Publicité

Le Printemps de Bourges, premier grand festival de l'été à être maintenu, dévoile sa programmation

Par
En septembre 2020, "Les Inouis" du Printemps de Bourges ont déjà proposé une édition avec une jauge réduite
En septembre 2020, "Les Inouis" du Printemps de Bourges ont déjà proposé une édition avec une jauge réduite
© AFP - Guillaume Souvant

INFO FRANCE INTER - Du 22 au 27 juin, le Printemps de Bourges sera le premier grand festival de l'été à se dérouler. Les concerts, dont la programmation est révélée ce vendredi, seront assis. Parmi les têtes d'affiche, Alain Souchon, Jean-Louis Aubert, Philippe Katerine ou Pomme.

Il n'aura pas eu lieu au printemps, mais il aura tout de même lieu : après l'annulation de festivals comme Solidays, Le Printemps de Bourges sera le premier grand festival de l'été à se tenir malgré la pandémie. Son président, Boris Vedel, l'a annoncé ce vendredi sur France Inter : "Il y a quelques jours encore, on pensait qu'on allait être contraints à une seconde année blanche. On est très heureux de pouvoir enfin présenter la programmation". 

Celle-ci sera dévoilée vendredi en intégralité dans la matinée, mais quelques noms ont déjà été dévoilés par le président du festival : "il y aura pas moins de 100 artistes, on présente un projet complet. On va ouvrir avec Jean-Louis Aubert le mardi soir, c'est un vrai cadeau qu'on avait envie de faire. On va retrouver Pomme, Gaël Faye, Philippe Katerine, PLK pour le rap, et Alain Souchon et Tryo". "_Les artistes ont joué le jeu, ils ont été extraordinaires, quand on a appuyé sur le bouton ils ont tous répondu présen_ts", se félicite Boris Vedel.

Publicité

Le festival se tiendra dans les normes indiquées par Roselyne Bachelot : les concerts se tiendront devant un public assis. "Le format qu'on avait choisi depuis le mois de décembre, c'est celui de plusieurs salles assises, on aura huit salles, et toutes les salles seront inférieures à mille personnes", précise Boris Vedel. "Cela nous permettra de faire découvrir un maximum d'artistes". Concrètement, il y aura un à deux sièges entre chaque groupe de spectateurs, et "pour l'heure, les salles de moins de 1 000 personnes n'exigeront pas un pass sanitaire". 

8 min

En revanche, les spectacles devront tenir compte du couvre feu à 23h. "Naturellement les festivals aiment s'exprimer tard dans la nuit. Mais il y a quelques jours on était à deux doigts d'annuler, aujourd'hui on peut jouer, même si ça finira avant 23h", dit Boris Vedel. Si les festivals debout seront autorisés (avec un pass sanitaire et une jauge de 5 000 personnes maximum), ce sera avec une jauge de 4 mètres carrés par spectateurs. Une équation insoluble pour beaucoup d'organisateurs de festivals.

Contrairement au Printemps de Bourges, de nombreux festivals ont jeté l'éponge : Musilac à Aix-les-Bains, les Eurockéennes à Belfort, Garorock à Marmande ou Lollapalooza à Paris. Inversement, les Vieilles Charrues ou les Francofolies de La Rochelle sont maintenues, et d'autres, comme We Love Green, sont reportés : ce dernier a été décalé au mois de septembre.