On a vu le nouveau Spielberg... et on aime !

Publicité

On a vu le nouveau Spielberg... et on aime !

Par
Les parents du jeune Sammy sont interprétés par Paul Dano et Michelle Williams
Les parents du jeune Sammy sont interprétés par Paul Dano et Michelle Williams
© AFP - AMBLIN ENTERTAINMENT - AMBLIN PA / COLLECTION CHRISTOPHEL

Une projection événement, ce mardi soir à Lyon au festival Lumière, celle de "The Fabelmans". Le très attendu nouveau film de Steven Spielberg ne sortira en France que le 25 janvier prochain, mais quelques centaines de chanceux, dont notre envoyé spécial, ont pu le découvrir en exclusivité.

Ni requins, ni dinosaures, ni extra-terrestres...cette fois-ci, le cinéaste de 75 ans se concentre sur un sujet beaucoup plus intime : son enfance et son adolescence. "The Fabelmans" aurait en effet pu s'appeler "The Spielbergs", tant l'autobiographie est ici au cœur du projet.

Sammy, l'alter ego de Steven, passe son enfance dans le New Jersey, avant de déménager en Arizona. C'est là, au milieu de ces paysages de western, que ce fan de John Ford va réaliser ses premiers courts-métrages, se découvrant une passion dévorante pour le 7ème art.

Publicité

L'adolescent taiseux parvient à s'exprimer grâce à ses films, et redouble d'imagination pour créer des effets spéciaux. Il faut dire que Sammy/Steven a de qui tenir : sa mère, jouée par Michelle Williams, est une artiste, et son père, incarné par Paul Dano, un génie de l'informatique.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

John Ford interprété par David Lynch

"The Fabelmans" est un film sur l'adolescence et sur la famille, mais c'est aussi une émouvante déclaration d'amour au cinéma. Plusieurs scènes illustrent parfaitement le pouvoir phénoménal des images que le jeune héros découvre progressivement, en alliant magie et poésie. D'ailleurs, ce 36ème long-métrage signé Steven Spielberg regorge de clins d'œil à sa filmographie, de "Duel" à "E.T." en passant par "Les Dents de la mer" et "La Dernière Croisade".

Enfin, le cinéphile Spielberg a la très bonne idée de reconstituer sa brève et cocasse rencontre avec son idole John Ford, au début des années 60 à Hollywood. Et c'est un certain... David Lynch qui incarne le metteur en scène de "La chevauchée fantastique" et "Rio Grande", le temps d'une séquence particulièrement mémorable.