Les deux Corées amorcent un rapprochement et rétablissent le téléphone rouge

Publicité

Les deux Corées amorcent un rapprochement et rétablissent le téléphone rouge

Par
Le dictateur Kim Jung Un le 29 juin 2021 à Pyongyang lors d'un congrès.
Le dictateur Kim Jung Un le 29 juin 2021 à Pyongyang lors d'un congrès.
© AFP - *

C’est un rapprochement diplomatique inattendu : Séoul et Pyongyang ont décidé de rétablir la ligne téléphonique d’urgence entre les deux pays, coupée depuis plus d’un an à cause d’envois de tracts.

Contre toute-attente et un an après leur suspension, la Corée du Nord et la Corée du Sud rétablissent leurs canaux de communication. Le régime de Pyongyang avait coupé la ligne téléphonique d’urgence en juin 2020 pour dénoncer l’envoi sur son territoire de tracts de propagande anti-régime par des militants du Sud. Ces messages étaient envoyés par ballons porteurs ou insérés dans des bouteilles lancées dans le fleuve frontalier. Kim Jong-Un avait alors fustigé des "racailles répugnantes" et a menacé de prendre d'autres décisions pour faire "souffrir" Séoul, jugée trop laxiste.

La décision de couper les ponts avait notamment été prise par Kim Yo-jong, l’influente sœur du dictateur nord-coréen. Une manière pour la cadette du dictateur de s’affirmer comme la numéro deux du régime.

Publicité
Un Jour dans le monde
41 min

Une semaine plus tard, les tensions étaient montées d’un cran. Pyongyang avait détruit le bureau de liaison inter-coréen situé sur son sol. Il était un des symboles de la détente sur la péninsule. Selon l'agence officielle nord-coréenne KCNA, la destruction du bureau de liaison était conforme à "l'état d'esprit du peuple en colère qui veut contraindre les déchets de l'humanité, et ceux qui les ont abrités, à payer très cher leurs crimes".

Échange de lettres personnelles

"Conformément à l'accord entre les deux plus hauts dirigeants, le Nord et le Sud ont pris la mesure consistant à opérer à nouveau toutes les lignes de communication inter-coréennes à compter du 27 juillet, 10H00", rapporte de son côté l'agence officielle nord-coréenne KCNA. Les deux dirigeants ont échangé depuis avril des lettres personnelles destinées à améliorer les relations. Cette annonce coïncide avec l'anniversaire de la fin de la Guerre de Corée entre 1950 et 1953.

Les relations entre les deux voisins sont mauvaises malgré l’organisation de trois sommets en 2018 entre le leader nord-coréen Kim Jong Un et le président sud-coréen Moon Jae-in. Les deux Corées avaient même défilé côte à côte lors des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang. Ce rapprochement avait même débouché sur le premier sommet de l'histoire entre un leader nord-coréen et un président américain. La rencontre avec Donald Trump avait été organisée en juin 2018 à Singapour. Deux autres ont suivi, dont une à Hanoï en février 2019, mais considéré comme un fiasco.