Publicité

"Le sang est sur vos mains" : la télévision russe piratée en pleines commémorations du 9-Mai

Par
Le Président russe Vladimir Poutine, à Moscou, le 9 mai 2022.
Le Président russe Vladimir Poutine, à Moscou, le 9 mai 2022.
© AFP - Kirill Kudryavtsev

Une cyberattaque a visé des chaînes de télévision russes lundi matin, quelques heures avant le grand défilé du "Jour de la Victoire". Le nom des chaînes et des programmes ont été modifié et des messages contre la guerre sont apparus.

Les messages sont directs et limpides. La télévision russe a été piratée lundi en pleine journée de commémoration du 9-Mai. Plusieurs messages sont apparus tôt dans la matinée, avant le début du défilé du "Jour de la Victoire", l’une des plus grandes fêtes nationales russes, pour célébrer la reddition de l’Allemagne nazie en 1945.

Les téléspectateurs russes pouvaient lire : "La télévision et le gouvernement mentent. Non à la guerre". Le nom d'un programme a été détourné, avec un message encore plus explicite : "Le sang de milliers d'Ukrainiens et de centaines de leurs enfants est sur vos mains". Le nom des chaînes a été remplacé par la phrase suivante : "Le sang est sur vos mains." La cyberattaque aurait commencé dès dimanche soir, et duré jusqu’à 11 heures lundi, d’après un média britannique.

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Mêmes les programmes pour enfants ont été touchés, comme sur la chaîne de télévision Carousel. Une photo montre le message diffusé par les hacker durant la diffusion d'un célèbre dessin animé russe.

"Le sang des enfants ukrainiens est sur vos mains" peut-on lire sur la télévision
"Le sang des enfants ukrainiens est sur vos mains" peut-on lire sur la télévision
- E2w via DailyMail

Plusieurs opérateurs télécoms attaqués

D’après le Daily Mail, plusieurs chaînes ont été concernées par le piratage, à l'instar de Russia One, une télévision pro-Kremlin. Il a touché les abonnés de différents opérateurs, parmi les plus importants du pays : NTV Plus, Rostelecom, MTS et Wink. Parmi ces fournisseurs, trois appartiennent au gouvernement russe. Le quatrième est la propriété du multimilliardaire Vladimir Yevtushenkov et son fils Felix.  "Une cyberattaque a été menée sur les chaînes de télévision russes, à cause de laquelle les abonnés pourraient avoir des inscriptions extrémistes dans la grille de diffusion",  écrit MTS, relayé par plusieurs médias.

Le Daily Mail précise également que le piratage a frappé la chaîne du ministère russe de la Défense TV Zvezda pour les téléspectateurs accédant via le moteur de recherche Yandex. Sur Twitter, un internaute a relayé plusieurs photos montrant les bandeaux détournés.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

La télévision attaquée, pas une première

Pour l’instant, le piratage n’est pas revendiqué. Mais cette attaque est relayée sur Twitter par le groupe Anonymous, accompagné d’un hashtag "Gloire à l’Ukraine".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Cette attaque n’est pas la première depuis le début de la guerre. Des pirates tentent d’alerter la population sur la réalité et les conséquences du conflit en Ukraine. En mars, Anonymous s’était infiltré dans plusieurs chaînes pro-Kremlin, comme Russia-24, Channel One et Moscow 24. Ils ont diffusé des images de victimes de la guerre.