Publicité

Les ventes de vélos dopées par la pandémie de Covid-19

Par
Le tourisme à vélo s'ouvre aux familles grâce au vélo à assistance électrique
Le tourisme à vélo s'ouvre aux familles grâce au vélo à assistance électrique
© Radio France - Philippe Lefebvre

Il s'est vendu 2,7 millions de vélos en 2020 en France. Un effet de la crise sanitaire qui donne le sourire aux professionnels du secteur.

Pendant que les constructeurs d’automobiles ne savent plus quoi faire des milliers de voitures qui, du fait de la crise sanitaire du Covid-19, ne trouvent plus preneur, les vendeurs de vélos eux affolent les compteurs. Ils ne savent plus comment répondre à la demande tant les ventes se sont envolées. L'année dernière, 2,7 millions de vélos ont été vendus en France dont près d'un tiers sont électriques.

Un effet Covid-19

Contre toute les prévisions, le chiffre d’affaire du secteur de la "petite reine" a atteint les trois milliards d’euros en 2020 soit une progression de 25% en un an. Au printemps dernier, en plein cœur du premier confinement, les industriels tablaient plutôt sur une chute du chiffre d'affaire de 20%. Pour Patrick Guinard PDG de l’équipementier Velox, l’effet Covid explique en grande partie ce succès.

Publicité

"Le vélo c’est le meilleur geste barrière", Patrick Guinard

Pour de nombreux clients, notamment dans les grandes villes, la perspective de se retrouver dans des transports en commun bondés ou la distanciation sociale n’était pas applicable, a été à l’origine de la décision de l’achat d’un vélo neuf. Une tendance confirmée par l’association Vélo et Territoires. Elle  constate une progression de 27% de la fréquentation des pistes cyclables en ville l’année dernière. Le constat est le même en région, ainsi Laurent Savignac le "monsieur vélo" au conseil régional Centre Val de Loire note que la fréquentation de la piste cyclable "la Loire à vélo" a progressé de 30%.

Le boom de l'électrique

"On assiste à une véritable démocratisation de la pratique", observe Sylvain Bazin auteur de guides de voyages à vélo (éditions Glénat). "Aujourd'hui on fait du vélo en famille et ce d’autant plus que les vélos à assistance électrique ont simplifié la pratique", ajoute-t-il. D'ailleurs ces vélos électriques représentent pas moins de 29% des ventes et les industriels qui pour certains ont relocalisés une partie ou la totalité de leur fabrication en France, estiment que l’on devrait arriver à 1 million de vélos à assistance électrique en 2024.

Une rencontre au sommet du col d'Ornon en Isère entre cyclistes traditionnels et utilisateurs de vélos à assistance électrique
Une rencontre au sommet du col d'Ornon en Isère entre cyclistes traditionnels et utilisateurs de vélos à assistance électrique
© Radio France - Philippe Lefebvre

Des perspectives réjouissantes pour ce secteur qui ne connait plus la crise, mais qui face à la demande sans cesse grandissante des consommateurs, risque de connaitre de sérieux problèmes de rupture de stock de pièces détachées fabriquées en grande partie en Asie. 

Des vélos made in Ardennes

C'est sans doute le symbole de cette nouvelle passion des français pour le vélo. La célèbre marque "Mercier" devrait d’ici la fin de l’année revenir sur le devant de la scène cycliste avec des vélos "vintage". Les deux-roues seront fabriqués dans une usine qui ouvrira ses portes dès la fin de cette année dans les Ardennes. Les amateurs de vélo n’ont pas oublié que Mercier était une des marques mythiques du Tour de France et surtout le fournisseur d’un certain Raymond Poulidor.

À réécouter : Ode au vélo électrique
2 min