Publicité

Non, ce grondement entendu à Paris n'était pas une catastrophe, mais...

 Extrait de la vidéo diffusée par Action contre la faim ce 27 mai pour alerter sur l'urgence climatique et ses conséquences sur la faim dans le monde
Extrait de la vidéo diffusée par Action contre la faim ce 27 mai pour alerter sur l'urgence climatique et ses conséquences sur la faim dans le monde
- ACF-France

En diffusant un bruit surprenant dans cinq quartiers de Paris le 27 mai à 9h30, Action contre la Faim a voulu alerter sur la crise climatique qui aggrave chaque jour la faim dans le monde.

C'est par le moyen de la diffusion d’un bruit surprenant dans cinq quartiers de Paris le 27 mai à 9h30 (11e et 15e arrondissement), qu’Action contre la Faim a choisi d'attirer l'attention sur deux urgences, la crise climatique et la faim. 

L'organisation non gouvernementale souhaite provoquer une prise de conscience sur le lien de causalité entre climat et faim et d’expliquer l’impact sur les systèmes alimentaires. "Si rien ne change, c’est notre capacité collective à nous nourrir qui est menacée", explique l'ONG.

Publicité

"Les pays les plus touchés par la faim sont ceux qui sont les plus touchés par les aléas climatiques extrêmes, constate ACF-France. Ce sont aussi des pays et populations qui sont les plus vulnérables et les moins résilients, du fait de leur accès limité aux ressources productives, et à des filets de protection sociale, face aux conséquences de la crise climatique." déclare Pierre Micheletti, président d’Action contre la Faim dans un communiqué, précisant que "c_ette crise affecte les écosystèmes, les moyens de production, l'économie et les moyens de subsistance des personnes qui dépendent de l'agriculture. Des sécheresses plus fréquentes ou prolongées, un nombre croissant de tempêtes, d'inondations et de vagues de chaleur extrêmes figurent parmi les effets les plus alarmants". _

La crise climatique affame 29 millions de personnes

Action contre la Faim s'appuie sur les études de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), pour dire que les trois causes majeures de faim dans le monde sont les guerres, les chocs économiques et les changements climatiques. La crise climatique et les catastrophes naturelles étaient la première cause de crise alimentaire pour 29 millions de personnes, et c'est la cause la plus importante juste après les conflits. Par ailleurs, les conditions météorologiques extrêmes sont le principal moteur de l'insécurité alimentaire aiguë dans 15 pays avec environ 16 millions de personnes en crise ou pire ou équivalent en 2020.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Des solutions mises en avant

Action contre la Faim promeut le développement et le soutien à l’agroécologie paysanne comme solution contre la faim et contre les dérèglements climatiques. Elle contribue à la mise en œuvre du droit à l’alimentation, en proposant de nouvelles bases pour des systèmes alimentaires durables et justes, ainsi qu'une bonne nutrition. L'agroécologie est aussi un moyen de réduire la dépendance des agriculteurs envers les fournisseurs et ainsi, leurs risques financiers en cas de mauvaise récolte.

Des actions d’adaptation permettraient d’éviter ces conséquences dramatiques en diminuant les impacts des changements climatiques sur les plus vulnérables grâce à la préparation et la réduction des risques appliquées aux moyens d’existence et à l’organisation de la société. "Actuellement, l’adaptation est nettement sous-financée et il est fondamental que les politiques publiques liées à l’agriculture, à la sécurité alimentaire, à la nutrition, à la santé, au développement rural, à l’eau et à l’assainissement et au développement économique tiennent pleinement compte de ces sujets." conclut le communiqué d'Action contre la faim.

2 min