Publicité

Le prince William et Kate sont mariés depuis 10 ans, mais que font-ils de leurs journées ?

Par
 Le duc et la duchesse de Cambridge avec leurs enfants, le 16 décembre 2020.
Le duc et la duchesse de Cambridge avec leurs enfants, le 16 décembre 2020.
© Maxppp - Alpha Press

Une décennie après le mariage du duc et de la duchesse de Cambridge, leur relation est souvent réduite à la traditionnelle photo de famille. Pourtant, le couple est hyper-actif, y compris sur les réseaux sociaux.

Voilà maintenant dix ans que le prince William a épousé son amour d'étudiant Kate Middleton. Depuis, le couple publie sur le compte Instagram du Kensington Palace de jolies photos de leurs trois enfants blonds : George, Charlotte et Louis. Mais au-delà de la famille parfaite, à quoi servent vraiment le duc et la duchesse de Cambridge ?

Leur premier rôle est celui de tous les membres de la famille royale : "Soutenir la reine Elizabeth II dans ses nombreux devoirs", comme l'explique le site officiel de la royauté. C'est-à-dire faire des déplacements et rendre des visites que la reine ne peut pas faire elle-même, pour "renforcer l'unité et la stabilité nationales", et surtout défendre les traditions (ce qui est très apprécié outre-Manche). La famille royale, dans sa globalité, réalise 2 000 déplacements dans une année.

Publicité

Voyage, voyage

Cette responsabilité a incombé très tôt au prince William, qui a fait son premier voyage officiel en Australie en mars 1983, alors qu'il n'avait pas encore un an. En 38 ans, il a fait une soixantaine de voyages dans une quarantaine de pays. Après leur mariage, en avril 2011, la duchesse a rapidement accompagné son royal époux, en partant au Canada dès le mois de juin. En dix ans, Kate Middleton a réalisé 25 voyages, dans 19 pays, dont deux en solitaire.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Ces déplacements à l'étranger servent à assurer le "soft power" de la monarchie britannique, notamment lors des visites dans la cinquantaine d'États membres du Commonwealth, qui sont quasiment tous des anciens territoires britanniques, comme l'Afrique-du-Sud, le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

Proches du peuple

Mais les Britanniques ne sont pas en reste. C'est ainsi que le duc et la duchesse de Cambridge ont joué au golf avec de jeunes autistes dans le cadre du projet Cheesy Waffles, à Durham, le 27 avril. Qu'ils ont rendu visite à des agriculteurs installés depuis des générations à Darlington, le même jour. Et que, pendant les confinements, ils ont fait plusieurs visioconférences avec des centaines de soignants. Chacun de ces événements étant consciencieusement relayé sur le compte Instagram du Kensington Palace.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les visites et conversations princières servant aussi à montrer que la famille royale est proche des Britanniques, qu'elle se soucie d'eux, ce qui permet de renforcer l'adhésion des citoyens à la monarchie en place - et éteindre le feu dans les cœurs de ceux qui auraient des velléités révolutionnaires.

L'hyper-communication du couple sert le même but. Kate Middleton et le prince William renouvellent à bas bruit la communication monarchique, en publiant sur Instagram des photos plus personnelles que les traditionnelles poses mises en scène et figées devant un photographe. Sur le compte du Kensington Palace, en plus des actions de représentation, on trouve toute sorte de fausses photos volées, aux airs spontanés, qui font de la famille de Cambridge une famille comme les autres.

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

La royauté a du cœur

Cette proximité se retrouve dans leur soutien à des associations et institutions. Elle est présidente, mécène ou membre de 21 organisations, et lui de 39, aussi diverses que les cadets de l'armée de l'air, le club de cricket du comté de Gloucestershire, le club des gardes irlandais, un fonds pour les orphelins, le collège royal des chirurgiens et physiciens de Glasgow et l'association anglaise de football. Pour les 150 ans de cette dernière, le duc a organisé un match de foot sur la pelouse du palais de Buckingham. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Kate et William ont aussi leurs propres projets, loin de leurs devoirs de représentation. En 2009, le prince William et son frère Harry ont lancé The Royal Foundation, pour aider les jeunes défavorisés, les soldats et le développement durable. Kate les a rapidement rejoints (et Harry en est récemment parti en même temps qu'il a décidé de quitter la famille royale). 

En 2017, William a lancé la campagne "Heads Together" pour sensibiliser à la santé mentale. En 2018, Kate a lancé le projet "Early years" pour améliorer le développement des enfants avant l'âge de cinq ans. En 2020, le duc a lancé le prix Earthshot, qui récompense et finance des projets visant à limiter le réchauffement climatique. 

À quand la couronne ?

Dans chacune de ses missions et dans tous ses projets, le couple se prépare, tout doucement, à son accession éventuelle au trône du Royaume-Uni. Deuxième dans l'ordre de la succession après son père, le prince Charles, William prend de plus en plus de responsabilités proches de celles de la reine. En 2020, elle l'a nommé Lord Haut Commissaire de l'assemblée générale de l'Église d'Écosse, où il devient donc son représentant. Elle qui est la cheffe de l'Église d'Angleterre.