Publicité

Les éléments de langage pour détecter un macroniste le soir du réveillon

Par
La République En Marche a transmis à ses militants une série d'éléments de langage à ressortir à table le soir du réveillon. (Photo d'illustration)
La République En Marche a transmis à ses militants une série d'éléments de langage à ressortir à table le soir du réveillon. (Photo d'illustration)
© Getty - Gilaxia

La République en Marche a expédié à ses militants un guide pour ne pas flancher le soir du réveillon lorsqu'il sera question de parler politique du gouvernement Macron.

La politique ne s'arrête jamais et surtout pas au moment des fêtes de fin d'année. Pour continuer à défendre le projet du gouvernement, la République En Marche a transmis à ses militants une série d'éléments de langage à ressortir à table le soir du réveillon.

Ce "manuel de survie", distribué par courrier électronique il y a quelques semaines déjà, reprend en six points l'argumentaire à fournir entre la poire et le fromage si la discussion tourne à la politique.

Publicité

Des cas concrets sont donc imaginés. Parmi les personnes à convaincre, LREM s'adresse donc à l'"oncle sceptique" des militants, ou bien "le cousin soucieux du sort des sans-abris", le frère "préoccupé par le changement climatique" ou la grand-mère inquiète de la hausse de la CSG.  

Si les mots "relance de la dynamique européenne", "ordonnance pour libérer le travail" ou encore "suppression du premier tiers" sont prononcés, il est possible que votre ou vos convives énumèrent les actions citées dans le guide pour démontrer la capacité d'Emmanuel Macron à réformer.

Reproduction du mail reçu par les militants
Reproduction du mail reçu par les militants
- Capture d'écran

"LREM a choisi un format un peu ludique"

"LREM s'adresse aux adhérents très régulièrement et là a choisi un format un peu ludique", qui donne "quelques guides et quelques éléments à celles et ceux qui sont les animateurs de la parole d'En Marche", a expliqué le délégué général de LREM Christophe Castaner sur LCI.  

LREM, qui revendique plus de 390.000 adhérents, leur fournit également des éléments de conclusion : "En un an nous avons déjoué tous les pronostics et démontré que (décidément) impossible n'est pas français".

Car il y a un an déjà, ce guide de survie à l'usage du militant macronien avait déjà été envoyé, mais avec un enjeu tout autre, celui de faire élire le candidat Macron.