Publicité

"Love me do" a 60 ans : découvrez dix reprises originales du premier tube des Beatles

Par
Les Beatles, ici en 1964, deux ans après le succès de "Love me do"
Les Beatles, ici en 1964, deux ans après le succès de "Love me do"
© AFP - UPI

En octobre 1962, le monde découvrait un groupe formé par quatre jeunes Britanniques : les Beatles sortaient leur premier 45 tours, Love Me Do, coup d’essai d’un groupe qui deviendra mythique. Depuis, cette chanson a inspiré bien des artistes.

C’était il y a 60 ans, jour pour jour : le 5 octobre 1962, les disquaires recevaient un 45 tours d’un nouveau groupe, nommé The Beatles. John Lennon, Paul McCartney, George Harrisson et Ringo Starr forment un quatuor qui a enregistré un mois plus tôt ce titre dans les studios Abbey Road, à Londres. Le monde ne sait pas encore que pendant dix ans, ils vont emmener la pop et le rock à un niveau inédit.

Soixante ans après ce titre fondateur, la chanson - qui n'est pas le plus grand succès commercial des Beatles, a gardé une place singulière dans leur discographie et dans le cœur des fans. Elle a ainsi été adaptée à toutes les sauces, dans toutes les langues, dans tous les styles. Voici une sélection de dix reprises originales de "Love Me Do".

Publicité

La version en français par Dick Rivers

Y a-t-il vraiment des chansons des années 60 qui n’aient pas été adaptées en français, en pleine vague du rock et des yé-yé ? "Love me do" ne déroge pas à la règle, et c’est Dick Rivers, alors tout juste sorti du groupe Les Chats Sauvages, qui reprend le titre en français, dans une version renommée "J’en suis fou".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La version punk, par les Punkles

Tout comme tout morceau rock a eu sa version française, la même règle s’applique plus ou moins avec le punk. Cette version survitaminée de la chanson des Beatles est l’oeuvre d’un groupe allemand nommé The Punkles, spécialisé… dans les reprises punk des Beatles. Leur album "Punk !" sorti en 2002 reprend la pochette de l’album "Help !", accompagnée du rose et du jaune caractéristiques des Sex Pistols.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La pop psyché, par Sandie Shaw

Probablement la version la plus originale, et la plus intéressante, de cette sélection : Sandie Shaw, que le grand public connaît pour la chanson "Puppet on a string" qui a remporté l’Eurovision en 1967, reprend le titre en 1969. En pleine vague psychédélique, le titre est présenté dans une version où l’harmonica est remplacé par un orgue si caractéristique de l’époque, et avec un jeu de basse très 70s lui aussi.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La version jazzy par Lisa Lauren

Comme avec les Punkies, cette version-ci est extraite d’un album d’hommage aux Beatles, par la chanteuse Lisa Lauren, dont une bonne partie de la discographie est faite de reprises des Fab Four. Le tout dans une teinte très jazzy surfant sur les artistes comme Norah Jones qui ont re-popularisé le genre au début des années 2000. On peut saluer, dans cette version, le groove apporté par la batterie et la basse, façon "Take Five", qui apporte une fraîcheur au morceau.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La version ukulélé par Gilles Valiquette

Gilles Valiquette est un chanteur québecois qui a connu le succès dans les années 70, et a notamment joué dans le spectacle Starmania au Québec. Après une (longue) pause dans les années 80 et un retour au début des années 90, il sort en 2015 un album de reprises des Beatles tourné autour du ukulélé. C’est donc cet instrument qui accroche l’oreille dans cette version – ironie du sort, le ukulélé prend ici la place de l’harmonica, alors même que Gilles Valiquette s’est aussi fait connaître comme harmoniciste.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La version reggae par The Cimarons

Comme avec le punk (et le metal), si une chanson connait le succès, il y a de fortes chances qu’il en existe une version reggae. Avec "Love Me Do", c'est chose faite, grâce au groupe The Cimarons – un groupe originaire de Jamaïque mais composé de musiciens qui s’étaient fait un nom en studio au Royaume-Uni. Le groupe, actif entre 1973 et 1981, a notamment proposé cette version de la chanson des Beatles.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La version classique par le Vitamin String Quartet

Le Vitamin String Quartet, c’est ce projet musical consistant à reprendre des grands tubes de la pop et du rock dans des versions quatuor à cordes. Le groupe, popularisé par la série Bridgeton sur Netflix, a consacré un album entier aux Beatles. Le groupe britannique avait lui-même un lien fort avec la musique classique, par la voie de leur producteur (et parfois arrangeur) George Martin, à qui l’on doit la plupart des parties de cordes dans les chansons des Beatles. Mais à l’époque de "Love Me Do", les violons étaient encore loin des titres du groupe, et cette version cordes n’en est que plus agréable à écouter.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La version funk enfantine, par les comédiens de The Brady Bunch

The Brady Brunch, c’est une série télévisée américaine diffusée entre 1969 et 1974 (mais jamais en France) et qui racontait le quotidien d’une famille recomposée - à l’époque il n’était pas question de divorce, c’était un veuf qui refaisait sa vie. Les enfants qui jouaient dans cette série ont sorti plusieurs albums : sur "The kids of the Brady Bunch", on peut entendre cette surprenante version de "Love Me Do" : la musique groove comme chez les Jackson 5, mais la chorale ressemble plus aux Poppys en France.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La version italienne - qui n'a rien à voir - par Adriano Celentano

Tout au long de sa carrière, l’Italien Adriano Celentano, qui s’est aussi moquée de la pop anglaise dans le titre en yaourt "Prisencolinensinainciusol", a aussi chanté des standards anglophones. Dans les années 80, il reprend le standard des Beatles. Il l’adapte en Italien sous le titre "Un’altra ragazza" ("une autre fille"), avec un sens moins naïf que la version originale.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La version la plus authentique, par Sir Paul McCartney, 60 ans après

Comment ne pas terminer avec le taulier ? 70 ans après, Paul McCartney, l’un des deux Beatles encore en vie, reprend encore sur scène ce titre mythique. Et cela fonctionne toujours aussi bien.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.