Publicité

Mikhaïlo Fedorov, le (jeune) ministre ukrainien en guerre numérique contre la Russie

Par
Mikhaïlo Fedorov en 2019 lorsqu'il était en charge des réseaux sociaux de la campagne présidentielle de Zelensky
Mikhaïlo Fedorov en 2019 lorsqu'il était en charge des réseaux sociaux de la campagne présidentielle de Zelensky
© AFP - Sergii Kharchenko / NurPhoto / NurPhoto

Ce trentenaire inventif fait notamment tout pour que l’Ukraine continue à avoir accès à internet malgré l'offensive russe et lance des cyberattaques sur Moscou.

Face à la guerre menée par la Russie, le pouvoir ukrainien multiplie les initiatives pour contrer le rouleau compresseur militaire russe. Ainsi le plus jeune ministre du gouvernement Zelensky, Mikhaïlo Fedorov, 31 ans, veut contrer sur le terrain du numérique l'invasion décidée par Vladimir Poutine. Dès les premières heures de l'invasion, le Vice-Premier ministre chargé de la transformation numérique de l'Ukraine a mobilisé une cyber-armée contre l'envahisseur. Objectif, créer un blocus digital et inciter la population russe à remettre en cause la guerre. 

Le jeune trentenaire inventif, formé à l'université de Zaporijia dans le sud du pays, mobilise tous les outils numériques pour attaquer les sites gouvernementaux russes, mais aussi pour contrer la propagande du Kremlin en montrant aux citoyens russes la réalité de la guerre. Fonctionnaires et militaires ukrainiens, analystes et hackers volontaires participent à cette stratégie, dont les résultats se mesurent difficilement, même s'ils contribuent à maintenir une pression sur le pouvoir russe. Le blocus technologique que Fedorov appelle de ses vœux fait pardtie selon lui de la riposte à l'attaque menée par Vladimir Poutine.

Publicité

Elon Musk à l’aide

Créateur d'une société de marketing digital -SMM Studio- le jeune entrepreneur n'a que 28 ans quand il prend en charge sur les réseaux sociaux la campagne présidentielle de Volodimir Zelesnky, début 2019. Un succès qui lui vaut d'être nommé au gouvernement après la victoire de son candidat au printemps suivant.

Mikhaïlo Fedorov s'était lancé en politique sans résultat, dès les législatives de 2014 sous l'étiquette d'un micro-parti, avant de rejoindre le camp Zelensky alors que l'actuel président était encore humoriste et comédien. Le poste de ministre du numérique a été créé sur mesure pour Fedorov, passionné de nouvelles technologies, qui établit rapidement des liens avec la Silicon Valley. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Au déclenchement de l'attaque russe, Mikhailo Fedorov bat le rappel de ses contacts en Californie, obtenant d'Elon Musk la mise en service pour l'Ukraine du système d'internet par satellite Starlink, afin que les Ukrainiens puissent toujours utiliser le web en cas de destruction des réseaux terrestres par la Russie. Des terminaux ont été livrés, permettant à une partie de la population isolée et pilonnée par les obus russes de continuer à communiquer et à s'informer.

Parallèlement, Mikhailo Fedorov demande, avec un certain succès, aux patrons des plus grandes entreprises du numérique aux Etats-Unis de renoncer à leurs activités en Russie. Le jeune ministre a aussi une autre raison personnelle de contrer la Russie, son père est en soins intensifs depuis plusieurs jours à la suite d'un bombardement.