Publicité

La vaccination ouverte à tous “sans limite d'âge” à partir du 12 mai si des doses sont disponibles

Par
Emmanuel Macron inaugurait le premier vaccinodrome parisien, jeudi 6 mai.
Emmanuel Macron inaugurait le premier vaccinodrome parisien, jeudi 6 mai.
© AFP

Le chef de l'État a annoncé jeudi, alors qu'il inaugurait le vaccinodrome du parc des expositions de la porte de Versailles à Paris, que la campagne serait ouverte à partir du 12 mai pour tous “sans limite d'âge” lorsqu'il reste des doses disponibles.

“La campagne se poursuit à marche forcée”, a estimé jeudi le président de la République, alors qu'il inaugurait le premier vaccinodrome parisien, installé au parc des expositions de la Porte de Versailles. Il a, à cette occasion, annoncé que la vaccination serait ouverte “sans limite d'âge” à partir du 12 mai quand il reste des doses disponibles. Le calendrier de la campagne vaccinale prévoit jusqu'à présent une ouverture à tous les adultes sans critère d'âge ou de comorbidité le 15 juin.

Ainsi, pour “ne pas qu'on gâche quelque dose que ce soit”, il sera possible de prendre rendez-vous la veille pour le lendemain pour se faire vacciner contre le Covid-19 avec des doses de vaccin non utilisées. “S'il y a, à l'endroit où vous êtes, des doses disponibles le lendemain, et donc des rendez-vous pas pris, ils seront ouverts”, a déclaré Emmanuel Macron.

Publicité

Vaccination avancée pour les plus de 50 ans

Les personnes de plus de 50 ans pourront se faire vacciner à partir du 10 mai, au lieu du 15 comme prévu jusqu'ici, a annoncé Emmanuel Macron jeudi afin d'accélérer la campagne vaccinale. Les rendez-vous pourront être pris dès vendredi.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le gouvernement s'est fixé comme objectif d'atteindre la barre des 20 millions de premières doses injectées au 15 mai, puis des 30 millions un mois plus tard. Mardi, 16,4 millions de personnes avaient reçu au moins une dose et 7,3 millions ont reçu deux doses. Pour cela, la France attend plus de flacons des quatre vaccins autorisés en mai (4,5 millions de doses par semaine) et en juin (6,9 millions hebdomadaires).

Jusqu'à 3 000 vaccinations par jour dans ce centre parisien

Le président Emmanuel Macron inaugurait jeudi matin le premier vaccinodrome parisien, installé dans le hall 5 du Parc des expositions de la Porte de Versailles, où peuvent être vaccinés 2 500 à 3 000 personnes par jour. Divisé en quatre unités de six box chacune, soit 24 lignes de vaccination, le vaccinodrome, qui a commencé ses opérations mercredi, est ouvert 7 jours sur 7, de 9 heures à 18 heures.

Monté en moins d'une semaine, il est géré entièrement par la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Ce sont des secouristes qui effectuent les vaccinations, uniquement avec le vaccin Pfizer pour l'instant. Il doit rester en fonction jusqu'en août.

Levée des brevets : Macron y est "favorable"

Emmanuel Macron s'est aussi dit jeudi “tout à fait favorable à ce que la propriété intellectuelle soit levée” sur les vaccins, au lendemain de l'annonce faite en ce sens par le président américain Joe Biden.

“Oui nous devons évidemment faire de ce vaccin un bien public mondial”, a ajouté le chef de l'Etat, tout en soulignant que la priorité à court terme était “le don de doses” et “de produire en partenariat avec les pays les plus pauvres”.