parmi les autres candidats, l’actuel président-directeur du Louvre Jean-Luc Martinez, qui briguait un troisième mandat, Laurent Le Bon, le président du musée Picasso, ou encore Sophie Makariou, la président du musée Guimet.

À la tête du Louvre, Laurence des Cars veut "refléchir aux horaires d'ouverture". Il faut "être ouvert un peu plus tard dans la journée, si vous voulez que les jeunes actifs viennent" explique-t-elle à France Inter.

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"Parler à la jeunesse"

Laurence des Cars est devenue une personnalité du monde de la culture. Spécialiste du 19e siècle, elle a débuté sa carrière au musée d’Orsay, comme conservatrice en peinture. Un poste qu’elle a occupé pendant 15 ans. Elle a participé au développement du Louvre Abou Dhabi, au sein de l’agence France-Muséums.

"Le Louvre a beaucoup de choses à dire à la jeunesse, elle sera au cœur de mes préoccupations en temps que présidente", insiste Laurence des Cars. Elle poursuit : "Le Louvre peut être pleinement contemporain, s'ouvrir au monde d'aujourd'hui tout en nous parlant du passé"

Relancer l'attractivité du Louvre

Sur le site du ministère de la culture, la futur présidente directrice du musée du Louvre, interrogée en mars dernier, se réjouissait déjà "que les choses bougent", et lançait un message à celles qui hésitent ou pensent ne pas pouvoir prendre les rênes d’un grand musée : "Il faut encore et toujours encourager toutes celles qui hésitent à franchir le pas d’une candidature à un poste de responsabilité" explique-t-elle. Elle poursuit : "Il faut se construire en apprenant à avoir confiance en soi et en ne doutant pas de sa légitimité face à la marche supérieure, car c’est souvent ce questionnement, qui n’a évidemment pas lieu d’être, qui fragilise encore la vie professionnelle des femmes dans le domaine culturel."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

La Joconde pourra-t-elle voyager, comme l'avait imaginé l'ancienne ministre de la Culture, Françoise Nyssen, il y a quatre ans ? Laurence des Cars est catégorique : "Non, c'est une œuvre très fragile". "C'est un des bonheurs aussi des grands musées du monde que d'aller voir certaines œuvres dont on sait qu'elle ne bougeront pas", explique-t-elle.

Parmi les défis de Laurence des Cars : relancer la fréquentation du Louvre. À cause de l’épidémie de Covid-19, l’année 2020 a été catastrophique, le nombre de visiteurs chuté de 72% l'an dernier. Avec les cinq mois de fermeture en 2021, cette année devrait être aussi désastreuse. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.