Publicité

Livre Inter 2022 : Antoine Wauters pour "Mahmoud ou la montée des eaux" (Verdier)

Antoine Wauters
Antoine Wauters
© Radio France - Anne Audigier

Après 5 heures de débat et trois tours de scrutin, les 24 jurés sous la houlette de Delphine de Vigan, présidente de cette édition 2022 ont élu Antoine Wauters

Le lauréat

Philosophe de formation, Antoine Wauters se prédestinait à une carrière d’enseignant. Mais au fil des années, l’auteur se consacre de plus en plus à la littérature en publiant ses premiers recueils de poésie à partir de 2008 (Os, Debout sur la langue). Dans son premier roman intitulé Nos Mères, l’auteur s’intéresse à la guerre au Moyen-Orient. En 2018, il sort deux ouvrages en même temps : Pense aux pierres sous tes pas et Moi, Marthe et les autres qui a pour cadre un Paris post-apocalyptique

Antoine Waters a croisé le chemin de nombreux poètes Syriens qui se sont installés en France. En 2021, l’auteur s’inspire de ces rencontres en publiant ce roman en vers libres, Mahmoud ou la montée des eaux dans lequel nous suivons l’histoire d’un vieux poète, autrefois enseignant, vivant sous le régime de Bachar Al-Assad en Syrie.

Publicité

Les livres sélectionnés

Feuilletez les livres en compétition

Les auteurs se confient à Eva Bettan

Le jury

Nous avons reçu (et lu) 2500 lettres, voici les 24 membres du jury

  • Serge Aumont, 62 ans – Retraité - Thorigné-Fouillard, Ille-et-Vilaine (35)
  • Corinne Beaufils, 43 ans – Psychologue - Nièvre (58)
  • Guillaume Bernard, 39 ans – Architecte - Lyon (69)
  • Hannah Bièche, 31 ans – Orthophoniste - Paris
  • Marie-Hélène Candaes, 59 ans – Conteuse - Noordpeene, Nord (59)
  • Emmanuel Capron, 52 ans - Chef d’entreprise - Saint-Léger-lès-Domart,  Somme (89)
  • Aurore Carleton, 32 ans – Serveuse - Glasgow (Ecosse)
  • Ghislain Classeau, 35 ans - Le Blanc, Indre (36)
  • Jean-Claude Collin, 59 ans - Artisan du bâtiment - Saint-Maximin-La-Sainte-Baume, Var (83)
  • Arthur Marc Desclozeaux, 57 ans – Réalisateur - Joyeuse, Ardèche (07)
  • Sandrine Galaup, 57 ans - Cheffe de projet communication - Grabels, Hérault (34)
  • Maxime Gobet, 32 ans - Artisan, commerçant - Cébazat, Puy-de-Dôme (63)
  • Isabelle Jouy, 63 ans - Infirmière à la retraite - Montmorency, Val-D’Oise (95)
  • Cécile Lajeunesse, 52 ans – Gynécologue - Saint-Nazaire, Loire Atlantique (44)
  • Laurent Le Boterve, 53 ans – Ingénieur - Livry-Gargan, Seine-Saint-Denis (93)
  • Grégory Legrand-Campagne, 49 ans - Greffier dans une Cour d’appel - Malzeville, Meurthe-et-Moselle (54)
  • Yoann Léveque, 37 ans - En reconversion professionnelle - Magnac-sur-Touvre, Charente (16)
  • Aimée Minot, 46 ans - Pharmacienne dans un Hôpital - Bordeaux
  • Caroline Martineau Rouillon, 62 ans – Rhumatologue - Lisors, Eure (27)
  • Lydiane Nabec, 49 ans - Professeure des universités - Hauts de Seine (92)
  • Pierre Puig de Fabregas, 52 ans - Consultant dans le domaine des systèmes d’information - Paris
  • Emmanuelle Schott, 57 ans - Cadre administratif - Mercury, Savoie (73)
  • Françoise Troglia, 57 ans - Commerçante - Montauban, Tarn-et-Garonne (82)
  • Thomas Vermeulen, 33 ans - Commissaire des armées - Marseille

Coulisses : comment devient-on membre du jury

Un prix à part

Le prix du Livre Inter a toujours été décerné au mois de juin. Et pour une bonne raison. Dans la tête de son créateur, ce prix devait mettre en avant un roman pour les vacances.

Depuis 1975, les règles n'ont pas changé. Le prix est décerné juste avant l'été par un jury composé de 24 lecteurs auditeurs de France Inter qui ne peuvent participer qu'une seule fois. La longévité et la réputation de l'événement font que ces dernières années, il n'est pas rare que parmi les nombreuses candidatures que nous recevons, nous croisions les enfants de quelques jurés du passé.

Dernière particularité, ce jury est paritaire : 12 hommes et 12 femmes, répartis équitablement parmi les régions françaises. Chaque année, il est présidé par un auteur ou une autrice de renom.

Delphine de Vigan, présidente du 48e prix du Livre Inter

Depuis dix ans et le succès critique et public de Rien ne s'oppose à la nuit, elle est devenue incontournable dans le paysage littéraire français.

Ce roman qui raconte les souffrances de sa mère atteinte de troubles bipolaires, a été récompensé par plusieurs prix dont le Prix du roman Fnac et le Prix Renaudot des lycéens. D'après une histoire vraie (Lattès), son roman suivant, a également été salué par le prix Renaudot et le prix Goncourt des lycéens.

Eclectique et touche-à-tout, la romancière a signé plusieurs scénarios, réalisé un film et collaboré avec La Grande Sophie au projet baptisé L'Une et l'Autre, qui mêlait Les livres de l’une et les chansons de l’autre.

En 2018, Delphine de Vigan écrit Les Loyautés (Lattès) qui décrit les liens invisibles entre les êtres. Un an plus tard, elle poursuit sur le thème des liens entre les êtres avec son roman Les Gratitudes (Lattès). Son dernier roman, Les e_nfant sont rois_ (Gallimard) traite du sujet des enfants surexposés aux réseaux sociaux.

Le calendrier

  • Lundi 24 janvier : lancement du 48e Prix de Livre Inter
  • Sélection du jury : du lundi 24 janvier au lundi 28 février inclus
  • 31 mars : annonce du jury et des romans en compétition
  • Dimanche 5 juin : délibérations
  • Lundi 6 juin : proclamation du résultat

Aller Plus Loin