Noël 2022 : Les 5 coups de cœur littéraires du Masque & la Plume à mettre sous le sapin

Publicité

Noël 2022 : Les 5 coups de cœur littéraires du Masque & la Plume à mettre sous le sapin

Par
Cinq ouvrages à offrir qui ont conquis Le Masque & la Plume cette année 2022
Cinq ouvrages à offrir qui ont conquis Le Masque & la Plume cette année 2022
© Getty - fotostorm

"Cher connard" de Virginie Despentes, "La Vie clandestine" de Monica Sabolo, "Performance" de Simon Liberati, "Quand tu écouteras cette chanson" de Lola Lafon, "Vivre vite" de Brigitte Giraud. Cinq pépites littéraires qui doivent rejoindre la hotte du Père Noël selon les critiques du Masque.

D'après les critiques d'Elisabeth Philippe (L'Obs), d'Olivia de Lamberterie (Elle), de Nelly Kapriélan (Les Inrockuptibles), de Frédéric Beigbeder (Figaro-magazine), d'Arnaud Viviant (Transfuge), de Patricia Martin (France Inter) et de Jean-Claude Raspiengeas (La Croix).

  1. "Cher connard" de Virginie Despentes
  2. "La Vie clandestine" de Monica Sabolo
  3. "Performance" de Simon Liberati
  4. "Quand tu écouteras cette chanson" de Lola Lafon
  5. "Vivre vite" de Brigitte Giraud

1 - "Cher connard" de Virginie Despentes

Elle est l'un des plus grandes plumes féministes de son époque. L'autrice du célèbre roman-feuilleton "Vernon Subutex" aura signé cette année le plus gros succès de la rentrée littéraire avec ce récit post-#metoo frénétique. Des liaisons dangereuses 2.0 où elle plonge ses lecteurs dans les ambivalences de ses personnages, jouant avec leurs aspirations, et travaillant à ce qui peut les rapprocher quand bien même tout les oppose. Oscar est impliqué dans une affaire de harcèlement à l’égard d’une actrice, Rebecca Latté, qui fait de lui l'homme à abattre des réseaux sociaux. Ils se sont déjà côtoyés par le passé. À l'époque Rebecca fréquentait la grande sœur d'Oscar. Un roman épistolaire entre ces deux personnages, entrecoupé par celle qui l'avait metooïsée 10 ans plus tôt lorsqu'elle était son attaché de presse, Zoé Katana, qui tient un blog féministe très suivi.

Publicité

📖  LIRE -  "Cher connard" de Virginie Despentes (Grasset)

Pour Elisabeth Philippe "Virginie Despentes modernise comme jamais le roman épistolaire et s'impose de nouveau comme la patronne qui saisit toujours aussi subtilement et intelligemment les transformations de la société. Avec une radicalité qu'elle place sous le signe de la nuance puisque ce n'est pas "on se lève et on se casse", c'est "on se pose et on se parle".

Frédéric Beigbeder salue "cette volonté de l'auteure de dépasser la guerre des sexes en parvenant à se mettre dans la peau des autres, dans un roman qui s'identifie aussi à ce qu'est la masculinité. En cela, c'est un livre très important et super efficace".

Nelly Kapriélan applaudit ce qui apparaît pour elle comme l'anti "Liaisons dangereuses", une déclaration d'amour à l'amitié entre hommes et femmes et comment on s'accompagne mutuellement pour se faire changer, se comprendre l'un et l'autre. Le roman repose sur un double je par lequel Virginie Despentes fait parler son moi masculin et son moi féminin".

▶︎ La critique du Masque & la Plume

Écoutez l'intégralité des critiques sur le livre :

"Cher connard" de Virginie Despentes

11 min

2 - "La Vie clandestine" : Monica Sabolo

Monica Sabolo, prix de Flore en 2016 pour "Tout cela n'a rien à voir avec moi" s'applique cette fois-ci à écrire un livre sur le groupe terroriste communiste Action directe qui a sévi en France dans les années 1980. Une enquête qui va conduire la narratrice à revisiter son propre passé puisque la vie clandestine, c'est aussi celle de Monica Sabolo, victime d'inceste, durant son enfance, de la part de son père adoptif. Une manière de saisir la complexité des êtres, de la question de la violence, du bien et du mal ou encore la fuite de la mémoire.

📖  LIRE -  "La Vie clandestine" de Monica Sabolo (Gallimard)

Selon Frédéric Beigbeder "un livre où tout devient absolument sublime et qui fonctionne vraiment avec une grande émotion et une très belle écriture".

Elisabeth Philippe touchée par cette façon que l'auteure à "d'avancer dans ces mondes engloutis avec ses propres doutes et fragilités sans rien asséner".

Pour Nelly Kapriélan, l'auteure signe une très belle écriture, très précise dans le fait d'exprimer deux vérités sensibles à la fois. J'aime cette liberté qui lui permet de s'arracher à cette clandestinité qui a profondément marqué son enfance, tenue secrète".

▶︎ La critique complète du Masque & la plume à propos de ce livre

Écoutez l'intégralité des critiques sur le livre :

"La Vie clandestine" de Monica Sabolo

8 min

3 - "Performance" de Simon Liberati

Les fans des Rolling Stones vont adorer. Un livre dans lequel l'auteur aura mis beaucoup de lui-même en livrant un autoportrait romanesque. Nous voici aux côtés d'un romancier de 71 ans, qui suite à un AVC, n'arrive plus à écrire et accepte une proposition, qui va lui redonner un nouveau souffle, de scénariser une mini-série sur les Rolling Stones. Une expérience qui lui redonne goût à la passion, au sens du détail, le tout ponctué d'une drôlerie très subtile. Une première aventure doublée d'une seconde, scandaleuse, amoureuse, avec Esther, sa belle-fille de 23 ans, actrice, mannequin.

📖 LIRE -  "Performance" de Simon Liberati (Grasset)

Nelly Kapriélan touchée "par ce portrait d'écrivain looser punk et très transgressif qu'il convertit en quelque chose d'intéressant. J'aime ce côté un peu enfant terrible qui vit complètement déconnecté de tout".

Pour Frédéric Beigbeder "c'est un formidable selfie littéraire et peut-être un des meilleurs livres de l'auteur qui propose ici un roman très intéressant dans sa construction en miroir".

Il a, selon Patricia Martin, ce don pour décrire le sentiment d'urgence à travers l'histoire d'un vieil homme guetté par la fatalité de la vie".

▶︎  La critique du Masque & la Plume en intégralité

Écoutez l'intégralité des critiques sur le livre :

"Performance" de Simon Liberati

8 min

4 - "Quand tu écouteras cette chanson" de Lola Lafon

C'est un autre très gros succès de la rentrée. Lola Lafon avait passé une nuit à l'été 2021 dans l'annexe de la maison où Anne Frank est restée cachée, à Amsterdam, de l'été 1942 à l'été 1944. Anne Frank y avait écrit son célèbre journal avant d'être arrêtée et déportée à Bergen-Belsen. Lola Lafon redécouvre l'histoire tragique d'Anne Frank et dresse un brillant travail de mémoire, tout en racontant la sienne propre, de petite juive roumaine ayant grandi à l'époque de Nicolae Ceaușescu. Un livre que les critiques ont trouvé essentiel tant se pose aujourd'hui la question des moyens qui s'offrent aux nouvelles générations de continuer à transmettre la mémoire de la Shoah avec la disparition des témoins directs de la Shoah.

📖  LIRE -  Lola Lafon : "Quand tu écouteras cette chanson" (Éditions Stock)

Frédéric Beigbeder : "Lola Lafon réussit extraordinairement bien ce travail de mémoire, et de manière bouleversante dans le fait de parler à la fois d'Anne Frank, et d'elle-même".

À France Inter, Patricia Martin a été particulièrement "touchée par ce double travail de mémoire très intelligent et respectueux à tel point que j'ai dû lire le livre à petites doses, parce que ça vous prend aux tripes".

Pour Nelly Kapriélan "c'est une façon de reconstruire Anne Franck, avec un style d'écriture d'une liberté et d'une maitrise bouleversantes".

▶︎ La critique du Masque & la Plume en intégralité

Écoutez l'intégralité des critiques sur le livre :

"Quand tu écouteras cette chanson" de Lola Lafon

9 min

5 - "Vivre vite" de Brigitte Giraud

Lauréate du prix Goncourt 2022, l'écrivaine revisite le drame qui n'a jamais cessé de l'éprouver, durant cet été 1999 où son mari s’est tué à moto. Il avait 41 ans, il était passionné par la musique, elle avait 36 ans. Aujourd'hui, alors qu’elle s’apprête à rendre les clés de leur maison, elle a décidé de refaire le tour de toutes les questions restées en suspens. Elle enquête et essaie de nouveau de comprendre les causes de ce drame restées inexpliquées, un récit ponctué de nostalgie et de douceur mémorielle. Elle repense à chacun des instants qui auraient éviter cet accident en parcourant les nombreux "si", grâce auxquels son mari Claude serait toujours en vie.

📖  LIRE - "Vivre vite" de Brigitte Giraud (Flammarion)

Cela faisait longtemps qu'Arnaud Viviant n'avait pas explosé en sanglot à la lecture d'un livre, car "elle montre tout ce qu'il y a de fortuit dans un drame, et cette volonté de déjouer ce qui est purement de l'ordre du destin. C'est une gamberge absolue, qui rend ce livre absolument nécessaire et utile".

Frédéric Beigbeder "c'est un livre à la manière de Georges Perec : une tentative d'épuisement du destin. Elle est magnifique cette tentation d'épuiser le hasard, les coïncidences, l'explication de la mort et une splendeur dans la quête des causes innombrables d'un accident".

Patricia Martin applaudit "un projet quasi prométhéen de lutter, sinon contre l'oubli, du moins contre l'effacement".

▶︎ Voici la critique complète du Masque & la plume à propos du livre

Écoutez l'intégralité des critiques sur le livre :

"Vivre vite" de Brigitte Giraud

8 min

Aller plus loin

🎧  📖   Retrouvez l'intégralité des critiques littéraires du Masque & la Plume

🎧   Chaque dimanche à 20h, retrouvez les critiques du Masque et la Plume réunis autour de Jérôme Garcin pour parler cinéma, littérature ou théâtre.