Publicité

Le ciel de Nantes à l’Odéon, Théâtre de l’Europe, du 8 mars au 3 avril 2022

Par
Le ciel de Nantes
Le ciel de Nantes
- Jean-Louis Fernandez

Un portrait de famille où, le temps d’un spectacle, le besoin de parler aux êtres aimés s’exprime avec une tendresse déchirante.

Après avoir présenté sa « famille artistique » dans Les Idoles (Odéon, 2019), Christophe Honoré fait appel à sa propre famille avec Le Ciel de Nantes. 

Depuis longtemps, l’auteur, metteur en scène et réalisateur porte ce projet en lui comme « un film imaginaire ». Mais c’est finalement sur un plateau de théâtre aux allures de cinéma désaffecté qu’il le met en jeu. 

Publicité
Le ciel de Nantes
Le ciel de Nantes
- Jean-Louis Fernandez

La famille, ressuscitée à l’appel de Christophe, vient pour assister à son film, qui aurait témoigné d’eux tous. Trois générations sont là. Odette, dite Mémé Kiki, veuve de guerre, a eu dix enfants, dont huit avec le père Puig. Parmi eux, Jacques, Claudie, Marie-Do. 

Le ciel de Nantes
Le ciel de Nantes
- Jean-Louis Fernandez

Sur fond d’histoire sociale, de luttes ouvrières, d’immigration, de guerre d’Algérie, de montée de l’extrême droite, l’intrigue entrelace six destins sur trois générations. Cinquante ans de non-dits et de comptes à régler. Beaucoup de souvenirs aussi, qu’on s’offre comme des cadeaux : matchs des « Canaris » à la télévision, mélodies de Sheila et Joe Dassin… 

Le ciel de Nantes
Le ciel de Nantes
- Jean-Louis Fernandez
Le ciel de Nantes
Le ciel de Nantes
- Jean-Louis Fernandez

Critique, scénariste, puis réalisateur, Christophe Honoré sort son premier long-métrage, 17 Fois Cécile Cassard, en 2002. Suivent une dizaine d’autres films, dont Les Chansons d’amour (2007), Non ma fille tu n’iras pas danser (2009), Les Bien-Aimés (2011), Métamorphoses (2014), Les Malheurs de Sophie (2016), Plaire, aimer et courir vite (2018), Chambre 212 (2019).

Au théâtre, il est d’abord auteur (Les Débutantes, 1998, Le Pire du troupeau, 2001, Beautiful Guys, 2004, Dionysos impuissant, 2005, et plus tard Nouveau Roman, 2012_, Les Idoles_, 2018), puis passe à la mise en scène dramatique (Angelo, tyran de Padoue de Victor Hugo, 2009, Fin de l’Histoire, d’après Gombrowicz, 2015) ou lyrique (Dialogues des Carmélites de Poulenc, Pelléas et Mélisande de Debussy, Don Carlos de Verdi à l’Opéra de Lyon en 2013, 2015 et 2018, Così fan tutte de Mozart en 2016 et la Tosca de Puccini en 2019, au Festival d’Aix-en-Provence). Il fonde sa compagnie, Comité dans Paris, en septembre 2016.

Christophe Honoré est aussi l’auteur de nombreux romans, dont plus d’une vingtaine de titres pour la jeunesse. Son dernier livre, Ton père, est paru au Mercure de France en 2017.

►►► Distribution

  • un spectacle de Christophe Honoré
  • Scénographie Mathieu Lorry-Dupuy
  • lumière Dominique Bruguière
  • vidéo Baptiste Klein
  • son Janyves Coïc
  • costumes Pascaline Chavanne
  • assistante à la mise en scène Christèle Ortu

► avec

  • Youssouf Abi-Ayad
  • Harrison Arévalo
  • Jean-Charles Clichet
  • Julien Honoré
  • Chiara Mastroianni
  • Stéphane Roger
Le ciel de Nantes
Le ciel de Nantes
- Jean-Louis Fernandez