Publicité

Les 2 Alfred de Bruno Podalydès, sortie salles le 16 juin 2021

Par
Les 2 Alfred
Les 2 Alfred
- AF Brillot - UGC Distribution

Un homme est obligé de cacher sa paternité pour trouver un emploi…

Alexandre, chômeur déclassé, a deux mois pour prouver à sa femme qu’il peut s’occuper de ses deux jeunes enfants et être autonome financièrement. Problème : The Box, la start-up très « friendly » qui veut l’embaucher à l’essai a pour dogme : « Pas d’enfant ! », et Séverine, sa future supérieure, est une « tueuse » au caractère éruptif. Pour obtenir ce poste, Alexandre doit donc mentir... La rencontre avec Arcimboldo, « entrepreneur de lui-même » et roi des petits boulots sur applis, aidera-t-elle cet homme vaillant et déboussolé à surmonter tous ces défis ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Bruno Podalydès, réalisateur, nous raconte :

Publicité

« Ce sont trois cinquantenaires avec les trois types de conséquences que cet âge peut avoir dans le monde du travail. Le premier, Alexandre, qui travaillait dans une imprimerie, n’a plus de boulot : son métier n’a plus lieu d’être, il est complètement déclassé. Le deuxième, Arcimboldo multiplie les petits boulots à coups d’applis. La dernière, Séverine, seule à être encore salariée comme cadre supérieure dans une start-up, est confrontée à la montée des nouvelles techniques de management et la poussée des jeunes générations. »

Bruno et Denis Podalydès - Les 2 Alfred
Bruno et Denis Podalydès - Les 2 Alfred
- AF Brillot UGC distribution

Sandrine Kiberlain évoque son personnage Séverine :

« Des filles comme elle, il y en a plein ! J’en vois autour de moi : constamment au bord de la crise de nerfs et entièrement tendues par le cap qu’elles doivent tenir pour être à la fois mères, efficaces au travail et dans leur vie sociale et amoureuse. Elles savent qu’elles peuvent tomber au moindre faux pas et elles ont peur. Mais, comme la Séverine du film, elles donnent l’impression d’être infaillibles et de pouvoir tout maîtriser.

On ne vit pratiquement que pour nos enfants aujourd’hui. Faire semblant de ne pas en avoir, c’est jongler avec le mensonge qui nous coûte le plus. Mais si, comme dans le film, cela permet d’obtenir une embauche à un âge où on est certain de ne pas en trouver, la plupart des gens s’exécute. Je trouve l’idée géniale et ... totalement déprimante : on vit dans une société prête à faire le grand nettoyage à partir de la cinquantaine. »

Les 2 Alfred
Les 2 Alfred
- AF Brillot UGC distribution

Denis Podalydès, au sujet de son personnage : 

« Très angoissé à l’idée de mal agir avec et pour ses enfants, se sentant un peu coupable toujours — de quoi d’ailleurs ? — de mal faire, d’être trop loin d’eux dans le temps… (Il n’oublie pas qu’il les connaîtra peu dans leur âge adulte.)… La paternité tardive d’Alexandre est la première de ses ambitions et de ses inquiétudes. Et il veut reconquérir sa femme en se montrant à la hauteur de cette paternité

Les 2 Alfred
Les 2 Alfred
- AF Brillot UGC distribution

Bruno Podalydès continue en décrivant une certaine forme d’entreprise, dite Start up d’aujourd’hui :

« En visitant un certain nombre de start-up pour les repérages, j’ai vraiment eu l’impression de rentrer dans le monde de Pixar ; il n’y avait pas de fontaines de bonbons mais beaucoup de baby-foot, de tables de ping-pong… Tout juste s’il n’y avait pas des piscines à boules. Ce sont des espaces régressifs, très infantilisants qui correspondent, me semble-t-il, à des buts de management très pensés qui peuvent remplacer le paternalisme d’autrefois. 

Je n’aurais jamais imaginé pouvoir filmer le « Weboot », cet écran qui se balade physiquement entre les bureaux – c’est un appareil qui a été conçu pour mener des conférences avec l’étranger et qui permet de visiter un lieu à distance. Moi, j’avais prévu un petit drone de surveillance piloté par Aymeric. C’est au cours d’une visite dans une start-up que j’ai découvert cette matérialisation d’un homme à distance, enfermé dans une machine. Le comique saute aux yeux. Mon plaisir a été de chercher comment dans le film détruire cette machine. J’ai imaginé plusieurs moyens : une chute dans un escalier, une barre qui le décapite, une noyade… et finalement, je l’ai tout simplement bloqué bêtement sur un trampoline… La machine impose son « process » et on la subit tous, même à un niveau hiérarchique élevé.  Cela crée des situations irrésistibles et terriblement angoissantes. »

Les 2 Alfred
Les 2 Alfred
- AF Brillot UGC distribution
Les 2 Alfred
Les 2 Alfred
- AF Brillot UGC distribution

Denis Podalydès rajoute :

« Il y a quantité d’entreprises qui fonctionnent ainsi… C’est une langue qui donne à celui qui la parle une absurde illusion de contrôle, de pouvoir, de rapidité et de précision mathématique. Pur langage de domination. Il est nécessaire de s’en moquer et de faire naître chez ceux qui la parlent le sentiment de leur ridicule… Le film a bien sûr été tourné sans que nous n’ayons la moindre conscience de l’application accrue de ces outils avec le confinement… »

Les 2 Alfred
Les 2 Alfred
- AF Brillot UGC distribution

Bruno Podalydès termine :

« L’humour permet d’éviter le manichéisme, car bien sûr, on est tous impliqués dans cette dépendance, même s’il ne faut pas oublier que ce pouvoir que l’on accepte des machines fait évidemment le jeu de certains.

Ce film est un film de « futur proche » : la réalité risque de le rattraper très vite. Regardez les visioconférences qui se sont généralisées avec la crise sanitaire. »

Les 2 Alfred
Les 2 Alfred
- AF Brillot UGC distribution

►►► Distribution :

  • Un film de BRUNO PODALYDÈS
  • DENIS PODALYDÈS 
  • SANDRINE KIBERLAIN 
  • BRUNO PODALYDÈS 
  • YANN FRISCH 
  • LUANA BAJRAMI 
  • LESLIE MENU 
  • MICHEL VUILLERMOZ 
  • JEAN-NOËL BROUTÉ 
  • PHILIPPE UCHAN 
  • ISABELLE CANDELIER 
  • PATRICK LIGARDES 
  • FLORENCE MULLER 
  • avec la participation amicale de VANESSA PARADIS

►►► Aller plus loin