Publicité

Les images impressionnantes des dégâts provoqués par les tornades dans la Somme et le Pas-de-Calais

Par
La commune de Bihucourt, dans le Pas-de-Calais, a été la plus touchée avec des dizaines de toitures arrachées.
La commune de Bihucourt, dans le Pas-de-Calais, a été la plus touchée avec des dizaines de toitures arrachées.
© Radio France - Hajera Mohammad

Des orages et vents violents ont balayé le nord et l'ouest de la France ce dimanche, occasionnant d'importants dégâts, mais sans faire de blessés graves.

Toitures arrachées, routes bloquées et grêlons gros comme des œufs. Ce dimanche, plusieurs violents phénomènes météo ont touché le Pas-de-Calais, la Somme et l'Eure. Dans ces trois départements, des dizaines d'habitants déplorent de gros dégâts matériels. Dans l'Eure, des milliers de foyers étaient également privés d'électricité. Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont partagé des images et des vidéos illustrant l'ampleur de la situation.

Un "phénomène violent" arrache des toitures dans le Pas-de-Calais

A Bihucourt, 150 maisons ont été détruites pas ce "phénome violent" qui a touché la commune dimanche soir.
A Bihucourt, 150 maisons ont été détruites pas ce "phénome violent" qui a touché la commune dimanche soir.
© Radio France - Hajera Mohammad

À Bihucourt, dans le Pas-de-Calais, la moitié des rues de la commune étaient ce lundi impraticables, recouvertes de tuiles, de briques ou même d'arbres tombés sur la chaussée. Le résultat d'un "phénomène violent, de type tornade", qui s'est produit ce dimanche soir*,* précise la préfecture du département. Un phénomène "localisé sur la commune de Bihucourt en particulier", mais aussi sur "les communes d'Ervillers et Hendecourt-lès-Cagnicourt", ajoutent les pompiers.

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Dans un point de situation vers 21H00 dimanche, la préfecture du Pas-de-Calais précisait que cet "épisode de vents violents" a fait "un blessé léger", coupé la circulation à Ervillers et provoqué "un accident impliquant un poids-lourd sur l'A1, au niveau de la commune de Saint Léger".

A Bihucourt, dans le Pas-de-Calais, un "phénomène violent", a frappé des dizaines de maisons et arraché les toitures.
A Bihucourt, dans le Pas-de-Calais, un "phénomène violent", a frappé des dizaines de maisons et arraché les toitures.
© AFP - SDIS 62

Dans la commune la plus touchée, Bihucourt, 200 personnes ont dû être relogées (sur 350). Tout le monde a trouvé un logement en allant chez des proches, mais la mairie prévoit également un accompagnement si c'est nécessaire dans les prochains jours. Quelque 150 maisons ont été détruites, avec de nombreuses toitures arrachées. Sur place, il n'y a plus d'électricité.

Dans la soirée, "des arbres et des poteaux électriques sont tombés sur la chaussée, présentant un danger", précise de son côté la préfecture du Pas-de-Calais.

Les pompiers du Pas-de-Calais font état d'"un gros phénomène météorologique localisé sur la commune de Bihucourt en particulier".
Les pompiers du Pas-de-Calais font état d'"un gros phénomène météorologique localisé sur la commune de Bihucourt en particulier".
© Radio France - Hajera Mohammad

En milieu de journée, habitants et journaliste ont pu se rendre dans la partie la plus touchée de Bihucourt, jusque là rendue inaccessible par les dégâts.

Certaines habitations ont été presque totalement détruites.
Certaines habitations ont été presque totalement détruites.
© Radio France - Hajera Mohammad
L'église de Bihucourt, elle aussi, a été touchée par la météo.
L'église de Bihucourt, elle aussi, a été touchée par la météo.
© Radio France - Hajera Mphammad

Une "mini-tornade" s'abat dans la Somme

Le département de la Somme, lui, a été touché dimanche soir par les orages, la grêle, la pluie et des vents violents. "Il y a eu une mini-tornade sur le secteur de Conty [près d'Amiens, NDLR], avec de nombreux dégâts matériels, et un point de situation est en train d'être effectué, mais à ce stade, aucune victime" n'est à déplorer, a indiqué à l'AFP la préfecture de la Somme.

Les tuiles des maisons ont été arrachées, voire pour certains logements la toiture toute entière, ajoute France Bleu Picardie. Les habitants d'une dizaine de foyers ont dû être relogés et ont passé la nuit dans la salle des fêtes de la commune. Plusieurs dizaines d'autres maisons étaient, elles, privées d'électricité.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

À Amiens, les habitants ont été surpris par un violent orage dans l'après-midi. De la grêle est également tombée, avec parfois de très gros grêlons. Plusieurs routes ont été bloquées suite à cela.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Des milliers de foyers privés d'électricité dans l'Eure

Les orages ont aussi été violents dans l'Eure (Normandie), où les pompiers ont fait état de "62 interventions", nécessitant le relogement de cinq adultes et cinq enfants. Il n'y a aucun blessé. Dans le département, la commune de Beuzeville a été particulièrement touchée, avec une rafale de vent mesurée à 136 km/h. De nombreuses toitures ont été arrachées et des arbres étaient couchés au sol, précise France Bleu Normandie.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Résultat, dans la nuit de dimanche à lundi, 2.900 foyers étaient privés d'électricité, selon la préfecture du département, "principalement à Bernay, Beuzeville, Asnières, Grossoeuvre et Guichainville". La préfecture appelait, dans un communiqué, à la "plus grande prudence, l'épisode orageux et venteux étant susceptible de se prolonger dans la journée" de ce lundi.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

La première grosse dépression de l'automne, baptisée Béatrice, a également fait quelques dégâts dimanche en Loire-Atlantique et en Vendée. Selon France Bleu Loire Océan, les sapeurs-pompiers sont intervenus dans les deux départements pour des inondations et des arbres ou fils électriques tombés sur les routes.