Publicité

La star du PSG Neymar soutient Bolsonaro (comme pas mal d'autres footballeurs)

Par
L'attaquant Neymar, avec la sélection du Brésil, le 27 septembre.
L'attaquant Neymar, avec la sélection du Brésil, le 27 septembre.
© AFP - FRANCK FIFE

C’est un soutien qui ne passe pas inaperçu. Une nouvelle fois, le footballeur star annonce qu’il votera pour le président d’extrême droite Jair Bolsonaro.

La superstar du football brésilien Neymar a apporté son soutien au président d'extrême droite Jair Bolsonaro, dans une vidéo publiée jeudi sur TikTok. Il sera opposé à Lula dimanche. Dans cette vidéo, l'attaquant du Paris SG, qui compte plus de huit millions d'abonnés sur TikTok et près de 180 millions sur Instagram, mime en souriant une chanson qui appelle à voter Bolsonaro.

Une vidéo partagée par Bolsonaro

C’est un soutien de poids pour le chef de l'Etat sortant, tant Neymar est populaire au Brésil. Dans ce pays où le vote est obligatoire de 18 à 70 ans, l’ancien militaire est distancé dans les sondages par l'ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva. Jair Bolsonaro a rapidement tweeté la vidéo de Neymar, en ajoutant comme commentaire "Merci, @neymarjr !".

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Dans le texte, voici ce que dit le morceau : "C'est le président du peuple, qui est venu pour sauver le Brésil, et faire tomber le PT, les gens d'ici ne sont pas idiots, et je ne veux plus être battu. Maintenant, c'est Bolsonaro (...), il suffit de voter 22." Le refrain de cette chanson de musique électronique dit : "Vote, vote et confirme, le 22, c'est Bolsonaro", en allusion au code à taper -le 22- sur l'urne électronique au scrutin de dimanche. Ce morceau est très relayé sur les réseaux sociaux.

Coiffé d'une casquette noire, le footballeur de 30 ans se trémousse sur sa chaise et mime le chiffre 2 avec les doigts de ses deux mains. Le premier tour de l'élection présidentielle se tient dimanche. Si aucun candidat n’obtient la majorité absolue, un second tour se tiendra le 30 octobre.

Kaka, Rivaldo, Cafu, des soutiens plus discrets

Mercredi, l'attaquant vedette du Brésil, sélection qui figure parmi les favorites du Mondial-2022 au Qatar (20 novembre-18 décembre), avait déjà salué dans une vidéo la visite du président Bolsonaro à l'Institut Neymar Jr, sa fondation caritative à Praia Grande, près de Sao Paulo (sud-est), sans appeler explicitement à voter pour lui.

Si d'autres footballeurs brésiliens ont déjà pris position, "Ney" est le premier membre de l'actuelle Seleçao a exprimé publiquement son soutien à un des deux candidats. En 2018, de nombreux joueurs de football brésiliens évoluant en France avaient soutenu Bolsonaro. La légende Ronaldinho avait également appelé à voter pour le candidat d’extrême droite, comme Ronaldo, Dani Alves, Cafu, Rivaldo et Kaká, rappelle So Foot. Mais cette année, ces joueurs semblent se montrer plus discrets.

A l’opposé, Raï et Juninho votent Lula

Les footballeurs ouvertement contre Bolsonaro sont moins nombreux, et figurent comme des exceptions. D'anciennes gloires telles que Raï, qui a également évolué au Paris SG, et Juninho (ancien capitaine de l'Olympique lyonnais) ont pour leur part affiché leur préférence pour Lula. De nombreuses célébrités ont aussi pris position durant la campagne pour la présidentielle, avec une grande majorité de soutiens pour Lula dans le show-business, comme la pop star Anitta, aux 63 millions d'abonnés sur Instagram.

Des grande stars de la musique ont fait leur choix

D'autres artistes très célèbres au Brésil voteront pour la candidat de gauche, Ludmilla ou Luisa Sonza, des rappeurs comme Emicida et des monstres sacrés de la chanson brésilienne, tels Caetano Veloso, Gilberto Gil ou Chico Buarque. L'immense star Gusttavo Lima, 33 ans et roi du sertanejo, une sorte de musique country à la sauce brésilienne, a martelé son soutien pour Bolsonaro sur les réseaux sociaux. Il compte plus de 44 millions d'abonnés sur Instagram. Lors d'un concert à Brasilia, il s'est lancé dans une diatribe contre le « communisme » incarné selon lui par Lula et a défendu les valeurs bolsonaristes "Dieu, famille, patrie".

"Les chiffres montrent par exemple qu'un grand nombre de jeunes se sont inscrits sur les listes électorales, après une intense campagne en ce sens d'artistes de renom sur les réseaux", explique  à l4AFP Issaff Karhawi, chercheuse spécialiste des réseaux sociaux à l'Université de Sao Paulo (USP).