Publicité

Malgré l’épidémie, des centaines de millions de Chinois traversent le pays pour les fêtes du Nouvel an

Par
La gare de Pékin (Beijing railways station), l'une des cinq principales gares ferroviaire de Pékin
La gare de Pékin (Beijing railways station), l'une des cinq principales gares ferroviaire de Pékin
© Radio France - Sébastien Berriot

En raison de l’épidémie de Covid et des Jeux olympiques, le gouvernement chinois avait recommandé de limiter les déplacements pour les fêtes du Nouvel an, mais des centaines de millions de Chinois ont fait le choix de rejoindre leur famille pour le passage à l’année du Tigre.

C’est chaque année la plus importante migration dans le monde. À l’occasion du Nouvel an lunaire en Chine, des centaines de millions de Chinois se déplacent dans le pays pour aller passer les fêtes en famille. Cette année, avec la reprise de l’épidémie et l’arrivée des Jeux olympiques, les autorités sont inquiètes et ont conseillé à la population d’éviter les déplacements. Mais cette recommandation est difficile à faire entendre à de nombreux Chinois, notamment les millions de travailleurs migrants qui ne voient leur famille qu’une fois par an, à l’occasion des fêtes. 

Il y a foule à la gare de Pékin

Ce week-end, il y avait foule devant l’une des cinq principales gares de la capitale, la Gare de Pékin. Beaucoup de voyageurs n’ont pas suivi les recommandations du gouvernement et sont montés dans un train pour traverser le pays et rejoindre leur région natale. 

Publicité

C’est le cas de ce jeune salarié du privé, Cao, qui part pour la province du Hebei. "Nous travaillons du début jusqu’à la fin de l’année, et donc tout le monde veut rentrer chez lui pour passer le Nouvel an. En raison de l'épidémie, le gouvernement préconise de ne pas se déplacer, mais pour ceux qui rentrent quand même comme moi, il faut juste respecter les mesures sanitaires locales. Moi j’ai déjà appelé le chef du village pour déclarer mon arrivée, je lui montrerai le résultat du dépistage de 48h, je ferai 7 jours de quarantaine à la maison, mais ça va car je serai avec la famille. Mon entreprise aussi conseille de ne pas se déplacer, mais ça va, elle respecte nos opinions individuelles".

Plus d'un milliard de voyages prévus

Les passagers à l'intérieur de la gare East Hangzhou le 29 janvier
Les passagers à l'intérieur de la gare East Hangzhou le 29 janvier
© AFP - STR

Les chiffres sont impressionnants. Dix millions de sièges sont réservés chaque jour dans les trains, 1,018 milliard de voyages sont prévus pendant cette période de fêtes. Chen est femme de ménage à Pékin. Elle va faire six heures de train pour rejoindre la province du Anhui, au sud. "C’est très important pour moi le Nouvel an. C’est la seule fois dans l’année où je peux rentrer au village pour voir mes six sœurs et mes parents. Il y a une semaine on a détecté un cas dans notre quartier, j’étais vraiment stressée, j’ai dû annuler les billets de train.  Tout le monde a fait le dépistage. Heureusement il n’y a pas eu d’autres cas, et j’ai pu racheter les billets, mais à une date différente, car il n’y avait plus de place. Il y a tellement de gens qui voyagent".

Le gros point d’interrogation pour tous ces voyageurs, c’est le retour à Pékin. La capitale est ultra-protégée à cause des Jeux olympiques. Au moindre cas de Covid sur le lieu de vacances, le retour sera impossible et devra être reporté.