Publicité

Les nourrices du Morvan, une spécificité historique

Nourrice, ici en Angleterre déshabillant un enfant
Nourrice, ici en Angleterre déshabillant un enfant
© Getty - Keystone-France\Gamma-Rapho

Pourquoi cette région bourguignonne était-elle connue pour ses femmes qui élevaient d’autres enfants que les leurs ? Comment se déroulaient les placements des orphelins ? Retour sur une pratique nourricière disparue dans les années 1970 seulement.

Invité de l’émission Un monde nouveau pour présenter son premier film "Astrakan", le cinéaste David Depesseville a évoqué au micro de Sonia Chironi un phénomène historique : les nourrices morvandelles.

"Je suis originaire de la région du Morvan, une région qui a très longtemps accueilli de nombreux orphelins de Paris. Les nourrices morvandelles étaient réputées pour accueillir ces enfants. Et aujourd’hui encore, des villages sont empreints de cette ambiance si particulière liée à la présence passée d’une centaine d'orphelins. J'ai dû absorber tout ça". Il en a fait un film sélectionné au festival de Locarno, qui sortira au début de l’année 2023.

Publicité

Une région pauvre

La région de petite montagne du sud de la Bourgogne a longtemps vécu du flottage du bois (transport de troncs d’arbres par voie fluviale). Mais dès le début du XIXe siècle, elle participe également à l’accueil d’orphelins. Les nourrices alors dites "sur place" récupèrent des enfants venus de la région parisienne, mais aussi du Morvan (Quarré-les-Tombes, Saulieu, Lormes et Château-Chinon).

Ces enfants sans parents leur sont envoyés par le "Service des enfants assistés". Ils sont appelés les "Petits Paris". Contre rémunération (environ 1000 F pour un enfant élevé jusqu'à douze ans), elles les éduquent et les intégrent à leur vie de famille. Et les mettent à l'école.

Les petits vont se retrouver à Ouroux, Allagny-en-Morvan (l’écrivain Jean Genet y séjourna 13 ans en famille d’accueil, ce qu’il raconte dans "Une enfance abandonnée"), Montsauche dans la Nièvre, à la Grande-Verrière, en Saône-et-Loire...

Près de 50 000 enfants furent accueillis dans le Morvan par l'intermédiaire de bureaux de placement parisiens ou d'agences régionales comme celle de Château-Chinon qui plaçait environ 3000 enfants par an. On parle d’ "industrie nourricière".

Certains d’entre eux vont ensuite rester et s’installer dans le Morvan.

Les femmes du Morvan vont "s’expatrier"

D'autres Morvandelles vont, elles, quitter leur région pour aller allaiter et éduquer les enfants de riches familles parisiennes. Dans ces milieux aisés, les maris s'opposent souvent à ce que leur femme allaite. En effet, il se dit que l'allaitement risquerait d'abimer leurs seins. Et surtout, le tabou de la sexualité pendant qu'elles nourrissent leur bébé au sein existe encore. Les époux ne veulent pas être privés sexuellement de leur femme pendant une ou deux années qui s'ajoutent au temps de la grossesse.

Les nourrices placées dans les familles sont dites "sur lieu". Intégrées aux familles, elles rapportaient ensuite chez elle de l’argent ("la maison de lait" désignait une maison acquise grâce à l'argent de la nourrice), et des usages de la ville et de la bourgeoisie.

Pour les enfants, des situations pas toujours idylliques

Le réalisateur David Depesseville explique qu’il ne se voyait pas éluder dans son film la question des maltraitances : "Parmi les témoignages que j'ai pu lire d’orphelins, il y a eu des cas d'abus ou de découvertes sensuelles, plus ou moins maladroites, avec la voisine, avec la sœur ou je ne sais pas qui… Et tout cela a nourri ma fiction".

Si la majorité a pu bénéficier d’affection et du confort d’une famille, d’autres pupilles, une fois adultes, racontent, amers, des mauvais traitements : "Ses parents nourriciers, alors âgés d’une soixantaine d’années, il les appelait 'Pépère et Mémère'. Il n’a jamais prononcé le mot 'maman' de sa vie et 'les bisous c’étaient paquet d’orties et les triques…'"

ECOUTER |  Un Monde nouveau avec David Depesseville

Aller plus loin

Sur le site de France 3 Bourgogne Franche Comté

Le film Le Morvan des petits paris

La page des nourrices et des enfants de l’Assistance publique

Musée des nourrices

Histoire rurale et démographie : les nourrices du Morvan au XIXe siècle

Les enfants assistés dans le Morvan

Les nourrices dans Morvandiaupat