Publicité

Le journaliste Georges Pernoud, capitaine de "Thalassa", est mort

Par
Le journaliste Georges Pernoud, présentateur historique de l'émission Thalassa, est mort à l'âge de 73 ans.
Le journaliste Georges Pernoud, présentateur historique de l'émission Thalassa, est mort à l'âge de 73 ans.
© AFP - Pierre Verdy

Le journaliste Georges Pernoud, mythique présentateur du magazine de la mer "Thalassa", est décédé à l'âge de 73 ans. Il laisse le souvenir de ce magazine à la longévité hors-norme dans le paysage audiovisuel français.

Il a tenu la barre du magazine de la mer, l'**émission télévisée Thalassa**, pendant plus de 40 ans. Le journaliste Georges Pernoud est décédé à l'âge de 73 ans, a annoncé sa famille lundi matin. "Il est décédé dans un hôpital en région parisienne des suites d'une longue maladie", a confirmé sa fille, Fanny Pernoud, à l'AFP. Georges Pernoud avait créé ce magazine à la longévité exceptionnelle en 1975 et l'a animé de 1980 à 2017, sur FR3 devenu ensuite France 3.

Dans les pas de Haroun Tazieff

Il aurait pu être historien, comme sa tante Régine Pernoud. Éditeur, comme une autre de ses tantes. Ou journaliste, tout simplement, comme son père. Mais les hasards de la vie en ont décidé autrement. Très jeune, Georges Pernoud participe à des expéditions du volcanologue Haroun Tazieff. Il a moins de vingt ans, cadreur à l’ORTF. Le voilà au Congo, puis en Ethiopie…

Publicité

C’est une course à la voile qui décide de son destin. La course Whitbread, entre Portsmouth et Le Cap. Pendant cette course, un marin disparaît. Novembre 1973 : Georges Pernoud fait son premier direct à la télévision. Quelques mois plus tard, il propose une émission consacrée à la mer, c’est Thalassa ("la mer", en grec), dont la première est enregistrée à Marseille en septembre 1975. Simple voix off dans un premier temps, il passera devant la caméra à partir de 1980. 

La mer sous tous ses aspects

Thalassa, c'est un générique mythique, qui accompagna plus de 1700 numéros. Mais surtout la couverture des marées noires, des rencontres avec des pêcheurs, la découverte d'archipels, des reportages sur la Route du rhum mais aussi sur des sauvetages de migrants, sur la pêche au thon : l’émission aborde la mer sous tous ses aspects. Deux reportages obtiendront même le prix Albert-Londres.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

"Je ne veux pas une émission de spécialiste mais une émission tout public", racontait-il à Sonia Devillers, dans l'Instant M en 2015. Mais il refusait "de donner des leçons aux téléspectateurs". Avec cette émission, "Georges Pernoud a transmis aux Français son amour de la mer et des paysages", note d'ailleurs le président de la République, dans un tweet. "À notre génération, aujourd’hui, de protéger cette nature qu’il nous a appris à connaître." 

Thalassa n'est pas la seule création télévisuelle de Georges Pernoud. C’est aussi lui qui est à l’origine d’un autre succès de France 3, le magazine Faut pas rêver.

"Bon vent"

L’aventure du magazine de la mer dure jusqu’en 2017, avant que l'émission ne soit reprise par la présentatrice Fanny Agostini, puis Sabine Quindou. Pour sa dernière émission, Pernoud souligne "l'immense plaisir" des 42 années passées à bord de Thalassa. "C'est avec une très grande émotion et de tout coeur que je vous souhaite à toutes et à tous : bon vent", lance-t-il, en saluant une dernière fois ses fidèles télespecteurs. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.